Voyage en Toscane, capitale du génie européen

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

L’automne est bel est bien là, le soleil a laissé place aux nuages et à la pluie, et les vacances semblent n’être qu’un lointain souvenir. Pour vous replonger dans ce quotidien avec douceur, nous vous proposons une petite escapade virtuelle, qui, peut-être, inspirera vos futurs voyages. Après tout, l’été 2020 est dans moins d’un an ! Notre destination ? La Toscane !

La Toscane, joyau de l’Italie

Elle fut la terre natale de nombreux artistes, auteurs et politiciens, de Dante à Machiavel, de Michel-Ange à Fra Angelico sans oublier Léonard de Vinci. Ses traditions et ses édifices extraordinaires font d’elle une destination phare des amoureux de l’Europe : la Toscane est un pays à part.

Si la plus glorieuse de ses périodes fut la Renaissance italienne, entre les XIV et XVIe siècles, elle n’a pas perdu ses atouts pour autant et dispose de plusieurs cités aussi atypiques que fantastiques, à l’image de Pise, Sienne et Florence, bien sûr.

Pise, bien plus qu’une tour bancale

Plus d’un visiteur de Pise se dit qu’un « selfie » devant la fameuse tour de la ville sera la seule activité trépidante de leur court séjour sur place. C’est bien mal connaître le patrimoine local, qui, s’il est moins riche que certains de ses voisins, a de sérieux atouts.

La Piazza dei Miracoli, ou Place des Miracles en français, se trouve au nord-ouest de la ville et accueille la plupart d’entre eux.

La Piazza dei Miracoli avec le baptistère au premier plan

Il y a la tour, tout de même incontournable. Érigée en 1173 dans un style roman, elle fait 57 mètres de haut. Sa particularité est due au sol, fait de roche et détérioré par l’humidité. L’absence de fondations n’est pas non plus étrangère au phénomène.

La célèbre tour de Pise

Mais à proximité, l’on trouve aussi la cathédrale, le baptistère, le cimetière monumental et le musée des sinopie. Rien que ça !

La cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, elle aussi de style roman, est antérieure à la tour, sa construction s’étant terminée dès le début du XIIe siècle. Paradoxalement, alors que Pise est une cité classée très à gauche aujourd’hui sur l’échiquier politique, notamment par la forte présence d’étudiants, cet immense édifice fut bâti avec l’argent obtenu lors de la campagne de Mahdia. En 1087, Pisans et Génois s’étaient alliés pour punir ce fief arabe après les incursions de ses troupes en Sicile.
Dans la cathédrale, la mosaïque du Christ et la chaire en marbre sont particulièrement remarquables.

La cathédrale de Pise

À quelques dizaines de mètres, l’imposant baptistère date du siècle suivant et s’inspire du Saint-Sépulcre de Jérusalem. La longue durée des travaux et les idées nouvelles donnent une apparence singulière à l’architecture du bâtiment, à la fois de style roman et gothique. En le visitant, il est possible d’accéder aux étages donnant une vue extraordinaire sur la Piazza.

Ces édifices sont entourés d’un côté par le cimetière monumental et de l’autre par le musée des sinopie, installé dans l’ancien hôpital.

Le musée vous propose de découvrir les brouillons originaux des immenses fresques ornant le cimetière, dont certaines sont aujourd’hui très dégradées. Ainsi, mieux vaut visiter le musée avant de franchir la porte du cimetière.

Les fresques du cimetière monumental représentent les moments marquants de l’histoire de Pise mais aussi les passages clés de la Bible, comme le Jugement Dernier

Sienne, la cité du Palio

Sienne, à 120 kilomètres au sud-est, est évidemment très connue pour son Palio, course de chevaux opposant les quartiers – ou contrades – de la ville et dont nous vous avons raconté l’envers du décor cet été sur Breizh Info.

Mais il n’est pas nécessaire d’attendre ces fêtes populaires pour venir l’arpenter ! Construite sur trois collines, Sienne vous fera grimper. Vous oublierez la fatigue en admirant son architecture typique, et en tombant nez à nez avec le Palazzo Pubblico et sa tour de 102 mètres de haut, ou sur la cathédrale, nommée comme celle de Pise, Notre-Dame de l’Assomption.

Notre-Dame de l’Assomption, à Sienne

Le marbre de sa façade et de son pavement lui donnent sa singularité, tout comme les nombreuses statues, notamment celles des papes.

Les catholiques pourront se recueillir devant les reliques de Catherine de Sienne en la basilique San Domenico. Née dans la cité en 1347, ses stigmates et ses extases ont fait d’elle une grande mystique. Elle fut canonisée en 1461 et déclarée docteur de l’Église en 1970.

La basilique San Domenico où se trouvent les reliques de Catherine de Sienne

Les cinéphiles et plus particulièrement les amateurs de James Bond pourront quant à eux suivre les pas de 007, dont une course poursuite perturbait quelque peu le Palio dans Quantum of Solace, sorti en 2008.

Florence, la majestueuse

Florence est non seulement la cité majeure et la capitale politique, culturelle et historique de la Toscane, mais c’est aussi une ville d’où le génie européen rejaillit à tous les coins de rue ou presque !

Au-dessus de l’Arno, le fleuve qui traverse la Toscane et Florence, se dresse le Ponte Vecchio, un pont jonché de boutiques depuis son édification au XIVe siècle.

Les églises se comptent par dizaines. Il faut citer la cathédrale Santa Maria del Fiore, surnommée « Duomo ». En plein centre historique, il s’agit du bâtiment le plus célèbre – avec le fameux Ponte Vecchio – grâce à sa coupole et à son campanile.
La coupole se doit d’être admirée depuis l’intérieur, étant décorée par une fresque sensationnelle sur le Jugement dernier peinte par Giorgio Vasari puis Federico Zuccaro entre 1571 et 1579.

L’imposant Duomo de Florence

Les musées sont presque aussi nombreux que les églises. La Galerie Palatine, la Galerie de l’Académie de Florence et le musée national de Bargello sont des arrêts obligatoires pour les amoureux de l’art florentin et européen. Mais si vous ne devez en voir qu’un seul, n’hésitez plus et entrez dans la Galerie des Offices, qui abrite depuis le XVIe siècle l’une des plus belles collections du monde. Les plus grands maîtres, y compris les peintres locaux comme Leonard de Vinci, y sont à l’honneur.

C’est justement sur la Piazzale des Offices que vous pourrez revivre l’histoire de Florence et de la Toscane à travers ses grands hommes. Vingt-huit statues immortalisent en effet Machiavel, Nicola Pisano, Donatello, Pétrarque, Michel-Ange, Galilée et les autres personnages historiques majeurs de la région.

Dante, auteur de la Divine Comédie et notamment de l’Enfer, lui aussi Florentin, fut au cœur de l’intrigue de Inferno, thriller sorti en 2016 et avec Tom Hanks dans le rôle principal.

L’équipe du film Inferno à Florence

De la Bretagne à la Toscane

On ne peut être exhaustif en abordant les trésors de Florence et de la Toscane, tant ils sont nombreux et variés. Églises et musées, statues et palais… Il faudrait des jours entiers pour tout énumérer !

Nos lecteurs qui connaissent cette terre précieuse ou qui s’y rendront pourront ainsi compléter la liste dans les commentaires s’ils le souhaitent !

Pour aller en Toscane depuis la Bretagne, privilégiez l’avion.

Vous pourrez rallier Pise directement depuis l’aéroport de Nantes.
L’aéroport Rennes Bretagne vous permettra de vous rendre à Florence en faisant toutefois escale à Lyon.
Sur place, les trains régionaux vous permettront d’aller de ville en ville, en passant dans les vertes et sublimes vallées. Prenez cependant garde dans le quartier de la gare de Pise, très mal famé.

Enfin, pour décider d’une date de voyage, jetez un œil au calendrier des événements.

Alexandre Rivet

Crédit photos : AR / PC / DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ravage, le roman de Barjavel adapté en bande dessinée

En 1943, dans Ravage, René Barjavel dénonce les dangers d’une science que l'être humain ne maîtrise plus. Ce roman...

Valls : 60% eus an divizoù a zo e spagnoleg el liseoù

Ouzhpenn anv ur ministr kozh cheñch-dicheñch eo Valls, anv ur ger eus Katalonia-ar-su eo. E penn ar c'huzul-kêr emañ...

Articles liés

Génie européen. Un aveugle retrouve partiellement la vue

C’est une première mondiale. Un patient aveugle, atteint d’une maladie dégénérative, a retrouvé partiellement la vue après une thérapie optogénétique. Le patient a bénéficié...

Journée mondiale de l’art : Frida Kahlo, Warhol, Leonard de Vinci et Banksy, figures artistiques sur le web

Depuis 2012, à l'initiative de l'International Asso­ciation of Art (IAA) et appuyée par l'UNES­CO, le 15 avril célèbre l'art.  A cette occasion, Semrush, spécialiste mondial...

Le futur des foires d’art post-Covid-19

Comme la quasi-totalité des secteurs – automobile, tourisme, luxe, etc. – l’art est durement touché par la crise sanitaire actuelle. Le marché de l’art...

Patrimoine religieux : la quasi-totalité des églises françaises n’a pas de plan de sauvegarde des œuvres d’art

Le 20 juillet dernier, le Courrier Picard se faisait l’écho de l’expérience de Yannick Martin, habitant de Folleville dans la Somme et président de...