Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maraîchage bio et gaspillage : « Aujourd’hui, tout doit être standardisé »

Le maraîcher breton spécialisé dans le bio que Nexus a rencontré cette semaine doit régulièrement jeter de la nourriture… Concurrence des légumes en provenance d’Espagne, prix payés au producteur trop bas – presque en dessous du coût de revient – Dominique dresse un amer constat. Cette semaine, il a encore jeté près d’une tonne de potimarrons, de courges et de choux verts. Si durant des mois, il a gratuitement distribué les invendus au profit des plus nécessiteux, il ne peut plus le faire désormais : « La distribution gratuite revient à me coûter cher en temps et en argent », explique-t-il. Autre raison de ce gaspillage fréquent ?

Les conditions d’achat imposées par les centrales et les modes de consommation des consommateurs… Reportage Armel Joubert des Ouches pour Nexus

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Maraîchage bio et gaspillage : « Aujourd’hui, tout doit être standardisé »”

  1. louis dit :

    ben dans notre union bolchévique c’est une planification du style plan quinquennal russe ( dont on a vu les records de catastrophes ) et ben là on fait pareil ! elle est pas belle la vie ! 😂

  2. René dit :

    Bonjour, on sait ce qui nous reste à faire nous consommateurs et consommatrices : ne plus aller acheter de fruits et légumes dans les grandes surfaces même si c’est moins cher et privilégier le local tous temps (marchés, producteurs bio…); j’achète par exemple quand même des endives et radis pleins de terre même si je passe plus de temps à les laver et à les éplucher avec de l’eau de pluie puis je les rince avec l’eau courante…Et je les mange avec une sauce vinaigrette. Qui fait çà aujourd’hui ?

  3. RAMBON dit :

    Pourquoi ne pas chercher un correspondant ds les autres départements , villages limitrophes ? les légumes ne s abiment pas en deux jours ! cette personne recueille les commandes en fonction des légumes proposés , et les redristibue ,et les frais de transports seraient pris en compte par les acheteurs §! à une époque , les pécheurs le faisait et ça marchait et pourtant le poisson , ça craint , il faut faire vite ! une idée comme une autre !!

  4. patphil dit :

    le gaspillage organisé , vive les normes! pendant ce temps des travailleurs pauvres se serrent la ceinture, drole de pays

  5. fifi dit :

    the times is money !! mais attention de gaspiller jeter ce que DAME NATURE NOUS DONNE attention vous avez des moyens pour ne pas jeter la nourriture mesdames a vos conserves car vous ne savez pas de quoi sera fait l’année suivante !!! voyez les catastrophes natuelles on ne peut pas les empêcher !!!
    êtes vous sur d’avoir fait tout ce qui était en votre pouvoir pour respecter ce qui vous avait été donné ???
    AMITIES

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture, Culture & Patrimoine, Sociétal

« La Bretagne c’est l’histoire d’un vieil homme qui ne cesserait pas de vivre ». Le 69ème numéro de la revue War raok vient de paraitre

Découvrir l'article

A La Une, Sport

En 2022, la Bretagne administrative compte 6 300 clubs de sport et recense 609 000 licences sportives

Découvrir l'article

Insolite

Cobac Parc va réouvrir en pays de Saint-Malo. En avant l’aventure !

Découvrir l'article

Santé

Cancers en Bretagne administrative : les chiffres clés et les disparités régionales

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Pèlerinage des Bretonnants à Sainte-Anne d’Auray le 7 avril : Un rendez-vous incontournable

Découvrir l'article

Santé

Reiñ ar gwad. Donner son sang – 4 Munud e Breizh

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Dinan, Histoire

Dinan : Une lettre rare d’Anne de Bretagne exposée à la bibliothèque

Découvrir l'article

Economie, Social

4 e trimestre 2023 : en Bretagne administrative, l’emploi augmente plus qu’ailleurs et le taux de chômage reste bas

Découvrir l'article

Economie

1 935 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi en 2023 en Bretagne administrative

Découvrir l'article

Tribune libre

Pourquoi l’extrême droite monte en Bretagne ? Je vais vous le dire…. [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky