coquilles-saint-jacques

Avec le retour de l’automne, c’est aussi le retour du coquillage le plus célèbre de Bretagne Nord : la coquille Saint-Jacques. La pêche de cette dernière a repris le 7 octobre dernier dans la Baie de Saint-Brieuc. Les pêcheurs ne sont toutefois autorisés pour l’instant qu’à travailler sur les gisements secondaires : la « grande » ouverture, celle permettant l’accès au gisement principal, n’aura lieu qu’au mois de novembre.

Mais les premières Saint-Jacques font déjà le bonheur des gourmets comme des restaurateurs ainsi que de tous les professionnels de la filière du mareyage. Sur l’ensemble de cette nouvelle saison qui débute, la biomasse exploitable de coquilles est évaluée à 26 000 tonnes selon la dernière campagne d’évaluation des stocks réalisée par l’Ifremer en Baie de Saint-Brieuc. Tous âges confondus, le gisement de coquilles avoisine cette année les 41 000 tonnes.

De quoi permettre aux marins-pêcheurs d’envisager l’avenir avec une certaine sérénité tandis que la Saint-Jacques reste la principale source de revenus pour de nombreux armements. Si le record de 48 000 tonnes de 2018 ne sera donc pas atteint de nouveau, les volumes demeurent conséquents (et supérieurs à 2017 avec 33 000 tonnes).

Ne reste plus qu’à réviser les bonnes recettes pour faire honneur, cette hiver encore, à ce trésor de notre côte bretonne !

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/JacquesTiberi)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine