Quand on considère le nombre de cargos qui passent chaque jour au large de Brest à destination du Havre, d’Anvers et de Hambourg, on se dit qu’il y a certainement à faire de ce côté-là. Jean-Yves le Drian et les « progressistes bretons » feraient bien de s’intéresser à la question. Brest ne demande qu’à récupérer du trafic.

Jean-Yves le Drian est enfin parvenu à mettre sur les rails son laboratoire d’idées. Lors de la seconde réunion (16 juin), on a assisté à la mise en place de quatre ateliers : Breizh Europe, Breizh différenciation, Breizh transition et Breizh Innov.

Situation amusante, le premier est conduit par Bernard Poignant (PS), ancien maire de Quimper et ancien député européen. Or le personnage n’a jamais eu la tripe bretonne…

On peut le vérifier dans les points de vue qu’il publie dans Ouest-France. Il est capable de parler de tout (Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, constitution, Parlement européens, Balkans, Brexit…) sauf de la Bretagne. On se demande donc ce qu’il fait dans cet espace de réflexion cher à Le Drian.

Un regret : Aucun atelier consacré au maritime et au portuaire. En des temps anciens, le Célib de René Pleven et de Joseph Martray souffrait de la même infirmité. À coup sûr, grave erreur, car cette question serait un moyen efficace pour accrocher la Loire-Atlantique avec un sujet concret et non plus avec un slogan répétitif (« Nantes en Bretagne »). N’oublions pas que le port breton le plus important se situe à Nantes-Saint-Nazaire ; il joue dans la cour des grands, c’est-à-dire les ports autonomes.

La Bretagne et la Loire Atlantique trouveraient également des intérêts communs dans le nautisme ; il y a là matière à travailler ensemble, et à constituer une institution commune. Un syndicat mixte portuaire à l’échelon des 5 départements serait une idée efficace. Notons que la Loire Atlantique vient de constituer le sien sous la houlette du Département ; il regroupe quatorze ports. « Quand on mutualise les moyens, on rend des services de meilleure qualité », souligne ainsi Philippe Grosvalets (PS), président du CD de Loire-Atlantique.

Bernard Morvan.

Crédit photo : DR
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine