« Allah Akbar », niqab et lames de couteau : bienvenue dans la France de 2020 [Vidéo]

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

L’islamisme radical a encore fait parler de lui ces derniers jours en France. Mais ces actes à répétition au son d’« Allah Akbar » semblent désormais inscrits dans une certaine forme de banalité. Et n’étonnent pas plus qu’ils n’indignent dans l’Hexagone. Où l’ambiance fluctue entre résignation, inconscience et fatalité.

De Villejuif à Metz : « Allah Akbar »

Pas de trêve des confiseurs chez les islamistes radicalisés. Le 3 janvier à Villejuif (Val-de-Marne), un certain Nathan C., converti à l’islam en 2017 et âgé de 22 ans, a assenné des coups de couteau à plusieurs personnes dans un parc de la ville en criant « Allah Akbar ». Habillé en djellaba, il sera abattu par la police après avoir tué un homme de 56 ans et blessé deux femmes.

Lors de son action, l’assaillant a tout de même pris le soin d’épargner un promeneur parce qu’il était musulman. Un fait précisé par la procureure de Créteil Laure Beccuau tandis que des témoins ont par ailleurs rapporté l’« extrême détermination » de cet islamiste né aux Lilas (Seine-Saint-Denis).

Deux jours plus tard, le 5 janvier, c’est à Metz cette fois qu’un autre homme a été appréhendé par la police en milieu de journée. Dans le quartier Borny, un individu vêtu lui aussi d’une djellaba a brandi un couteau en criant « Allah Akbar ». Neutralisé (sans engagement de son pronostic vital) par plusieurs coups de feu dans les jambes de la part des policiers, l’islamiste âgé de 30 ans était fiché S pour radicalisation.

Une lame sous le niqab à Paris

Ce même dimanche 5 janvier en début de soirée, à la gare parisienne d’Austerlitz, une femme de 37 ans a été arrêtée. Portant un niqab et donc intégralement voilée, elle était en possession d’un coran… et d’un couteau dont la lame atteignait les 15 centimètres.

Déclarant résider en Seine-Saint-Denis, elle ne possédait pas de pièce d’identité sur elle, ajoutant encore davantage d’opacité à son profil. Sur la base de ses déclarations, les forces de l’ordre constateront que la femme était inscrite au FPR (fichier des personnes recherchées). Et de ce fait recherchée par la police puisque étant considérée « personne disparue ». Elle sera placée en garde à vue par la suite.

Un témoin ayant donné l’alerte fera part du comportement très étrange de la musulmane en question. Laquelle déambulait seule dans la gare durant au moins une quarantaine de minutes tout en parlant à haute voix l’index pointé vers le ciel. Une scène qui ne semble plus surprendre grand monde dans la France de 2020. On s’habitue à tout…

AK

Crédit photos : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

Flandre. Des nationalistes du Voorpost condamnés à de la prison pour avoir dénoncé « l’islamisation » [vidéo]

Le terrorisme intellectuel n'épargne pas la Flandre. Pour avoir simplement déployé une banderole et distribué quelques tracts dénonçant « l'islamisation de la société »,...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa culture, son art et son...

L’affaire Patrick Buisson. Sommes-nous devenus des néoconservateurs américains à passeport français ?

Ci-dessous retrouvez un excellent papier de François Bousquet pour le site Eléments, au sujet de la dernière sortie de Patrick Buisson. Deux phrases maladroites de...

Patrick Buisson sur l’Islam : « J’ai plus de respect pour une femme voilée que pour une lolita en string »

Invité de l'émission Apolline de Malherbe, le rendez-vous, sur BFM TV Patrick Buisson évoque l’islam et le sens du sacré qu’il attribue aux musulmans....