Le Drian demeure macroniste !

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Dans un entretien accordé à Ouest-France, Jean-Yves Le Drian fait le service après-vente. Il se félicite évidemment des bons résultats obtenus par Nathalie Loiseau en Bretagne. « L’élection présidentielle de 2017 n’était pas un accident, ni une parenthèse », souligne-t-il.

Effectivement, en Bretagne (5), les marcheurs ont gagné les récentes élections européennes. La liste de Nathalie Loiseau (LREM-MoDem) y est arrivée en tête avec 25,62 % des suffrages exprimés. Suivie par Yannick Jadot (18,96 %), Jordan Bardella (16,59 %), François-Xavier Bellamy (7,78 %), Raphaël Glucksman (7,72 %) et Manon Aubry (5,65 %). Le régional de l’étape, Benoît Hamon, se contentant d’un 4,77 % (un point de plus qu’à l’échelle nationale, tout de même). On remarquera tout de suite que la liste du gouvernement devance celle d’EELV et du RN de huit points ; c’est une particularité bretonne.

Le Drian prend ses désirs pour des réalités

Pour autant, proclamer que « La Bretagne a été au rendez-vous de l’Europe par l’ampleur de la participation », comme le fait Jean-Yves Le Drian, c’est prendre ses désirs pour des réalités. Surtout lorsqu’il ajoute : « Les Bretons, de manière significative se sont réapproprié l’Europe comme espace où peuvent se relever nos principaux défis » (Ouest-France, Bretagne, jeudi 13 juin 2019).

En effet, d’autres données, tout aussi significatives, méritent d’être prise en compte. S’il y avait, ce dimanche 26 mai, en Bretagne (5), 3 460 043 inscrits, on doit relever 1 585 939 abstentions (45,83 %). Mais aussi 44 823 bulletins blancs et 39 864 bulletins nuls. Il faut donc relativiser les résultats. Et on n’est pas obligé de suivre Le Drian lorsqu’il affirme : « La liste La République en Marche et ses alliés a conforté sa dynamique en Bretagne. » Car, après tout, les 458 542 voix obtenues par Nathalie Loiseau dans les cinq départements bretons ne représentent que 13,25 % des électeurs inscrits.

Une dernière observation. Le secrétaire de rédaction d’Ouest-France qui a titré : « Le Drian, “La Bretagne vraiment macroniste” », a lu l’interview en diagonale. À aucun moment, le ministre des Affaires étrangères n’utilise cette formule.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour à la présidentielle. Le dernier espoir politique des autochtones ? [L’Agora]

Je lisais récemment la tribune de Marc Desgorces sur Breizh-info.com au sujet de la possible candidature d’Eric Zemmour à...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, La fin d’un monde, La guerre des idées...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, Les nostalgériades, La...

Articles liés

Élections régionales. L’Élysée fera tout pour empêcher le RN de s’emparer de la région Bretagne

La liste du Rassemblement national arrivera peut-être en tête au premier tour des élections régionales en Bretagne. Mais tout sera fait pour l’empêcher de...

Élections régionales. La recette de Jean-Yves Le Drian

Loïg Chesnais-Girard,( PS) est invité à écouter les conseils de Jean-Yves Le Drian : pour les régionales : « Il faut rassembler autour d’un projet un maximum...

Élections régionales. Jean-Yves Le Drian, le retour ?

Aujourd’hui, la politique repose sur deux piliers : l’argent et les sondages portant sur les intentions de vote. Ce sont ces deux éléments qui font...

Aux élections régionales, Loïg Chesnais-Girard veut refaire 2015 en 2021

Aux élections régionales, l’objectif reste toujours le même : terminer en tête le second dimanche afin de pouvoir mettre la main sur l’exécutif. Si Jean-Yves...