Depuis le 8 mai, le fragile statu quo qui tenait depuis la mort d’un serveur d’un bar à chicha fin avril rue Maréchal Joffre à Nantes – à 500 m de la Cathédrale – a à nouveau volé en éclats. Pas moins de huit épisodes de tirs ont eu lieu en trois jours, embrasant les quartiers nord de Nantes, mais aussi l’ile Beaulieu – refuge depuis peu de trafiquants de Malakoff qui ont passé la Loire – et même le Breil.

Dans la nuit du 6 au 7 mai, vers 3h du matin, des tirs ont résonné dans la rue Pergeline, sur l’ile de Nantes – un peu au sud de l’hôtel de Région. Sept impacts de 22 LR ont été relevés, dont deux dans l’interphone, selon un riverain. Or, c’est de ce quartier que sont originaires deux des personnes interpellées suite aux fusillades qui ont fait cinq blessés à Nantes (Bellevue, Breil, Dervallières) fin avril – leur interpellation a d’ailleurs été très mouvementée et s’est accompagnée de détonations.

A ce jour, les auteurs de la fusillade qui a fait un mort et un blessé dans un bar à chicha rue Maréchal Joffre à Nantes n’ont pas encore été interpellés. « A mon avis c’est une sorte de message à la justice : dépêchez vous, car sinon on fera justice nous-mêmes, vu qu’on sait où sont les auteurs du crime et où ils habitent », commente un proche du dossier. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que la justice à Nantes ferait l’objet de menaces, même si généralement il s’agit de manœuvres pour en ralentir ou arrêter l’efficience.

Coups de feu sur le parking du McDonalds 

Le 8 vers 17h, c’est au nord de Nantes que des coups de feu éclatent, sur le parking du McDonalds du Cardo ; et la veille, des tirs – avec une voiture et une arme longue aperçues par les riverains – éclatent au Breil. Aucun lien à priori entre les deux affaires.

En revanche, il y a probablement un lien entre les coups de feu au McDo et l’enlèvement d’un homme, vers 19h45  au Cardo, par deux hommes – dont un armé – arrivés avec une Audi munie de fausses plaques. Ils ont fait monter un homme qu’ils ont relâché quelques minutes plus tard. « Quand on sait que le McDo de la route de Rennes a beaucoup d’habitués qui viennent des quartiers nord – et une odeur très caractéristique de cannabis, on comprend mieux », assure un client habituel de l’établissement.

Coups de feu au Chêne des Anglais

Quelques minutes plus tard, vers 20 h, des coups de feu éclatent au Chêne des Anglais, d’abord au droit d’une épicerie – un homme de 45 ans, connu des services de police, semble visé par deux hommes vêtus de blousons à capuche. Mais il refuse de parler aux policiers et de déposer plainte.  Puis rue du Québec où un projectile de 9 mm a traversé un volet et blessé légèrement au dos le locataire.

Enfin, retour sur l’ile de Nantes où dans la nuit du 9 au 10 mai, un nouvel immeuble est visé, cette fois rue Alain Gerbaud, au nord du quartier Beaulieu. Un projectile a traversé le volet d’un appartement où vivait un réfugié syrien… qui a demandé à être relogé ailleurs. Ce dernier aura traversé les mers et fait 3 000 km, sans parvenir à semer la rumeur de la guerre.

L.M.

Photo d’illustration: DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine