Si vous avez envie de régaler vos papilles à Saint-Malo, ou plutôt à Saint-Servan, alors il faut que vous alliez faire un tour du côté du restaurant le bistrot de Solidor.

Il s’agit d’un restaurant que l’on peut largement qualifier, pas simplement de bistrot, mais bien de « semi-gastronomique » eu égard de la qualité des plats (et de la recherche dans l’élaboration de ces derniers) proposés à la carte.

Une carte qui s’offre à vous dans le Bistrot de Solidor dès votre entrée dans l’établissement du 1 place St Pierre, qui vous offre, si vous la demandez en réservant, une vue sur la Tour Solidor, et même (de loin) sur le barrage de la Rance !

En réalité, tout (hormis la sélection du jour du chef) est indiqué sur une grande ardoise. Ne cherchez pas un menu à rallonge, vous n’en trouverez pas, car ici, en cuisine, on s’active selon la volonté du chef à ne travailler exclusivement que des produits frais.

Nous n’avons pas été déçu du voyage. Jugez plutôt :

En entrée, Tempura de gambas sauvages, taboulé au quinoa. Servi sur une belle ardoise, dans des proportions parfaites pour une entrée, un régal. Des gambas cuites à la perfection, une présentation recherchée, une recette originale. A tomber par terre, vraiment !

solidor_2

En plat, Croustillant de Thon rouge mi-cuit, compotée de chorizo tomaté, choux blanc rapé au combava, huile de basilic. Là encore, à part applaudir pour la présentation, la recherche et la qualité des mets proposés, pas grand chose à rajouter. Congratulations to the chief ! Des produits qui s’allient parfaitement, des quantités ni trop, ni pas assez, et des saveurs originales (Il y’a peu de chance que vous connaissiez le combava, hormis si vous êtes un habitué de l’île de la Réunion).

Le patron de l’établissement nous l’a d’ailleurs confié, lui qui gère depuis plusieurs décennies cet établissement, comme il en a eu d’autres à Rennes notamment : il attache de l’importance à s’entourer d’un personnel faisant preuve d’expérience dans le domaine du voyage (et donc de la découverte gastronomique dans le monde entier) et de curiosité, de créativité.

Et pour ceux qui n’apprécieraient pas le thon, la sélection s’est également portée, sur un plat qui a lui aussi fait mouche : filet de cabillaud à l’Aïoli, purée de patate douce à la vanille. Il faut aimer les plats salés sucrés (peut être un peu trop d’Aïoli nous glisse-t-on dans l’oreillette), mais pour ceux qui apprécient cette alliance, c’est là aussi une très belle réussite.

Ces plats étaient accompagnés par un Côte de Provence bio, sélectionné parmi une carte là encore fruit d’une recherche et d’une sélection qui, si vous demandez conseil aux serveurs, feront mouche à tous les coups.

Enfin, si vous ne souhaitez pas déguster une sélection de fromages de chez Bordier, choix traditionnel dans la région malouine, alors la carte des desserts devrait également plaire aux plus gourmands.

Que dire du Fraisier, si ce n’est qu’il achève de faire de ce moment passé au Bistrot de Solidor, un succès gastronomique ? Bien présenté, savoureux, pas trop sucré. Miam !

Que dire de plus sur le Bistrot de Solidor ? Que les prix vont de 12 € l’entrée (22€ le plat) en passant par un menu du jour à 19,9€, et le menu traditionnel de 28 à 40€ selon si vous prenez simplement entrée et plat, entrée plat dessert ou plat et dessert). Pas pour toutes les bourses, c’est certain, mais le prix de la qualité et de la fraicheur garantie, c’est certain aussi. Cela vaut bien une économie, peut-être quelques adresses très moyennes évitées quelques temps, pour se faire un plaisir, un midi ou un soir, à Saint Servan, avant une ballade digestive en bord de mer, ou dans le parc de la Roseraie, tout à côté.

En tout cas, nous, on y retournera !

Le Bistrot de Solidor

1 Place Saint-Pierre35400, Saint-Malo, France
+33 2 99 21 04 87
Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine