Maël de Calan s’occupe comme il peut

Ancient letter written by beautiful handwriting and an ink feather

Bien que conseiller municipal de Roscoff, conseiller départemental de Saint-Pol-de-Léon, président de la fédération du Finistère des Républicains et vice-président de Libres !, le mouvement de Valérie Pécresse, Maël de Calan (LR) trouve le temps d’écrire. Pourtant il n’y a que vingt-quatre heures dans une journée. Au programme, Où va la droite ?, à paraître en septembre aux Éditions de l’Observatoire.

mael_de_calan

Face à la montée des « populismes » en Europe, l’élu breton tentera d’apporter dans cet ouvrage un éclairage sur cette « maladie de la démocratie, où démagogie et simplisme sont à l’œuvre » et livrera ses réflexions pour rénover en profondeur la droite et lui éviter une telle « tentation ».

Proche de Juppé, Maël de Calan prépare également un nouveau livre « pédagogique » sur l’Europe, sur le même format que La Vérité sur le programme du Front national (Plon), qu’il avait écrit en 2016 et vendu à plus de 6000 exemplaires (Valeurs actuelles, 26 juin 2018).

On peut aider M. de Calan dans ses travaux en le renvoyant à la sixième vague des « fractures françaises » (IPSOS, Le Monde, 10 juillet 2018). Ce serait pour lui l’occasion de s’instruire : 87% des électeurs LR considèrent qu’il y a « trop d’étrangers en France » ; 99% des sympathisants sont d’accord avec l’idée qu’on « a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre » ; 86% des électeurs de LR pensent que « de manière générale, les immigrés ne font pas d’effort pour s’intégrer ». La même enquête s’intéressera également aux intentions de vote pour les élections européennes de mai 2019 : la liste Les Républicains arrive en troisième position, à 15%, derrière la liste LRM/MoDem (26%) et celle du FN-RN (18%). A coup sûr, il y a la matière à structurer un chapitre !

Afin d’empêcher M. de Calan de sombrer dans l’ennui une fois ces deux ouvrages achevés, on lui conseillera d’en entreprendre un autre qui pourrait s’intituler « Un Léonard domestique des Américains ». En effet c’est la gloire pour Maël de Calan d’avoir été « sélectionné » par la French American Foundation dans la « fournée » 2018 des « Young Leaders », après Emmanuel Macron, Édouard Philippe, Bill et Hillary Clinton, François Hollande, Alain Juppé…

B. Morvan

 Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine