joyeux

Dimanche 2 février, santé et écologie seront au cœur des conférences programmées au centre du Kerisnel, à l’occasion du « Congrès de la vitalité naturelle ». En têtes d’affiche, trois des hérétiques les plus hauts en couleur de notre époque :

  • Michel de Lorgeril : le seul docteur qui vous félicite pour votre cholestérol
  • Henri Joyeux : l’apôtre des anti-lait, le pape des anti-vaccin, tel du moins qu’il est présenté par ses détracteurs
  • Gilles-Eric Séralini : accusé de bidonnage de recherche par des industriels reconnus pour leur déontologie : son étude sur les effets des OGM sur les rats a fait le buzz avant d’être discréditée pour des raisons de statistique

Allumés pour leurs idées, mais peut-être pas si allumés que cela

Le point commun de ces 3 conférenciers est d’avoir été au centre de controverses et d’avoir vu leur intégrité mise en cause. Pourtant leur Curriculum Vitae devrait inspirer la confiance :

  • Michel de Lorgeril, d’une famille bretonne très ancienne, ne s’est pas reposé sur les lauriers dynastiques : chercheur en cardiologie, membre du CNRS, il démontre en 1994 les effets protecteurs du régime alimentaire méditerranéen pour le coeur, ouvrant la voie à une approche novatrice du traitement des pathologies cardiaques.

  • Henri Joyeux : médecin spécialisé dans le cancer, il a été responsable de services prestigieux comme l’institut Curie de Paris. Il est l’auteur du best-seller « Changez d’alimentation » (2003). Contrairement à la réputation qu’il s’est attirée, c’est un humaniste à l’ancienne, un catholique chaleureux et pondéré. Il fait un peu penser à feu Jean-Marie Pelt, son alter-ego pour la botanique.

  • Gilles-Eric Séralini à 59 ans est le petit jeune de la bande, issu de la communauté pied-noir. Poète publié à 26 ans, il est en même temps thésard en biochimie et biologie moléculaire. Il a fait carrière au Canada et en Normandie (Université de Caen), tout en apportant son expertise à des organisations écologistes.

Lors des conférences, nul n’est tenu de les croire sur parole, mais seulement de leur prêter une oreille. Car le discrédit qui les enveloppe tend à les exclure du débat scientifique, alors que les (vrais) progrès du passé ont eu besoin de la libre confrontation des idées, qui fait de plus en plus défaut à notre époque.

Réservation conseillée. https://www.pourvuquelonseme.bzh/ tél. 02 98 29 00 94 ou 06 84 30 47 15

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine