Terrible retour de boomerang pour les partisans de l’immigration et du mélange entre les cultures : face à la fronde de parents musulmans dans une école de Birmingham, les cours d’éducation à l’homosexualité ont tout simplement été suspendus. Nous avions été le premier média français à évoquer cette affaire, au début de la contestation, en voici la suite.

Une école primaire qui enseignait l’homosexualité aux élèves dans le cadre d’un programme de lutte contre l’homophobie a interrompu les cours après que des centaines d’enfants aient été retirés par leurs parents en signe de protestation. L’école Parkfield de Saltley, à Birmingham, a été le théâtre de protestations hebdomadaires au sujet des leçons, dont les parents affirment qu’elles font la promotion des modes de vie homosexuels et transgenres. Vendredi, environ 600 enfants musulmans, âgés de 4 à 11 ans, ont été retirés de l’école pour la journée.

Dans une lettre à destination des parents, les responsables de l’école ont déclaré : « Jusqu’à la fin de ce trimestre, nous n’inclurons plus ces leçons car ce semestre a déjà été bloqué pour l’enseignement religieux (RE). Les assemblées pour l’égalité se poursuivront comme d’habitude ».

Le mois dernier, le Guardian a rapporté que le directeur adjoint de l’école a été contraint de défendre ses cours après que 400 parents à prédominance musulmane aient signé une pétition demandant que cet enseignement soit retiré du programme.

(…) L’école a confirmé que les cours contre l’homophobie ont été suspendus et qu’ils ne reprendront qu’après une consultation complète avec chaque parent.

(…) Moffat, l’auteur de Challenging Homophobia in Primary Schools, actuellement présélectionné pour le prix du meilleur enseignant au monde, a démissionné d’une autre école primaire – l’académie Chilwell Croft, également à Birmingham – après un conflit similaire avec les parents musulmans.

(…) Shabana Mahmood, députée travailliste (Labour, gauche) de Birmingham Ladywood, a pris la parole après que des parents de sa circonscription se soient plaints que les écoles primaires enseignaient à leurs enfants les relations homosexuelles. Elle a dit que le gouvernement devrait veiller à ce que les droits des minorités soient protégés, et cela inclut les droits des personnes ayant des opinions religieuses, y compris certains juifs et chrétiens ainsi que les musulmans.

Les inspecteurs de l’Education nationale venus rapporter la fronde ont été accusés d' »intolérance » par des parents d’élèves musulmans affirmant que leurs enfants étaient exposés à la « promotion agressive » des modes de vie homosexuels.

De l’école maternelle jusqu’à leurs 6 ans, les enfants reçoivent chaque année cinq cours No Outsiders, chacun portant sur des sujets répondant aux exigences de la loi relative à l’égalité. Les livres lus par les élèves comprennent Mommy, Mama and Me, et King & King – des histoires sur les relations et les mariages entre personnes de même sexe.

La société multiculturelle, multiethnique, multiconfessionnelle qu’ils ont fabriqué sans consulter les populations concernées s’effrite chaque jour un petit peu plus. Pour des lendemains qui risquent de très rapidement déchanter….

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine