Combien 1€ cotisé vous rapporte-t-il vraiment lorsque vous partez à la retraite ?

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Combien 1€ cotisé vous rapporte-t-il vraiment lorsque vous partez à la retraite ? C’est la question à laquelle tente de répondre une étude sur la retraite en France, étude visant à estimer le niveau de « rentabilité » des cotisations retraite pour chaque catégorie socioprofessionnelle.

Comment ? En comparant, pour chaque catégorie socioprofessionnelle le total des cotisations retraite payées pendant toute la vie active au total de la retraite perçue. Bilan : des différences importantes entre fonction publique et secteur privé, mais aussi des surprises entre les différentes catégories socioprofessionnelles.

1€ de cotisations pour combien de retraite ?

En moyenne, pour 1€ de cotisations, les retraités français récupèrent 1,42€ de retraite. Ce chiffre montre que notre système par répartition permet aux Français de récupérer plus que l’argent qu’ils ont cotisé tout au long de leur vie. Mais les disparités sont très importantes lorsque l’on entre dans le détail des types de professions.

« Notre étude démontre que le système français des retraites permet à ses bénéficiaires, c’est-à-dire à tous les Français, de récupérer à leur retraite l’argent qu’il ont cotisé pendant leurs années de travail. C’est une donnée particulièrement importante car elle montre que le système, au global, fonctionne. C’est un point rassurant pour tous les Français. On compare souvent le système français, par répartition à d’autres systèmes par capitalisation. En ce sens, il n’y a aucune « perte » d’argent pour les Français avec notre système actuel.» Aldric Emié, cofondateur de tacotax.fr, qui réalise l’étude.

Public-privé : une différence importante de rentabilité des cotisations

Pour 1€ de cotisations, les travailleurs du privé et du public ne perçoivent pas le même « retour sur investissement ». En effet, ceux du privé perçoivent en moyenne 1,33€ de retraite pour chaque euro cotisé, quand ceux du public en gagnent 1,58€.

Cette différence est due à des durées de retraite plus importantes pour les retraités de la fonction publique. En moyenne en effet, les fonctionnaires ont une espérance de vie à la retraite plus longue que les retraités du privé (27 ans contre 23 ans) car ils partent à la retraite plus tôt.

Employés et professions intermédiaires : une rentabilité des cotisations supérieure à la moyenne

Parmi les quatre catégories socioprofessionnelles étudiées, deux tirent mieux leur épingle du jeu. Les employés (27% des actifs) et les professions intermédiaires (26% des actifs) récupèrent respectivement 1,70€ et 1,52€ de retraite pour chaque euro qu’ils cotisent. Les professions intermédiaires regroupent des métiers hétérogènes qui ne sont ni ouvriers, ni employés, ni cadres : techniciens, commerciaux, responsables administratifs entre autres.

Ces bons chiffres viennent en premier lieu d’une bonne espérance de vie à la retraite pour ces catégories socioprofessionnels (25 ans dans les deux cas) et d’un niveau de retraite perçue sur salaire brut en activité élevé à respectivement 69% et 77%.

Aux deux extrémités des catégories socioprofessionnels, les ouvriers et les cadres sont les plus pénalisés par le système actuel

Avec 1,17€ de retraite pour chaque euro cotisé pour les ouvriers (21% des actifs) et 1,15€ pour les cadres (18% des actifs), ces deux catégories socioprofessionnels sont celles qui bénéficient le moins du système actuel.

Ces faibles performances ont des causes différentes pour ces deux populations :

Pour les ouvriers, cette faible rentabilité est due principalement à une espérance de vie à la retraite beaucoup plus courte que les autres catégories socioprofessionnelles. En effet, en moyenne, les ouvriers vivent seulement 21 ans à la retraite contre 25 ans pour les autres types de profession

Pour les cadres, cette faible rentabilité est, elle, due à la chute importante de revenus qui accompagne leur départ à la retraite. En moyenne, leur retraite ne représente en effet que 53% du salaire brut qu’ils percevaient quand ils étaient en activité

Une méthode de calcul simple

Pour réaliser cette analyse, le site s’est appuyé sur les données de l’INSEE sur les retraites, de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) et de l’Observatoire des Inégalités (qui avait réalisé une étude extrêmement complète sur le sujet).

« Pour chaque catégorie socioprofessionnelle, nous avons récupéré le salaire mensuel moyen brut. A partir de ce chiffre, nous avons calculé les cotisations retraite moyenne par mois par CSP. Nous avons ensuite dérivé le montant total cotisé en utilisant, par souci de simplicité, le chiffre de 166 trimestres cotisés pour toutes les catégories socioprofessionnelles. D’autre part, pour estimer le montant touché à la retraite, nous avons utilisé le montant de retraite mensuelle moyenne par CSP et nous avons multiplié ce montant par l’espérance de vie à la retraite (en mois) par CSP.

En divisant le montant total touché à la retraite par le montant total cotisé, nous avons pu obtenir un chiffre de rentabilité en euro pour chaque euro de cotisation retraite.

Cette analyse est bien sûr théorique car les retraités d’aujourd’hui sont les cotisants d’hier. De même les cotisants d’aujourd’hui ne percevront pas leur retraite dès maintenant. Mais cette étude, illustrative, permet de mieux se rendre compte des différences entre catégories socioprofessionnelles » expliquent les réalisateurs de l’enquête qui proposent de calculer votre retraite ici.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Articles liés

Retraites. Combien ça coûte d’être vieux en France ?

La France compte près de 15 millions de retraités et plus de 85% souhaitent vieillir à domicile selon une étude de l'Insee. Mais combien cela...

Covid 19. Amnesty international accuse la Belgique d’avoir sacrifié ses anciens

Avec 1429 morts par million d’habitants à ce jour, la Belgique serait le pays le plus touché au monde par la mortalité liée au...

Économie. La réforme des retraites et son impact mal compris par les Bretons ?

Pour 59% des Bretons, l’impact du nouveau système de retraite sur leur situation n’est pas clair. Ce chiffre est tiré du Baromètre Altaprofits de l’épargne...

Lannion. Un couple de retraités attaqué et séquestré à son domicile par des cambrioleurs

Un couple de retraités a été attaqué et séquestré à son domicile par des cambrioleurs, dimanche 31 mai à Lannion, dans les Côtes d'Armor. Ouest...