CMB-Arkéa : Marylise Lebranchu persiste et signe

A LA UNE

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

D’après Marylise Lebranchu, la direction du CMB-Arkéa n’a pas encore présenté son projet de sortie de la Confédération nationale du Crédit mutuel. La BCE et les autorités françaises ne sont pas favorables à ce départ.

Marylise Lebranchu poursuit son combat contre l’équipe dirigeante du CMB (Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal) qui veut quitter la Confédération nationale du Crédit mutuel afin d’échapper aux règles mutualistes et se diriger vers une forme de privatisation qui permettra à quelques-uns de s’enrichir. Première étape : ma marque Arkéa remplace la marque Crédit mutuel de Bretagne ; on observe que de plus en plus de documents que reçoivent les sociétaires ne font plus mention au CMB mais à Arkéa. Deuxième étape : créer une marque est une affaire longue et coûteuse ; Denis et Le Moal se sont donc lancés dans le sponsoring sportif avec en particulier une équipe cycliste.

Mme Lebranchu observe également « qu’il y a eu 67 fermetures d’agences en cinq ans ». Réponse d’Arkéa : il ne s’agit pas de fermetures d’agences mais de points de vente (Le Télégramme, samedi 5 octobre 2019). Là, on joue sur les mots. En effet les sociétaires – c’est-à-dire les propriétaires du CMB – ont assisté à une première opération : la direction générale décide de regrouper trois caisses locales ; elles n’en forment plus qu’une, l’une d’elle est toujours dénommée « agence » et deux autres sont appelées « bureaux ». D’où un seul conseil d’administration, un seul président et un seul directeur. Seconde opération quelques années plus tard : les deux « bureaux » sont purement et simplement fermés. Alléluia !

Comment cela est-il possible dans une banque mutualiste ? Petit à petit, les salariés se sont emparés du pouvoir au CMB, à tel point que les présidents de caisse et les administrateurs comptent aujourd’hui pour du beurre ; ces derniers font donc ce que les cadres de la maison leur demandent de faire. Ces élus – de braves gens sans personnalité et sans autorité – acceptent donc de transformer les assemblées générales en assemblées générales « portes ouvertes » (comme dans les concessions automobiles). En réunion de leur conseil d’administration, ils votent la fermeture d’un bureau ! Ce qui est tout à fait contraire aux intérêts des sociétaires qui les ont élus.

Au fur et à mesure que les fusions s’opéraient, les sociétaires se sont désintéressés du fonctionnement de leur caisse au point de ne plus participer aux assemblées générales ; on considère que seulement 5 % des sociétaires d’une caisse participent à l’assemblée générale (physiquement ou au moyen d’un pouvoir). Cette évolution est pain bénit pour les dirigeants du CMB : ils n’ont de comptes à rendre à personne et les présidents des caisses locales ne font pas le poids pour poser les bonnes questions ou s’opposer à des décisions aussi dangereuses que le départ de la Caisse nationale de crédit mutuel.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Votadegoù e Korsika : Corsica Libera gant ar PNC

Kavet ez eus bet un diskoulm gant mignoned Jean-Guy Talamoni : mont a raio dizalc'herien Corsica Libera gant emrenerien ar...

Euro 2021. Les résumés d’Ukraine-Autriche, Belgique-Finlande, Danemark-Russie, Pays-Bas-Macédoine du Nord

Euro 2021. Les résumés d'Ukraine-Autriche, Belgique-Finlande, Danemark-Russie, Pays-Bas-Macédoine du Nord Les Belges auront du pousser pour arracher cette victoire face...

Articles liés

Arkéa – CMB. Ronan Le Moal coûte cher : 5 millions d’euros

La vie est belle chez Arkéa – CMB. La maison est généreuse. L’ancien directeur général, Ronan Le Moal, peut en témoigner. Il démissionne l’an...

Arkéa. Jean-Pierre Denis cherche du boulot… bien payé de préférence

Faire du fric, se débarrasser de la tutelle de la Confédération, pratiquer l’opacité, prendre les présidents des caisses locales pour des marionnettes, voilà la...

Arkéa a converti « Le Peuple breton »

Tout ce qui favorise l’autonomie de la Bretagne va dans le bon sens. À chaque Breton conscient et organisé d’y apporter sa contribution. Mais...

Le CMB – Arkea fait du sponsoring… et continue à fermer des agences

Un principe mutualiste veut qu’il y ait solidarité entres les différentes caisses rurales et urbaines : le CMB est une coopérative. Mais ce n’est plus...