Nantes : la manifestation nocturne attaquée par les dealers de Commerce

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Une manifestation nocturne a été improvisée ce samedi soir par quelques dizaines d’activistes d’extrême-gauche à partir de 20h30 à la croisée des tramways. Elle a cependant très vite tourné au vinaigre, avec d’abord une vitrine cassée rue d’Orléans, des barrières de chantier jetées en travers des voies à Commerce vers 21h30 puis ensuite une tentative d’attaque par un groupe du bar le Chat Noir – un des repaires de l’extrême-gauche nantaise – dans des conditions floues.

La bagarre qui s’est ensuivie a ensuite fait plusieurs blessés, tandis que des armes diverses – barres de fer, gazeuse – étaient utilisées. Des manifestants ont été rossés par un groupe de personnes déterminées… qui s’avère être, selon plusieurs témoins, des dealers de Commerce. Quand la réalité de l’insécurité nantaise se rappelle à l’extrême-gauche nantaise : celle justement qui milite pour qu’il n’y ait plus de frontière et toujours plus de migrants, mais feint d’en ignorer les conséquences : augmentation de l’insécurité, multiplication de viols de rue, délinquance liée aux squats de migrants, cas de gale, rougeole et tuberculose etc.

Après qu’une gazeuse ait été utilisée par un des protagonistes, une bagarre générale éclate. Les forces de l’ordre observent, de loin, puis arrivent quand c’est fini. Situé en face du point de deal de la place du Commerce, le café a déjà été la cible à plusieurs reprises d’attaques et de menaces de la part de dealers, empêchés d’œuvrer sur la terrasse – notamment en février 2017 après une conférence dans les locaux du Chat Noir.

Comme le résume un autre nantais sur Twitter, en réalité, « les luttes ont effectivement convergé vers un bar, où tout le monde s’est bastonné ». Ce que précise un témoin : « Tout à fait. Les dealers de commerce, dérangés par les manifestants, les ont agressés en groupe très violemment, pendant plusieurs dizaines de minutes. Mr Glanz ment ». Et insiste : « Non monsieur. Vous mentez. Il y’a que les dealers qui contrôlent commerce ont violemment agressé les manifestants qui dérangeaient leur trafic. A coup de poing, barre, pieds, barre de fer. Pris la main dans le sac idéologique mr Glanz »

Noyés sous les lacrymos toute une partie de l’après-midi – les heures habituellement les plus juteuses, lorsque la place du Commerce n’est pas encore un coupe-gorge noyé d’ombre – les dealers clandestins n’ont guère pu travailler ce samedi. Ce qui explique peut-être que lorsqu’ils ont vu un faible groupe de manifestants et pas un seul policier à l’horizon – le repli des forces de l’ordre déployées dans l’après-midi était largement achevé – ils n’ont pas hésité à faire le coup de poing.

Sous le regard impassible de quelques policiers, auxquels nombre d’activistes d’extrême-gauche ont crié toute l’après-midi « suicidez-vous » avant donc, d’en avoir besoin une fois le soir venu…

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes : les brocantes reprennent après un nouveau mauvais coup du gouvernement

Et de trois confinements ! Considérées comme non essentielles, les activités de l’antiquité-brocante ont droit à chaque confinement… à...

Laxisme judiciaire. Suspecté de meurtre à Nantes, l’individu est placé… sous bracelet électronique

Le laxisme judiciaire et la gestion des mis en cause pour délits graves voire pour crimes, laissent parfois songeur....

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. Arrestation d’un suspect du meurtre de janvier aux Dervallieres

Le 11 janvier dernier, au pied du Building, immeuble assiégé par le trafic de drogue aux Dervallieres - il s'y poursuit toujours au 16,...

Deal de drogue à Nantes : la nourrice était payée 30 euros par jour

L'arrestation le 7 mai d'un dealer interpellé à la Bottière rue Paul Sabatier chez la nourrice - la personne chez qui la drogue était...

PME de la drogue : un business juteux

La lutte contre le trafic de drogue tient une place majeure dans l'engrenage qui a mené à la mort du policier Eric Masson à...

Football. Le Stade Rennais accroche le PSG, victoire du FC Nantes, défaites de Brest et de Lorient

Le sprint final est lancé concernant la saison de Ligue 1, avec la 36ème journée jouée ce week-end. Les Lillois pourront remercier le Stade...