Tintin fête ses 90 ans ! Après vous avoir proposé l’interview de Francis Bergeron, l’un des spécialistes français du personnage, pour fêter l’événement, nous vous invitons aujourd’hui dans l’un des lieux les plus emblématiques de ses aventures…

Le château de Cheverny n’est pas le plus majestueux des châteaux de la Loire, il est en revanche l’un des plus célèbres, en bonne partie grâce à Hergé et son personnage qu’on ne présente plus, Tintin.

En 1943, Hergé présentait pour la première fois l’intérieur du château de Moulinsart dans Le Secret de la Licorne, onzième album des Aventures de Tintin, même si ce n’est que dans le suivant, Le Trésor de Rackham le Rouge, que l’on découvrait son aspect extérieur.
Dans l’histoire, la demeure avait appartenu au chevalier François de Hadoque, ancêtre du capitaine Haddock, et ce dernier finissait par le racheter grâce à l’aide de ses amis.

Mais le château de Moulinsart n’est pas simplement le fruit de l’imagination de l’auteur belge puisqu’il s’agit en fait d’une reproduction du château de Cheverny, sans, toutefois, les deux pavillons aux extrémités.

Le château fut bâti au 17ème siècle dans un style classique en lieu et place d’une ancienne forteresse, et eut de nombreux propriétaires, l’endroit étant très prisé. C’est finalement la famille du marquis de Vibraye – qui l’avait racheté en 1825 – qui lui donnera un second souffle, notamment en l’ouvrant dès 1922 au public qui pouvait ainsi découvrir ses collections dignes d’un musée.

La visite fait passer le visiteur dans la Salle à manger, où l’art de la table à travers les âges est rappelé, ainsi que dans le grand salon, la salle d’armes ou encore la chambre du Roi. Des portraits de familles sont accrochés au mur, mais aussi des portraits des Rois de France. L’écriteau sous celui de Louis XVI le présente même comme un véritable héros !

Quelques objets insolites sont présentés ci et là en ce mois d’avril 2019…il s’agit en fait de constructions en lego ! Les petites briques donnent parfois un aspect original sympathique, c’est parfois plus discutable et inapproprié. La plupart sont liées au thème du cinéma, d’où le portrait de Louis de Funès. On trouve aussi une reproduction miniature du château, et, dans la chapelle privative – par ailleurs somptueuse – une reproduction de la Cène, le célèbre tableau de Leonard de Vinci représentant le dernier repas du Christ.

Notez que la famille de Vibraye vit toujours à Cheverny et y a ses appartements privés. Elle possède également son propre chenil que l’on peut voir dans la cour du château, avec une meute impressionnante de chiens de chasse. Que les défenseurs des animaux se rassurent, ils sont bien nourris !

Un château ludique

Hergé et ses successeurs ont noué des liens étroits avec les propriétaires du château, à tel point qu’une exposition permanente a été installée dans le domaine en 2001 et plonge les visiteurs dans l’univers de Tintin.

Celle-ci n’est pas installée au sein même du château mais dans un bâtiment annexe. Ce n’est pas non plus une simple exposition mais une immersion interactive ! Le visiteur est appelé à participer, à découvrir les nombreux secrets de Tintin et ses amis en ouvrant des « fenêtres secrètes », à tester les invention du professeur Tournesol et même à répondre au téléphone présent dans une pièce reconstituant le salon de Moulinsart…

La chambre de Tintin avec ses fameux costumes
Une exposition interactive

Cet espace dédié à Tintin est cohérent avec les autres activités proposées à Cheverny. Tout ici est ludique et destiné à un public familial. Cela rebutera peut-être les amateurs de musées ou châteaux plus classiques.

Les jardins valent aussi le déplacement. Le printemps est une période idéale pour s’y promener puisqu’on peut y découvrir un ruban de 150 000 tulipes ! Le rendu est superbe, même si les enfants préfèreront se perdre dans le labyrinthe non loin de là. Comme on vous le disait, tout est fait pour que les visiteurs participent et s’amusent, et, près de quatre cents ans après sa construction, le château de Cheverny est un lieu plus vivant que jamais !

Crédit photo : Alexandre Rivet
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V