C’est un vol incroyable qui a eu lieu à Pluneret, commune jouxtant Auray, dans la nuit du 14 au 15 août annonce Ouest-France le 18 août dernier. Neuf véhicules, dont certains d’une grande valeur, ont été dérobés par des voleurs sans qu’aucune effraction ne soit constatée. Pour les gendarmes, il s’agit là de la preuve que les malfaiteurs sont des professionnels, sans doute issus des gangs des pays de l’est de l’Europe.

Un préjudice de 300 000 euros pour cette concession d’Auray

Le témoignage du concessionnaire à Ouest-France témoigne de la discrétion des voleurs qui n’ont laissé comme trace de leur passage que l’absence des voitures volées : « Lorsque je suis arrivé, jeudi, j’ai trouvé ça étrange car je ne voyais plus le Range Rover Sport sur le parking. J’ai demandé à mon vendeur s’il l’avait vendu. Il m’a répondu que non. On a fait le tour du parc et là il manquait une voiture, puis deux, puis trois, puis quatre, puis cinq, etc. Mais ce qui m’a interpellé, c’est qu’ils ne sont pas rentrés dans le bâtiment et surtout que les clés étaient toujours dans le bureau »

Parmi les neuf véhicules dérobés à Auray, cinq voitures de grande valeur : « Cinq SUV ont été volés notamment un Range Rover Sport, deux Lexus RX 450 et CT 200, deux Toyota Land Cruiser ». Préjudice total : environ 300 000 €.

Une équipe de professionnels issus des pays de l’est à l’oeuvre à Auray ?

Le mode opératoire probable est clair pour les gendarmes. L’équipe de voleurs a piraté le système électronique des voitures ciblées pour les dérober sans aucune effraction. Une technique facilement réalisable et qui est souvent employée par des gangs des pays de l’est.

Les gangs des pays de l’est, une piste habituelle dans ce genre de délits. Une piste qu’a explicitement mentionné par le colonel Phavorin à Ouest-France : « Le ou les auteurs ont profité du pont du 15 août pour voler les voitures. Entre le vol et sa constatation, ils ont 36 heures pour prendre la fuite en direction, on suppose, des pays de l’est. »

Des gangs de l’est très actifs en Bretagne

Si un vol de ce genre est une première dans la département selon les gendarmes, l’activité des gangs de l’est – bulgares notamment – n’est, elle, pas une nouveauté.
Qu’il s’agisse de simples pickpockets à Nantes, de voleurs de gros matériels ou de matériel de chantier, les gangs des pays de l’est sont très actifs en Bretagne. Parfois, ces individus issus des pays d’Europe de l’est se montrent violents, par exemple dans des règlements de comptes ethnico-mafieux.

Les ressortissants des pays de l’est sont également surreprésentés parmi les délinquants commettant des cambriolages. Un policier de Loire-Atlantique nous le confirmait il y a plusieurs mois Un policier nous le confirme : « La grande majorité des cambriolages est le fait de gangs venus des pays de l’Est. Quand on dit ça, on pense souvent aux Roms. C’est vrai mais ils se contentent généralement de plus petits larcins. Il s’agit plus d’Albanais ou de Géorgiens par exemple. »

A Brest, les Albanais étaient les spécialistes des cambriolages et ne rechignaient pas à prendre part au trafic de drogue sur l’axe Brest-Lorient-Vannes. Un policier brestois nous confirmait l’été dernier l’existence de liens étroits entre les Albanais de Brest et d’autres membres de la diaspora en Bretagne : « Ils sont liés entre eux. Par exemple, il y a quelques mois, des Albanais résidant à Vannes ‘dealaient’ de l’héroïne et envoyaient leur marchandise à Brest. »
Effectivement, à l’époque, plusieurs trafiquants de drogue albanais avaient bien été arrêtés à Vannes pour un trafic de drogue entre la ville morbihannaise et Brest. Plus de 800 grammes d’héroïnes avaient été diffusés sur le marché brestois en 6 mois…

Est-ce un de ses gangs qui a dérobé les neufs véhicules de la concession de Pluneret ? Aux gendarmes bretons de répondre à cette question dans les semaines à venir.

Crédit photos : Image d’illustration, Range Rover Sport, Domaine public
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine