Déficits commerciaux US avec la Chine et le Mexique : état des lieux et perspectives

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Le département du trésor US vient juste de publier ses statistiques commerciales pour le mois de juillet. En moins de deux pages, j’en ai profité pour mesurer l’évolution sur un an des échanges US avec la Chine et le Mexique et pour la commenter. Cette évolution nous montre que les USA peinent toujours à atteindre leur objectif de réduction des déficits commerciaux, en tout cas sur le binôme Chine-Mexique, et surtout que leur politique de taxation tous azimuts n’affecte toujours pas sensiblement l’économie et donc la montée en puissance chinoise.

Comparaison 2019-2018 sur 7 mois (janvier à juillet) : source département du trésor US commentée par Dominique DELAWARDE (la statistique de juillet vient juste d’être publiée).

Sur les 7 premiers mois de 2019, la Chine a baissé ses importations de produits US de 18,2 % (-13,5 milliards de $) par rapport à la même période de 2018.

Cette baisse va s’accentuer dans les mois qui viennent avec la mise en place des taxes chinoises sur les importations de produits US.

Sur la même période, les USA ont baissé les importations de produits chinois de 12,3 % (-36,5 milliards de $).

Cette baisse va s’accentuer dans les mois qui viennent avec la mise en place de nouvelles taxes US sur les importations de produits chinois.

Réduction du déficit commercial US avec la Chine de 10,3 % (23 milliards de dollars) entre les deux périodes de sept mois (2018 et 2019).

Ce chiffre peut paraître important mais il ne constitue qu’une goutte d’eau dans l’océan du déficit commercial US global avec le monde entier et dans celui du déficit budgétaire US (plus de 800 milliards de $ pour chacun de ces deux déficits).

Il faut aussi souligner que, même après réduction, le déficit commercial US avec la Chine restera, en 2019, bien supérieur à celui de 2016, dernière année de gouvernance Obama.

En clair, on ne le répétera jamais assez, l‘État fédéral US vit à crédit du 1er janvier au 31 décembre de chaque année avec des déficit colossaux et une dette qui a dépassé les 106 % du PIB et qui ne cesse d’augmenter… de 3 milliards de dollars par jour.

Avec une croissance de 6,3 % sur douze mois en fin de premier semestre 2019, la Chine, quant à elle, n’est pas vraiment « affectée », parce qu’elle peut trouver, sur le marché mondial, des produits de remplacement moins chers que les produits US (notamment des produits agricoles et gaziers), parce qu’elle fabrique de plus en plus, elle-même, les produits qu’elle achetait hier aux USA et parce qu’elle vend toujours plus au reste du monde.

Pour l’anecdote, si les USA ont réussi à réduire de 10 % leur déficit commercial avec la Chine, ils ont creusé leur déficit avec le Mexique de 36,9 % en passant de 42,9 à 58,3 milliards de $ pour les 7 premiers mois de 2019. En clair, les USA ont reperdu les deux tiers de ce qu’ils ont gagné avec la Chine dans leurs échanges avec le Mexique…

Il n’est d’ailleurs pas exclu qu’une partie des produits achetés par les USA au Mexique, soit des produits chinois « naturalisés mexicains »… Les voies du commerce international sont impénétrables…

Voir le tableau ci dessous.

Notons aussi qu’aujourd’hui, les USA exportent déjà 2,5 fois plus au Mexique qu’en Chine…

Au total, beaucoup de bruit médiatique pour une réduction des déficits commerciaux US qui ne semble toujours pas vraiment au rendez-vous après 19 mois de « guerre commerciale » contre la Chine et un nouvel accord avec le Mexique. Le temps continue de jouer toujours plus en faveur d’une Chine, qui n’est toujours pas affectée dans sa croissance par la tonitruance des tweets du président US… et qui poursuit son inexorable ascension, en toute sérénité.

Dominique Delawarde

Sources :

https://www.census.gov/foreign-trade/balance/c5700.html

https://www.census.gov/foreign-trade/balance/c2010.html

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Mort de George Floyd. Le verdict annulé pour cause de partialité d’un juré pro Black Lives Matter ?

Le policier Derek Chauvin, jugé coupable du meurtre de l’Afro-Américain George Floyd - à l'occasion d'un procès hors norme entouré d'une propagande quasi stalinienne...

États-Unis. Le président Joe Biden souhaiterait augmenter certains impôts

En annonçant possiblement un projet de hausse des impôts devant le Congrès dans quelques jours, le président des États-Unis Joe Biden souhaite tourner la...

Egalitarisme racial. Le ministère de l’Éducation de Virginie va supprimer les classes avancées de mathématiques…car elles manquent de diversité

Les Etats-Unis, comme globalement toute une partie de l'Occident, travaille actuellement à son suicide organisé, ne cessant de mettre le genou à terre et...

Biden, la révolution verte

A la une de ce journal, Joe Biden fait sa révolution verte. En organisant un sommet climatique avec 40 chefs d’Etat, le président américain...