Projet de Loi de finance pour 2020 : le volet social

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Le projet de Loi de finances pour 2020 présente de nombreuses mesures fiscales et sociales pour les entreprises. En voici les plus importantes (source : Absoluce).

La plupart des mesures entreront en vigueur au 1er janvier 2020 après débats à l’Assemblée nationale et au Sénat cet automne. La Loi de finance initiale sera publiée au Journal officiel après promulgation par Emmanuel Macron au plus tard le 31 décembre 2019.

– Une des mesures phares du PLF 2020 est une baisse de l’impôt sur le revenu qui doit bénéficier à près de 17 millions de foyers. Cette mesure impacte directement le taux neutre ou le taux non personnalisé du prélèvement à la source en place depuis le 1er janvier 2019, qui sera révisé afin d’appliquer la baisse d’impôts aux contribuables concernés. Pour rappel, le taux neutre ou taux non personnalisé concerne les contribuables qui ont opté pour la confidentialité de leur prélèvement à la source vis-à-vis de leur employeur, ou pour les contribuables inconnus des finances publiques.

– Le dispositif de prime exceptionnelle pour le pouvoir d’achat mis en place par la Loi du 24 décembre 2018 est reconduit par le PLF 2020. Rappelons que cette prime exceptionnelle est exonérée de toutes cotisations sociales et non imposable, dans la limite de 1 000 euros par bénéficiaire, et concerne les salariés dont la rémunération est inférieure à 3 fois le SMIC. Selon le PLF 2020, l’exonération sera désormais conditionnée à l’existence ou à la mise en place d’un accord d’intéressement qui pourra exceptionnellement être conclu pour une durée inférieure à 3 ans.

– La prime d’activité sera revalorisée de 0,30 %.

– L’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprises) sera limitée à un an d’exonération sociale pour la création et la reprise d’entreprises à compter du 1er janvier 2020, pour les micro-entreprises (ex-auto-entrepreneurs).

Autre disposition concernant l’ACRE : la possibilité de prolonger le bénéfice de l’exonération de 24 mois qui était offerte aux micro BIC et micro BNC sera supprimée.

– Une taxe de 10 euros sur les contrats à durée déterminée d’usage (CDDU) sera appliquée pour les contrats conclus à compter du 1er janvier 2020, afin de lutter contre l’emploi précaire. Cette taxe sera collectée par les URSSAF ou les MSA.

– Dispositif expérimental depuis le 1er avril 2018, les emplois francs seront généralisés à tous les quartiers prioritaires de la ville (QPV) à partir du 1er janvier 2020.

– La déduction forfaitaire spécifique dont bénéficient les entreprises de certains secteurs (comme le BTP, l’aviation, le nettoyage, etc.) sera réduite dès le 1er janvier 2020. Cet abattement permet de profiter d’un abattement des charges sociales.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Michel Onfray : « Quand des jeunes tirent à bout portant sur un policier, quand des quartiers font sécession, cela s’apparente à une guerre...

Michel Onfray : « Quand des jeunes tirent à bout portant sur un policier, quand des quartiers font sécession,...

Eric Zemmour : « Il y a des attaques de pompiers, de policiers, de médecins, d’infirmières,… parce qu’ils symbolisent la France »

Eric Zemmour : « Il y a des attaques de pompiers, de policiers, de médecins, d’infirmières,… parce qu’ils symbolisent...

Articles liés

« Frères de classe ». A propos du décès de Guy Burniaux

Guy Burniaux, salarié du Joint Français à bout de nerfs qui empoigne un CRS casqué, le 6 avril 1972, lors d’un énième jour de...

Système social en France. Des réformes radicales et révolutionnaires nécessaires [L’Agora]

Philippe Perchirin poursuit sa série de textes et de propositions pour faire évoluer le système politique en France. Aujourd'hui, il s'attaque au système social....

Déconfinement : vers une hausse des violences sociales ?

Deux mois qui vont marquer à jamais la France dans son histoire… Mais le virage du déconfinement risque aussi de faire du bruit. La...

Emploi et Covid : l’impossible retour à la normale ?

Comment redresser l’économie tout en contenant l’épidémie de Covid-19. Dans son plan de déconfinement, Edouard Philippe a insisté sur la reprise du travail dès...