Terres vendues aux enchères : une ferme bio de Daoulas menacée [Vidéo]

A LA UNE

18 juin 2021. Menacés de sanctions disciplinaires, 6 généraux de l’Armée française publient une nouvelle tribune.

Menacés de sanctions par leur hiérarchie, les Généraux de Cacqueray,  Coustou, Delawarde, Gaubert, Martinez, de Richoufftz adressent à la...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Une ferme bio de Daoulas est actuellement menacée. Une pétition de soutien a déjà recueilli plus de trois mille cinq cents signatures.

Bastien Moysan, pêcheur paysan à Daoulas cultive les terres en bio de sa famille depuis quinze ans (Ferme du Guerniec). A l’issue d’une indivision, procédure judiciaire par adjudication, Bastien s’est présenté légitimement à la vente aux enchères de ces terres qu’il travaille (terres labourables, prairies humides et bois), 30ha mis en vente à 40000€. Quatre exploitations agricoles des alentours se sont présentées à la vente et ont enchéri trois fois le prix de base. Deux d’entre eux ont achetés ces terres. Ils possèdent déjà plusieurs centaines d’hectares chacun, voir plus d’un millier pour l’un d’entre eux.

À la suite d’un rassemblement qui a réuni plus de 200 personnes dimanche 2 juin 2019, un comité de soutien s’est constitué pour que la décision de préemption de la Safer Bretagne, qui se réunit le 18 juin, soit positive. Ainsi, Bastien pourrait continuer à exploiter sa ferme, comme il le fait depuis 15 ans.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Nantes. Sauve ton bio, pour valoriser les invendus des producteurs bio

Chaque année, nous jetons 10 millions de tonnes de produits consommables en France, dont 50% sont des fruits et légumes. Ces pertes sont considérables...

Loi Climat. La Confédération paysanne juge les mesures insuffisantes face à l’artificialisation des sols

Après l'adoption d'articles relatifs à l'artificialisation des sols dans le projet de Loi « Climat et résilience », la Confédération paysanne et d'autres organisations...

Consommation. Une hausse des prix de la viande à prévoir sous couvert d’écologie ?

Les consommateurs de viande sont de plus en plus pointés du doigt. Voici qu'un article relayé par le quotidien britannique The Guardian rapporte les...

Brest. 80% de produits bio dans les assiettes des écoliers d’ici 2022

Le jour de rentrée, le menu du petit écolier brestois avoisinera les 100% bio. Ce menu reflète l'ambition fixée par la municipalité brestoise d'atteindre...