Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Débat Marlène Schiappa vs Eric Zemmour : la droite jubile, SOS Racisme s’étouffe

Il en faut peu pour faire jubiler la droite ! Et l’annonce d’un débat Marlène Schiappa vs Eric Zemmour  le 10 février prochain produit son petit effet sur les réseaux sociaux de la « réacosphère ».

Si cela continue, Marlène Schiappa, la très bavarde secrétaire d”État déléguée aux droits des des femmes, va t-elle finir par devenir une égérie à droite, simplement pour accepter de débattre avec Eric Zemmour ? C’est la question qu’on peut se poser. Selon un observateur,  cela témoignerait « de la désespérance des militants de droite qui en sont rendus à  se réjouir qu’un agent du Système accepte de débattre avec un représentant de leur pensée… ».

Quoi qu’il en soit, le débat, qui se tiendra  le 10 février sur C News, ne fait pas que des heureux : les ligues de vertu, SOS racisme en tête, s’indignent, s’étouffent, communiquent et gesticulent, ne comprenant pas que des personnes ayant des idées opposées puissent débattre l’une contre l’autre – la marque de fabrique de la gauche sectaire étant semble-t-il de ne débattre qu’entre convaincus.

Lisez plutôt le communiqué de SOS Racisme ci-dessous :

Un peu comme le premier de la classe (républicaine) détesté de tous les élèves et qui balance son petit camarade assis au fond de la classe, SOS Racisme montre du doigt Marlène Schiappa au Gouvernement : « Si le fond de la démarche interroge, SOS Racisme se questionne également sur les conditions qui l’ont rendue possible. À cet égard, est-ce que le gouvernement a été sollicité pour délivrer son feu vert et l’a-t-il donné ? », se demande SOS Racisme, qui reconnait tout de même qu’Eric Zemmour est plus intelligent qu’eux !

« Qu’une membre du gouvernement accepte de participer à l’émission d’un tel personnage légitimera ledit personnage », estime SOS Racisme, expliquant que le « dispositif mis en place » autour de Zemmour n’est « en aucun cas un débat », mais « un écrin » permettant « d’attirer sur cette chaîne les racistes, les homophobes, les sexistes et les réactionnaires de tous bords ». La discussion n’aurait donc aucun intérêt, l’écrivain ne pouvant « en aucun cas être battu » et « ses aficionados être convaincus ». C’est Marlène Schiappa qui va être flattée…

le 10 février, sur Cnews, ce sera soirée Pop Corn du coup !

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

Politique

Elections législatives 2024. Les débats dans les circonscriptions de Lorient Groix, Rennes Cesson, et Quimperlé

Découvrir l'article

Politique

Marion Maréchal exclue de Reconquête: l’interview d’Éric Zemmour en intégralité

Découvrir l'article

Sociétal

Que cache le succès de Cnews ? – Le Nouvel I-Média

Découvrir l'article

Insolite, NANTES

Musée Jules Verne à Nantes. Les gauchistes woke dénoncent ce projet

Découvrir l'article

Politique

Européennes 2024 : le débat BFMTV avec 8 têtes de liste…sur 38 listes officiellement déposées

Découvrir l'article

Sociétal

68% des Français favorables à l’arrêt des subventions aux associations d’aide aux migrants entrés illégalement sur le territoire

Découvrir l'article

Politique

Eric Zemmour sur BFM TV à propos du drame d’Incarville : « Je propose la remigration pour les criminels d’origine étrangère »

Découvrir l'article

Politique

Elections Européennes 2024 : revoir le premier grand débat entre têtes de liste

Découvrir l'article

Politique, Vu ailleurs

Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon face aux interdictions

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky