6nations

La 4ème journée du Tournoi des Six Nations se jouera samedi et dimanche. Un tournoi qui n’a pas encore rendu son verdict, puisque le Pays de Galles, en terrassant les Anglais à Cardiff, a tout relancé. Pour les Gallois, il faudra battre les Écossais, qui n’ont pas montré grand chose depuis le début, chez eux, à Édimbourg.

Pour les Anglais, cela devrait être une formalité contre l’Italie, dont le niveau de jeu ne reflète pas la hausse progressive du Benetton Trévise en Pro 14. Enfin, Irlande-France est un match durant lequel on peut s’attendre à tout : ou bien un coup de collier mis par les Irlandais qui semblent perdus en ce début d’année 2019, à quelques mois de la Coupe du monde. Ou bien une confirmation des Français qui viennent de battre une équipe d’Écosse remaniée. Réponse dimanche, à Dublin.

La journée débutera samedi, par Écosse-Pays de Galles. Pour cette rencontre, on voit les Écossais se faire un plaisir de poser des soucis aux Gallois. Et l’emporter, avec une équipe qui a meilleure allure que lors du match contre la France. Victoire de l’Écosse, bonus offensif et défensif pour les Gallois.

Le XV du Poireau : 15.Williams ; 14.North, 13.J.Davies, 12.Parkes, 11.Adams, 10.Anscombe, 9.G.Davies ; 7.Tipuric, 8.Moriarty, 6.Navidi, 5.AW. Jones, 4.Beard, 3.Francis, 2.Owens, 1.Evans. Les remplaçants : Dee, Smith, Lewis, Ball, Wainwright, A.Davies, Biggar, Watkin

Le XV Ecossais : 15.Kinghorn ; 14.Seymour, 13.Grigg, 12.Horne, 11.Graham, 10.Russell, 9.Price ; 7.Ritchie, 8.Strauss, 6.Bradbury, 5.Gray, 4.Gilchrist, 3.Nel, 2.McInally (cap), 1.Dell. Les remplaçants : 16.Fraser Brown, 17.Reid, 18.Berghan, 19.Toolis, 20.Watson, 21.Laidlaw, 22.Hastings, 23.McGuigan

Dans la foulée se jouera Angleterre-Italie. Sur le papier, l’Angleterre devrait s’imposer très largement, avec le bonus offensif. Et renvoyer les Italiens à Rome, avec 0 point. C’est ce qu’on jouerait. La réalité pourrait toutefois être différente face à des Italiens en colère, qui vont vouloir se révolter et montrer au monde du rugby qu’il ne s’agit pas d’une équipe de seconde zone. On ne croit toutefois que moyennement à ce sursaut.

Le XV de l’Angleterre : 15.Daly ; 14.Cokanasiga, 13.Tuilagi, 12.Te’o, 11.May, 10.Farrell (cap), 9.Youngs ; 7.Curry, 8.Vunipola, 6.Shields, 5.Kruis, 4.Launchburry, 3.Sinckler, 2.George, 1.Genge. Les remplaçants : 16.Cowan-Dickie, 17.Moon, 18.Cole, 19.Hugues, 20.Wilson, 21.Robson, 22.Ford, 23.Slade

Le XV de l’Italie : 15. Hayward ; 14.Padovani, 13.Campagnaro, 12.Morisi, 11.Esposito, 10.Allan, 9.Tebaldi ; 7.Steyn, 8.Parisse, 6.Negri, 5.Budd, 4.Ruzza, 3.Ferrari, 2.Biggi, 1.Lovotti. Les remplaçants : 16.Ghiraldini, 17.Traoré, 18.Pasquali, 19.Sisi, 20.Polledri, 21.Palazzani, 22.McKinley, 23.Castello.

Match samedi à 17 h 45.

Dans le dernier match, Irlande-France, on voit les Irlandais, critiqués dans tout le pays, se relancer, contre des Français qui n’ont pas le même niveau. Bonus offensif pour l’Irlande.

Match dimanche à 16 h.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V