Irlande. Suite à la colère des habitants, l’ouverture d’un centre pour migrants annulée

A LA UNE

L’ouverture d’un centre pour migrants en Irlande a été annulée suite à la mobilisation des habitants du village de Oughterard. Au grand dam du gouvernement irlandais.

Oughterard : la mobilisation contre les migrants a payé

La population du village d’Oughterard, porte d’entrée vers le Connemara abritant quelques 1 300 habitants, a vu ses efforts récompensés. Le projet d’installer 200 à 250 migrants dans un ancien hôtel désormais fermé du village a finalement été annulé.

Il y a deux semaines, une manifestation rassemblant 1 500 personnes avait eu lieu pour s’opposer à ces arrivées de migrants. Certains habitants d’Oughterard justifiaient notamment cette protestation par le fait qu’ils seraient inquiets pour leur sécurité avec la présence de ces étrangers.

Irlande : des villageois rassurés, des politiques indignés

Après plusieurs actions d’opposition à cette ouverture de centre pour migrants et de vifs échanges sur les réseaux sociaux (preuve que le sujet cristallise, là-bas aussi, les tensions), l’annulation de cette installation a finalement été annoncée.

Sean Lyons, qui représente la société responsable de la mise en place du centre proposé, a ainsi déclaré hier qu’il retirait son appel d’offres « dans l’intérêt de la sécurité de toutes les parties prenantes » après des semaines de protestations des locaux.

Réagissant à cette décision, le ministre de la Justice irlandais Charlie Flanagan a déclaré qu’il jugeait « déconcertant de voir une nouvelle tendance émerger » dans certaines communautés locales face à ces arrivées de migrants imposées. Le ministère de la Justice a par ailleurs été accusé par Sean Lyons de n’avoir pas suffisamment soutenu le projet.

Chez les habitants, qui se relayaient jusqu’à présent 24 heures sur 24 devant l’ancien hôtel pour marquer leur opposition, c’est donc le soulagement.

Mais ce coup d’arrêt ne semble pas freiner pour autant la volonté du gouvernement de faire de l’Irlande une terre d’asile à l’instar de bien d’autres pays d’Europe occidentale. À croire que les autorités ont tendance à oublier que les 38 centres d’accueil existants sur le sol irlandais sont pleins, qu’il y a actuellement près de 1 400 personnes hébergées en urgence dans des hôtels et des pensions, et que des dizaines de personnes arrivent chaque semaine.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Kroazieg (44) : panelloù brezhonek a-benn nebeut

Kadarnaet eo bet gant ti-kêr Kroazieg e Bro-Vrier (44) : panelloù KROAZIEG (e brezhoneg neuze) a vo staliet a-benn...

Morbihan. Landes de Lanvaux. Découverte d’un trésor vieux de 4800 ans

Un trésor daté de 4800 ans avant J.-C. C'est la découverte réalisée dans les Landes de Lanvaux, Morbihan, par...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés