La Virée est un groupe de musique acadien actif depuis 17 ans. Il est déjà venu à deux reprises au Festival Interceltique de Lorient. Eric Haché, l’un de ses musiciens, a accepté de répondre à nos questions pour évoquer le folk, l’Acadie et la Bretagne.

Breizh-info.com : Pour commencer, comment se porte La Virée et quelle est votre actualité ?

La Virée : La Virée se porte bien !  Après 17 ans d’existence et 4 albums, dont le dernier qui date de 2016, nous travaillons encore sur de nouvelles chansons. L’été 2018 fut bien rempli, nous avons surtout joué dans notre province, le Nouveau-Brunswick, dont nous avons fait le tour, en passant par Moncton, Caraquet, Bathurst, Edmundston, Fredericton et la Baie Ste Marie en Nouvelle Écosse.
Il faut également savoir que La Virée est un projet qu’on fait pour le plaisir de jouer de la musique, tous les membres ont d’autres activités ou emplois à côté.

Breizh-info.com : Pourriez-vous revenir sur les origines de votre groupe ?

La Virée : Le groupe est un projet lancé à l’automne 2000 entre cinq musiciens du Nord-Est du Nouveau-Brunswick, plus précisément de la péninsule acadienne.  Au début, nous interprétions des chansons de groupes francophones du Canada, 1755, Suroit, Garolou, Paul Piché, et bien d’autres.  Nous avons vite voulu enregistrer nos propres chansons, des compositions ou des reprises du folklore interprétées à notre façon.

Breizh-info.com : Quelle était votre ambition ?

La Virée : La ligne directrice a toujours été d’avoir du plaisir et de donner un spectacle avec beaucoup d’énergie, donc de faire des titres qui bougent et qui parlent de sujets plutôt légers.  Nous avons enregistré quatre albums au total et joué plusieurs spectacles.  Les musiciens ont changé au fil des ans. La version que nous avons présentement est ensemble depuis plus de deux ans avec Glen Deveau (batterie), Dillon Robicheau (violon, mandoline, banjo), Sébastien Michaud (Basse), Denis Surette (guitare électrique) et moi-même à la guitare acoustique.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qui caractérise la musique folk ?

La Virée : La musique folk c’est une empreinte qu’un peuple, une communauté, un groupe placent dans le temps.  C’est sûr que le folklore n’est pas actuel, c’est de la musique qui nous vient du passé.  Avec le groupe La Virée, nous aimons prendre ces petits bijoux et les faire revivre à notre façon, d’une sonorité ou avec des arrangements plus actuels.

Breizh-info.com : Comment décririez-vous  La Virée en trois mots ?

La Virée : Plaisir, Énergie, Simplicité

Breizh-info.com : Quelles sont vos prochaines échéances ?

La Virée : Nous travaillons sur de nouveaux morceaux, mais c’est sûr que le marché change et que ce n’est plus nécessaire d’enregistrer tout un album comme nous l’avons fait dans le passé.  J’aimerais bien revisiter quelques titres connus dans notre région et en faire des pots-pourris.  Ça finira peut-être par un petit EP de quatre titres ou plus ?  On va laisser le temps nous guider là-dessus.

Breizh-info.com : L’Acadie est méconnue des Français, notamment en comparaison du Québec, pour quelles raisons selon-vous ?

La Virée : La raison majeure est qu’il y a beaucoup plus de francophones au Québec qu’en Acadie.  Pour les Français, quand un canadien parle français, on l’associe automatiquement au Québec mais il y a une francophonie bien vivante en dehors du Québec mais moins concentrée.

Breizh-info.com : Le Festival Interceltique de Lorient a-t-il permis de mettre en valeur votre terre ?

La Virée : C’est sûr que le Festival Interceltique de Lorient a permis de placer l’Acadie sur la carte, ce sont des missions que l’Acadie du Nouveau-Brunswick soutient parce que justement, il y a un retour.  Les gens qui retournent au festival année après année connaissent l’Acadie et notre joie de vivre.

Breizh-info.com : Que représente ce festival à vos yeux ?

La Virée : Aux yeux de La Virée, le festival a permis au groupe d’évoluer et d’aller chercher des éléments celtiques qui sont présents dans nos chansons.  Ça nous a permis de voir qu’il y a d’autres régions dans le monde qui travaillent fort à garder leur culture vivante.

Breizh-info.com : Et la Bretagne ?

La Virée : Pour nous la Bretagne c’est le Festival Interceltique de Lorient, ce sont des gens chaleureux, souriants.  On y a participé deux fois et on aimerait y retourner, on l’espère pour 2020 !

Breizh-info.com : Comment peut-on suivre les nouvelles du groupe ou écouter votre musique ?

La Virée : Nous tâchons de mieux structurer notre promotion et la façon de diffuser les informations mais pour l’instant le meilleur moyen de nous suivre est notre page Facebook. Nos chansons sont sur les plateformes iTunes et Spotify et probablement à d’autres endroits que je ne connais même pas !!!

Propos recueillis par Alexandre Rivet

Un grand merci à Eric Haché de La Virée pour ses réponses !

Crédit photo : Facebook La Virée
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine