La Grève Générale contre la réforme des retraites se poursuit – alors que s’ébauche enfin l’abandon de l’âge pivot sous la pression de l’UNSA et de la CFDT, les transports en commun nantais ont été paralysés ce vendredi matin par le blocage des dépôts. Ce n’est pas une grève contre le fiasco des E-Busway à 53 millions d’euros, mais un blocage des Gilets jaunes et de certains syndicats (dont Sud) de l’agglomération.

Bien que l’action ait été prévue depuis plus d’une semaine – et dûment annoncée à plusieurs reprises par les Gilets jaunes nantais, ni le préfet, ni la direction de la TAN n’en ont pris la mesure. Si bien que lorsqu’à cinq heures du matin les trois dépôts de Saint-Herblain, Trocardière  et Hôpital Bellier à Nantes ont été bloqués – ainsi que les voies du tramway à plusieurs endroits – la surprise a été totale.

Résultat des courses pour les nantais : une matinée de galère, alors que la ligne 3 ne circulait que de Beauséjour à Hôtel-Dieu et la ligne 2 d’Ecole Centrale à Diderot, la ligne 1 était coupée en trois tronçons. Les lignes de bus C2, C3, C20, 12, 50, 54 et 86 ne circulaient pas, rendant très difficile l’accès au nord de l’agglomération… et aux facs.

A peine les dépôts débloqués entre 11 h et midi, les manifestants sont partis pour un défilé sauvage en ville, en passant par la gare, occasionnant d’autres coupures de lignes. La matinée a aussi été marquée par des tentatives de blocages de lycées, suite à un appel national.

Par ailleurs le sud de l’agglomération était particulièrement perturbé suite à un barrage filtrant de dockers dans la ZI Cheviré sud – le grand port de Nantes-Saint-Nazaire est à l’arrêt, comme d’ailleurs la raffinerie de Donges – et les queues des automobilistes aux abords des stations essence, alors que la pénurie de carburant s’étend.

Outre une nouvelle manifestation – régionale celle-là – des Gilets jaunes et des syndicats ce samedi, avec deux appels à 11 et 14h, un nouveau blocage des dépôts – encore Saint-Herblain, Trocardière et Hôpital Bellier – est fixé pour mardi 14 janvier 4h45, avant la manifestation du jour à 10h30. 

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine