Télévision. Changements de fréquences de la TNT le 26 mars dans les régions Bretagne et Normandie

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Le 26 mars prochain, des fréquences utilisées pour la diffusion de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) vont être modifiées. Ce sont 189 modifications de fréquences prévues sur l’ensemble des 97 sites de diffusion et environ 2,6 millions de téléspectateurs concernés par ces réaménagements. Ces téléspectateurs risquent de ne plus recevoir certaines chaînes à partir du 26 mars et devront procéder à une recherche et mémorisation des chaînes pour les retrouver.

Pourquoi ces changements de fréquences de la TNT ?

Ces opérations ont pour objectif de transférer des fréquences pour le Très Haut Débit Mobile (la 4G et plus tard, la 5G), dont les besoins sont en forte croissance compte tenu des nouveaux usages du public qui, via leurs smartphones et autres objets connectés, échangent toujours plus de données en mobilité.

Qui est concerné par ces réaménagements ?

Ce sont essentiellement les téléspectateurs situés dans les régions Bretagne et Normandie (ex Basse-Normandie) qui seront concernés par ces changements de fréquences de la TNT le 26 mars.

Pour connaître précisément à quelle date sont programmés les changements de fréquences à votre adresse, l’ANFR met à disposition des téléspectateurs un module d’auto-diagnostic sur le site recevoirlatnt.fr

Seuls les téléspectateurs recevant la télévision par une antenne râteau sont concernés par cette réorganisation de fréquences. Ceux recevant la télévision par ADSL (box), fibre optique, satellite ou câble ne sont pas concernés.

Pour la zone concernée, plus de 60 % des foyers disposent d’un téléviseur relié à l’antenne râteau alors que la moyenne nationale est de 51,4 %.

Comment récupérer les chaînes perdues ?

Les réaménagements entraînent une perte des chaînes dont les fréquences ont été modifiées. Le téléspectateur devra donc procéder à une recherche des chaînes le jour J pour retrouver l’ensemble des programmes.
La recherche des chaînes est une manipulation simple à faire. Elle permet de mettre à jour l’ensemble des emplacements des chaînes de télévision que vous recevez.
Il s’agit d’un procédé de recherche automatique des chaînes à activer par le biais de la télécommande du téléviseur ou de l’adaptateur TNT. Ce processus prend quelques minutes.

Des aides financières à destination des téléspectateurs et des gestionnaires d’immeubles

Si des difficultés de réception persistent malgré la recherche des chaînes, des aides financières peuvent être accordées sous certaines conditions :

Pour les téléspectateurs :

120 euros TTC maximum pour adapter l’antenne râteau individuelle
250 euros TTC maximum pour passer à un mode de réception alternatif à l’antenne râteau (satellite, câble, ADSL ou fibre optique)
Ces aides ont pour objectif d’assurer la continuité de la réception des foyers. Elles sont disponibles pendant une durée de 6 mois à partir des changements de fréquences.

Pour les gestionnaires d’immeubles :

500 euros TTC sur présentations des factures des travaux réalisés.
Cette aide est ouverte 4 mois avant la date des réaménagements et disponible pendant 6 mois.

Crédit photos : pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Une étude universitaire démontre la discrimination du Vlaams Belang sur la chaîne publique flamande (VRT)

Quatre professeurs de l’Universiteit Antwerpen et de la Vrije Universiteit Brussel ont publié une étude universitaire démontrant la discrimination dont fait l'objet le Vlaams...

Cinéma. 209,4 millions d’entrée en France en 2017

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a publié son bilan du cinéma pour l'année 2017. Il en ressort que 209,4...

[Tribune libre] La droite doit changer de format pour convaincre les jeunes

Les usages de toute une classe d'âge (en gros les 12-35 ans) sont tout simplement en train d'être révolutionnés par la production de contenus...

Les écrans : un danger pour les enfants de 0 à 4 ans [Vidéo]

18/05/2017 –06H45 Paris (Breizh-info.com) –  Deux médecins de PMI (Protection maternelle infantile) de l'Essonne, le Dr Ducanda et le Dr Terrasse ont publié au mois de...