Ennio Morricone fait ses adieux ! Agé de 90 ans, le compositeur italien parcours une dernière fois l’Europe, dirigeant ses musiques de film les plus célèbres. Il était de passage à Paris la semaine dernière, et Breizh Info y était également.

La légende vivante Ennio Morricone fait ses adieux au public européen

L’Accorhotels Arena (anciennement Palais Omnisports de Paris Bercy) avait fait le plein le 23 novembre, et pour cause ! Après 60 ans de carrière, Ennio Morricone y donnait son dernier concert en France à l’occasion de sa tournée d’adieu qui s’achèvera en Irlande, à Dublin, le 15 février prochain.
Le public, très européen et familial, ne souhaitait pas manquer l’événement. Il faut dire que les musiques composées par l’italien ont marqué l’histoire du cinéma, des Western spaghettis de Sergio Leone aux films de Jean-Paul Belmondo, en passant par les longs-métrages de Quentin Tarantino. Si la réputation du compositeur était faite depuis déjà bien longtemps et que la musique des Huit Salopards n’est pas la plus connue, elle lui permit de remporter un second Oscar en 2016, mais, le premier, reçu en 2007, était un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière et non une récompense pour un film en particulier.

Derrière le « maestro », le prestigieux Orchestre philharmonique de Prague, composé d’une bonne centaine de musiciens et presque d’autant de choristes, s’est produits pendant près de deux heures et demi à Paris. L’assistance n’a pu laisser échapper des exclamations de joie lorsque les premières notes de la musique du Professionnel ou de Il était une fois dans l’Ouest ont retenti, l’ambiance était plus émouvante quand plusieurs thèmes de Mission se sont succédés après l’entracte.

500 films, 60 ans de carrière…et une reprise de Metallica !

Le morceau le plus apprécié fut certainement Ecstasy Of Gold, extrait de la bande originale de Le Bon, la Brute et le Truand, western culte avec un certain Clint Eastwood dans le rôle principal.
Les amateurs de heavy metal et plus particulièrement de Metallica le connaissent dans une version un peu différente puisque le groupe l’a repris et remanié pour son album S&M en 1999.

Impossible pour Ennio Morricone et ses musiciens de jouer tout son répertoire, riche de plus de 500 compositions, certaines musiques cultes ont donc manqué à l’appel, les spectateurs ne leur en ont pas tenu rigueur et ont réservé une véritable ovation à la légende italienne à la fin du spectacle.

Crédit photo : Breizh Info / DR.
[cc] Breizh-info.com, 2018, Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.