Le média Sunrise revient sur le traitement médiatique réservé à Katie Bouman. Contrairement au trou noir, le parti pris féministe des journalistes est visible… à l’œil nu !

Trou noir : Einstein avait raison

L’actualité de la semaine dernière a été marquée par la publication de la première photo d’un trou noir présentée par un consortium d’observatoires professionnels baptisé EHT (pour Event Horizon Telescope, ou Télescope d’Horizon Événementiel). Si la théorie de la relativité générale émise par Albert Einstein il y a plus d’un siècle se voit donc ainsi confirmée, le projet EHT a permis de mettre enfin une image sur un trou noir supermassif mercredi 10 avril. Celui-ci se trouvait au centre de la galaxie M87*, à quelques 53 millions d’années-lumière de la Terre.

Pour parvenir à un tel résultat, les scientifiques ont eu recours à un réseau de huit radiotélescopes répartis sur quatre continents et reliés afin de créer un télescope virtuel de la taille de la Terre. L’image en question a rapidement fait le tour du monde :

Résultat de recherche d'images pour "trou noir"

Katie Bouman, égérie féministe malgré elle ?

Toutefois, si cette image d’un trou noir est le fruit du travail d’une large équipe de scientifiques, un nom a rapidement été associé à la publication de la photo : celui de Katie Bouman. Devenue en quelques heures une icône sur les réseaux sociaux et dans la presse pour avoir mis au point l’algorithme qui a permis la réalisation du cliché, la jeune femme est vite devenue, malgré elle, un argument féministe largement utilisé depuis.

Dans la courte vidéo sous-titrée ci-dessous, Sunrise met en parallèle le traitement médiatique réservé à Katie Bouman et la réalité des faits en citant notamment Sara Issaoun, une autre membre de l’équipe scientifique. Cette dernière a rappelé que « l’algorithme de Katie – malgré le discours des médias – n’a pas été utilisé seul. Il y avait 3 algorithmes combinés utilisés et une équipe de 40 scientifiques. Katie était l’une des 4 responsables de cette partie du projet avec 3 hommes. C’est un travail de groupe. Aucune personne en particulier n’a permis d’y arriver. »

Enfin, Katie Bouman elle-même, dans un article de la BBC, a considéré que l’équipe entière méritait une reconnaissance égale. Un point de vue manifestement ignoré par de très nombreux « journalistes »…

Toutes les sources utilisées par Sunrise dans la vidéo ci-dessus sont consultables sur CE LIEN.

Version Facebook :

Crédit photos : Sunrise.tube
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V