Angleterre-Nouvelle Zélande et Pays de Galles-Afrique du sud. Voici le menu de la dernière ligne droite de la Coupe du monde de rugby 2019.

L’Angleterre avait ouvert le bal samedi, en balayant littéralement l’Australie, et en faisant forte impression. 40 à 16 au final, et un rendez-vous qui sent la poudre avec la Nouvelle-Zélande, qui de son côté a balayé l’Irlande, déception de cette Coupe du monde et plus globalement de cette année 2019 (46-14).

Une humiliation pour une équipe que l’on donnait favorite il y a encore quelques mois. La génération Best quitte le Japon la tête basse, et doit rapidement se reprendre en vue de la Coupe du monde 2023 en France.

La France, de son côté, a perdu dans les dernières minutes contre le Pays de Galles, chanceux pour le coup (20-19). Mais la France ne doit sa défaite qu’à un homme et un seul ; Sébastien Vahaamahina, qui, dans n’importe quelle entreprise, subirait un licenciement pour faute grave. Son coup de coude en pleine tête, gratuit, à un joueur gallois, et son expulsion alors que la France menait 19-10, ont provoqué la perte de son équipe. Impardonnable à ce niveau.

Enfin, l’Afrique du sud a bataillé en première mi-temps pour parvenir à se défaire du Japon, il est vrai grâce à un arbitrage « maison » de Wayne Barnes qu’on a connu meilleur (un essai refusé sans raison, des fautes japonaises non sifflées…), avant de faire craquer de courageux japonais en seconde.

Au final, l’Afrique du sud affrontera donc le Pays de Galles, dans un remake du quart de finale 2015 (23-19) qui ne s’était pas joué à grand chose. Avec un peu de chance, l’hémisphère nord peut s’offrir une finale 100% européenne !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine