Cité des télécoms. Pleumeur-Boudou (22) accueille l’exposition « La Voix, l’Expo qui vous parle »

A LA UNE

Au cœur des Côtes d’Armor, la Cité des télécoms invite petits et grands, jeunes et moins jeunes, à découvrir les multiples facettes de notre premier moyen de communication : la voix. Conçue par la Cité des Sciences, « La Voix, l’expo qui vous parle » s’installe pour deux ans à Pleumeur-Bodou et va permettre de toucher un plus large public.

« Tous les jours, elle nous sert à communiquer avec les autres, elle nous permet de parler, de chanter… À la fois puissante et fragile, elle traduit nos sentiments, reflète notre humeur, ou indique notre état de santé. Unique, elle nous identifie. Mais que sait-on vraiment de la voix ? Manipulations, puzzle, quizz, jeux vidéo… La nouvelle exposition temporaire de la Cité des télécoms propose une plongée interactive et ludique dans l’univers de cet instrument si familier et pourtant si méconnu. Tour à tour sujets et objets de leurs expériences, les visiteurs sont invités à jouer avec leur propre voix, à la modifier, à la tester, à la transformer, à la comparer avec d’autres, à s’enregistrer… » expliquent les organisateurs de l’exposition.

Une exposition en trois « partie-tions »

Corps et voix : La voix, comment ça marche ? Quels sont les organes impliqués dans la production de la parole ? Le visiteur découvre de l’intérieur le fonctionnement des cordes vocales, du larynx.

ll s’amuse à transformer des voix célèbres et sa propre voix. Nasillarde, grave ou aigüe, claire ou enrouée : il apprend à qualifier sa voix. Grâce au phonétogramme, il teste son étendue vocale : alto ou soprano pour les femmes, basse ou ténor pour les hommes… Une exploration à la fois anatomique et acoustique !

Expression et voix : Que dit la voix de nous ? De nos origines géographiques et sociales ? De nos humeurs ou de nos intentions ? Le visiteur voyage à travers les régions françaises et leurs accents, part à la rencontre des diverses techniques vocales dans le monde (polyphonie, chants des moines tibétains, yodles…). Il apprend à reconnaître, façon blind test, la couleur des émotions dans une voix. Il découvre les secrets et les progrès de la synthèse vocale.

Art et voix : À la découverte des techniques et des styles vocaux, le visiteur joue avec toutes sortes de voix et se laisse surprendre par l’immense richesse de la voix humaine. À la faveur d’un quiz, il s’amuse à reconnaître les voix de comédiens et chanteurs célèbres. Il entend sa voix magnifiée par un chœur virtuel ou s’essaye à la ventriloquie et au beatbox (consiste à imiter des instruments et notamment des percussions au moyen de la voix).

Enfin, un film mêlant images d’archives montre une sélection de voix (lyrique, jazz, blues, rock, pop, variété, rap…) des années 1950 à nos jours.
Conçue et réalisées par la Cité des Sciences en partenariat avec l’INA et l’Ircam, l’exposition a été scénographiée et enrichie par la Cité des télécoms afin d’apporter un nouveau parcours et de nouvelles expériences à la visite. De nombreux modules, tels que les dangers du son sur notre santé, le déplacement du son ou la communication dans le monde du vivant, ont en effet été créés de toutes pièces par la Cité des télécoms. À découvrir également, le couloir des murmures ainsi qu’une expérience inédite autour du son binaural, ce curieux artéfact auditif.

De nouveaux espaces inédits à la Cité des télécoms

En 2019, la Cité des télécoms fait le plein de nouveautés : le parcours muséographique s’enrichit de nouvelles thématiques présentées à travers des espaces inédits : la communication sans fil, les réseaux télécoms, suivis de « La Terre connectée », une rétrospective sonore et audiovisuelle.

Au travers de jeux de réalité augmentée, d’écrans tactiles, de maquettes géantes ou de quiz interactifs, le nouvel espace dédié à la communication sans fil familiarise ses visiteurs au monde mystérieux des ondes, impalpables et invisibles, de la plus petite, le rayon gamma, à la plus grande, l’onde radio.

Dans son parcours de visite, la Cité des télécoms présente son nouvel espace « Réseaux télécoms » qui retrace l’aventure des mises en relations de 1900 à nos jours : des demoiselles du téléphone jusqu’aux équipes qui assurent le bon fonctionnement des grands centres de supervision actuels. Pour mieux s’en imprégner, le visiteur de la Cité des télécoms est mis en situation au fil des époques, l’immersion est alors complète.

Point d’orgue de la visite, « La Terre connectée », une projection immense et inédite, nous invite à observer l’évolution de notre monde, devenu aujourd’hui une véritable planète connectée. Près de 10 minutes de symphonie graphique, lumineuse et sonore pour rappeler aux visiteurs les dates clés et les avancées technologiques qu’a connues le monde des télécommunications au fil des siècles.

En parallèle, la Cité des télécoms dévoile une partie des richesses insoupçonnées de la collection historique du groupe Orange : des pièces surprenantes, provenant de collectes effectuées auprès de l’entreprise, de dons d’associations, de musées qui incarnent toute l’inventivité humaine et les grandes évolutions dans le domaine des télécommunications.

Plus d’information sur www.cite-telecoms.com

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Sandrine Rousseau (EELV) : « Je serai la surprise de cette élection présidentielle »

La candidate au deuxième tour de la primaire écologiste pour la présidentielle Sandrine Rousseau est l'invitée de Bruce Toussaint. https://www.youtube.com/watch?v=9qKSnWTH1gc Crédit...

Cyclisme. Le Tour de Bretagne 2021, c’est parti ! [Le profil et la liste des participants]

Le Tour de Bretagne cycliste revient pour une édition 2021 au parcours relevé et avec un plateau ambitieux. La...

Articles liés