Découverte. Le monastère d’Ormylia, en Grèce

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Aujourd’hui nous vous proposons – en partenariat avec Divine Box – de voyager en Grèce, direction le monastère de l’Annonciation d’Ormylia. Ce monastère orthodoxe féminin est situé dans la péninsule de Chalcidique au Nord de la Grèce. Il abrite une communauté de 120 moniales, sous la dépendance du monastère masculin de SimonosPetra (situé sur le Mont Athos). Ormylia est ainsi le plus grand couvent de femmes de Grèce ! Entre autres activités, les soeurs y cultivent une grande oliveraie et transforment elles-mêmes leurs olives.

Ormylia
Le monastère d’Ormylia se trouve en Grèce et regroupe une communauté de 120 soeurs orthodoxes.

L’Odyssée d’une communauté

C’est en 1974 qu’une communauté de 40 soeurs orthodoxes vient s’installer à Ormylia. La raison ? La communauté de moines orthodoxes dont elle dépend s’est installée en 1973 dans le très vieux monastère de Simonos-Petra (fondé au XIIIe siècle), situé sur le Mont Athos. Or cette île est une « République monastique » unique au monde, qui regroupe plus de 2000 moines orthodoxes, et où les femmes sont interdites ! Souhaitant tout de même rester le plus proche possible de leurs frères, elles ont donc pu trouver, grâce à leur aide, une ancienne ferme abandonnée dans les plaines d’Ormylia.

C’est donc dans cette ancienne ferme et un ancien village en ruines, alors habités par des bergers et des moutons (mais aussi des serpents !), que les soeurs s’installent. Tout est en ruine, il y a du travail ! Mais très vite, malgré la rudesse du lieu de vie, le nombre de moniales ne cesse de grandir, il explose même ! Dès 1980, des travaux de grande échelle sont donc lancés. Objectif : 15 ans d’agrandissement, et une grande église !

Aujourd’hui, les travaux sont achevés et l’architecture du monastère respecte celle des monastères grec orthodoxes du XIVe siècle, comme on peut encore le voir par exemple sur le Mont Athos, notamment au monastère de Simonos-Pétra.

À Ormylia, les religieuses suivent la règle de saint Basile. Il s’agit d’un ensemble de préceptes monastiques attribués à saint Basile de Césarée (IVe siècle), réunis au VIe siècle. Le travail y est vu comme indissociable de la prière, car comme elle, il permet d’apporter une aide aux plus démunis, mais de manière plus rapide et concrète. C’est pourquoi, entre leurs nombreux offices quotidiens, les soeurs partent travailler dans leurs plantations agricoles et dans leurs ateliers artisanaux. Et il y a de quoi faire.

ormylia
Ci-dessus, l’ancienne ferme juste après son rachat par les soeurs d’Ormylia. Ces bâtiments ont été conservés et restaurés, comme le montre la photo précédente.

Ormylia, un rucher en activité

Fort de son importante communauté et de son cadre idéal, les soeurs travaillent toute un gamme de produits. Le monastère compte sur son oliveraie, en agriculture biologique, pour lui fournir des olives bio (noires et vertes), ramassées à la main. Elles sont ensuite lavées selon la tradition grecque : en immersion dans un bain de saumure, suivie de plusieurs « baignades » dans de l’eau de mer froide. Elles gardent ainsi toutes leurs propriétés organoleptiques ! Et avec toutes ces olives, les soeurs font également dans leur moulin de l’huile d’olive extra vierge de qualité supérieure : les olives sont en effet pressées à froid, pour contenir une multitude dantioxydants !

Puisque la plaine d’Ormylia est très fertile, les soeurs ne se sont pas contenté des olives. Elles cultivent en effet de nombreux autres fruits pour mitonner de délicieuses confitures, mais aussi des liqueurs (cerise, limoncello, noix, cerise, grenadier…). Elles gèrent également un petit rucher, grâce auquel elles produisent du miel de fleurs et de pins.

Mais les soeurs ne se cantonnent pas au travail agricole. Elles continuent également la tradition de la peinture d’icônes, latelier de confection de vêtements sacerdotaux, et font aussi tourner un atelier de tissage, un atelier de broderie, un atelier de sculpture sur bois, et pour finir un atelier de mosaïques. Tous ces ateliers, comme ceux de couture et de peintures d’icônes, tous neufs, sont situés au sud de la dépendance, un des plus vieux bâtiments du monastère.

Enfin, seulement huit ans après leur installation, le monastère d’Ormylia s’est doté d’un centre médical pour les diagnostics précoces du cancer. Que d’activités !

Chaque année, les soeurs récoltent à la main les olives sur leur grand domaine.

Photos d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Gaspard Koenig sur le pass sanitaire. « Le gouvernement a perdu la notion de liberté ! »

Arthur Delaborde reçoit Gaspard Koenig, philosophe, essayiste, romancier, et président du laboratoire d'idées Génération libre qu’il a lancé en...

Articles liés

Grèce : une femme enceinte et handicapée violée par un Afghan, puis par des passants pakistanais à qui elle demandait de l’aide

Selon le journal grec OEMA, le parquet de première instance d’Athènes a engagé des poursuites contre trois Pakistanais arrêtés pour le viol d’une femme...

Grèce. Construction d’un nouveau camp de migrants à Leros : les habitants exaspérés

En Grèce, tandis que plusieurs îles de la mer Égée abritent encore près de 9 000 migrants, la construction de nouveaux camps d'hébergement financés...

Visiter la Grèce : trois villes incontournables à visiter

Dotée de plusieurs sites archéologiques époustouflants, des plages paradisiaques et d’une douceur de vivre, la Grèce est un pays remarquablement comblé par la nature....

Saint-Philbert de Grandlieu. La maison des sœurs de St François rasée, sauf la chapelle

Fondé en 1841 par Jeanne Bernard (soeur Marie Thérèse), l'institut féminin, hospitalier et enseignant de droit diocésain des Soeurs de Saint-François d'Assise à Saint-Philbert...