Stop à la Braderie ! Les Jeunes Agriculteurs publient une lettre ouverte aux éleveurs porcins

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Les Jeunes Agriculteurs publient une lettre ouverte aux éleveurs porcins dans laquelle ils appellent à « stopper la braderie » de cette économie. Nous la reproduisons ci-dessous.

100 000 000 €. C’est le déficit de prix perçu par l’élevage porcin français en comparaison avec son homologue Allemand. Il traduit notre échec commercial, nous imposant un sursaut collectif dans notre approche du commerce car nous aurions tort de rejeter sur d’autres la responsabilité de cette situation, chaque éleveur doit agir à son niveau pour peser ensemble sur le prix.

Au-delà de ce constat, nous souhaitons regarder devant nous les perspectives que nous offre le marché. Il est pour nous, particulièrement choquant qu’en 2019 des éleveurs pensent que leur salut se fera seul, imaginant trouver sécurité auprès des abatteurs et de la GMS. Seule la rénovation rapide de nos outils collectifs permettra de construire un avenir pour des éleveurs indépendants. Dans ce sens, les travaux sur l’AOP (Association d’Organisations de Producteurs) ne doivent pas s’éterniser.

Nous saluons d’ailleurs les jeunes administrateurs des groupements impliqués dans ces travaux, et les encourageons à amplifier leurs efforts pour une mise en place rapide d’une AOP au service de tous les éleveurs. Le meilleur moyen dont disposent les éleveurs pour agir rapidement sur le prix, est de reprendre la main sur l’offre. Les poids moyens ayant baissé de près de 2 kg en 2 mois, il nous reste de la marge de manœuvre. Nous subissons le diktat des abatteurs sur les retards d’enlèvements depuis de nombreux hivers.

Reprenons la main en gérant la rétention pour influencer le prix ! Nous appelons tous les éleveurs à retarder dès maintenant la vente de leurs porcs, pour une action IMMEDIATE et COLLECTIVE sur le prix !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Vote du Pass sanitaire : touché mais pas coulé – JT de TVLibertés du lundi 26 juillet 2021 [Vidéo]

À la une du journal de TVLibertés du lundi 26 juillet, retour sur la mobilisation anti pass sanitaire de...

Un dimanche ordinaire à Nantes : trois rixes, un règlement de comptes, des coups de feu…

Le soir du dimanche 25 juillet, une sorte de folie semblait s'être emparée de Nantes, entre un règlements de...

Articles liés

Agriculteurs en colère : « La loi n’est pas assez contraignante vis à vis des distributeurs »

Des milliers d'agriculteurs et des centaines de tracteurs ont convergé sur Lyon et Clermont-Ferrand ce jeudi 25 mars, charriant avec eux des tonnes de...

Suède. Traité de « sale porc » à cause d’une croix : l’ensauvagement se poursuit à Malmö [Vidéo]

La Suède connaît ces derniers mois une série de violences. Dont un enfant de 11 ans agressé parce que chrétien et une femme frappée...

Un rassemblement contre le projet d’élevage de 178 800 poulets industriels à Plaudren (56)

Un arrêté pris le 25 mars 2020 autorise l’EARL du Mené à Plaudren (Morbihan) à exploiter, après extension, un élevage du même nom. Le projet qui...

Allemagne. Le porc interdit dans deux crèches pour ne pas offenser les musulmans

Les petits allemands de deux crèches de Leipzig n'auront plus le loisir de manger du porc et ce, pour ne pas offenser les musulmans....