Covid-19. Situation au 15 Avril 2020 : le nombre de nouveaux cas et des décès est reparti en forte hausse

A LA UNE

Remarques préliminaires

1 – L’effet «pause dominicale» a très sensiblement joué (de 20 à 40%) au cours du long week-end pascal. En témoigne l’évolution sensible à la hausse des indicateurs de nouveaux cas, et de nouveaux décès à l’échelle de la planète mais aussi les hausses du nombre de décès de certains grands états, dont le nôtre. Nous le verrons dans l’analyse qui suit.

2 – Le déconfinement annoncé pour le 11 mai semble déjà poser de nombreux problèmes aux autorités en charge de l’organiser et susciter beaucoup d’inquiétude auprès des citoyens qui pourraient en bénéficier. C’est oublier que la France sera l’un des dernier pays d’Europe à déconfiner et que nos autorités bénéficieront alors de nombreux retours d’expérience. Il serait sage que nos « experts » aillent prendre informations et conseils auprès des nombreux pays qui auront entrepris ce déconfinement bien avant nous (Danemark, Autriche notamment, mais aussi Asie).

Élaborer une solution franco-française pour gérer le déconfinement sans prendre conseil auprès de ceux qui nous auront précédé depuis plusieurs semaines pourrait s’avérer aussi désastreux que l’a été la stratégie franco-française adoptée pour la gestion de l’épidémie. Nos «experts» ne se sont pas révélés, aujourd’hui, comme les meilleurs du monde…

3 – Pourquoi pas un rattrapage scolaire en raccourcissant les vacances d’été ? Lorsque je séjournais en famille aux USA et que l’école devait être interrompue en raison d’une catastrophe d’ordre climatique (période de tornades ou de blizzards), l’intégralité des jours de confinement perdus pour la scolarité était rattrapé en écourtant les vacances suivantes. Je sais bien que nous sommes en France, que l’intérêt des enfants n’est pas forcément prioritaire, que l’ardeur au travail des hussards de la république n’est plus ce qu’il était, que leurs syndicats se battraient bec et ongle pour refuser cette «régression sociale», que nombre de parents d’élève rechigneraient à sacrifier trois ou quatre semaines de vacance pour le bien de leurs enfants, mais il n’est pas interdit de rêver…

Recommandation du jour : trois vidéos à voir et un article à lire absolument.

– La première (7’46) nous apporte une information inédite sur la saga des masques : édifiant et affligeant. C’est dans l’émission Morandini Live qu’un pharmacien a poussé un coup de gueule concernant la gestion des masques en France par le gouvernement.

– La seconde (16’17) nous apporte une information intéressante sur ce qui se passe réellement dans nos services d’urgence Covid-19. On savait que nos services de santé étaient contraints de trier en fonction de l’espérance de vie, les patients à prendre à compte et ceux qu’on abandonnait à leur sort , voire qu’on «aidait à mourir» faute de moyens suffisants pour les traiter, mais là, on entre dans le détail des opérations.

– La troisième vidéo (11 minutes) est un point sur l’épidémie fait le 14 avril par le professeur Didier Raoult. Très intéressant.

et enfin, un article sur Médiapart à propos du sabotage de la chloroquine

Le Point de situation au 15 avril 0h00 GMT

Depuis le début de l’épidémie :

210 pays ou territoires ou bateaux (2) ont été affectés par le virus, pour 1 997 860 cas déclarés.

126 599 décès (+ 6 981 hier) ; 478 479 guérisons (+ 33 843 hier) ;

1 392 782 patients (+ 33 188 hier) en cours de soins, dont 51 612 en état critique (- 135 hier).

A noter que:

10 pays ou territoires ne seraient toujours pas affectés par l’épidémie à ce jour ( Corée du Nord, Tadjikistan, Turkménistan, Lesotho, Comores, Tonga, Salomon, Îles Marshall, Micronésie, Palaos))

20 pays ou territoires ont eu de 1 à 10 cas détectés depuis le début de l’épidémie (13 d’entre eux ne comptent aucun décès, et les 7 autres ne comptent, au total, que 8 décès.)

60 pays ou territoires comptent entre 11 et 100 cas détectés depuis le début de l’épidémie pour un total de 101 décès.

Sur les 210 pays ou territoires concernés par l’épidémie, 103 ont déclaré de 0 à 5 décès.

  • 6 981 nouveaux décès du coronavirus (+ 1 558 par rapport à la veille) dans la seule journée du 14 avril. .
  • 14 pays ont déclaré plus de 1 000 décès depuis le début de l’épidémie (Italie, Espagne, USA, France, Chine, Iran, Royaume Uni, Pays Bas, Belgique, Allemagne, Brésil, Suisse, Turquie, Suède)
  • Sur les 126 599 décès enregistrés dans le monde depuis le début de l’épidémie, 116 968 l’ont été dans ces 14 pays (92,4%) et 113 179 (89,4%) dans les pays de la «coalition occidentale» (US, UE, OTAN).
  • 6 333 des 6981 décès d’hier (90,7%) sont « US, UE, OTAN ». C’est ce camp qui paiera le prix le plus fort tant sur le plan humain que sur le plan économique (récession inévitable, crise économique possible)

Au niveau de la planète, le nombre de nouveaux cas et des décès du jour est reparti en forte hausse. L’effet « pause dominicale » dans les bilans a donc bien joué durant les trois jours précédents comme on pouvait le craindre. Le cap des deux millions de cas est quasiment atteint.

Les bilans les plus lourds de la journée d’hier restent ceux des USA, du Royaume Uni et de la France qui enregistrent, à eux trois 52,5% des nouveaux cas, 56,6 % des nouveaux décès et 42,2% des cas critiques de la planète.

Les situations de l’Espagne, de l’Iran, de l’Italie et de l’Allemagne, s’améliorent malgré une hausse sensible des décès dans les deux derniers pays et une hausse des nouveaux cas en Espagne, liées à de probables rattrapages de déclarations post week-end.

Un tableau du bilan actuel du nombre de cas et de décès par grande région du monde permet de réaliser celles qui s’en sortent bien, pour l’instant, et celles qui ont souffert et continuent de souffrir.

L’Asie, à l’exception de l’Iran, est quasiment sortie de l’épidémie. Lorsque les européens et nord américains en seront sortis à leur tour, dans quelques semaines, le pourcentage de leurs pertes sera supérieur à ce qu’il est aujourd’hui.

Pour relativiser encore et toujours les bilans humains de cette pandémie, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) nous apprend que, chaque année, la grippe saisonnière est responsable de 5 millions de cas « graves » qui entraînent entre 280 000 et 600 000 décès. Le Covid-19 n’a, à ce jour, affecté que 2 millions de personnes dont près de 260 000 cas graves qui se sont traduits par près de 126 600 décès.

La situation pays par pays

L’épidémie aux USA est repartie de plus belle, le record quotidien de décès est battu, probablement du fait d’une mise à jour après le week-end pascal. Le pays déclare, à lui seul, 36,4% des nouveaux cas et plus du quart des cas critiques de la planète. La semaine qui vient va être dure pour un pays qui compte déjà, à lui seul, 20% du total des décès Covid-19 dans le monde.

Au Royaume Uni, les indicateurs continuent de se détériorer, toujours plus de nouveaux cas et de décès. Pour ce pays qui compte déjà, à lui seul, plus de décès que la totalité des 48 pays ou territoires d’Asie (4,6 milliards d’habitants), depuis le début de l’épidémie, la situation pourrait se détériorer encore dans les jours à venir.

Pour la France, en dépit des déclarations rassurantes faites par les autorités de santé et relayées par les médias, les indicateurs ne sont toujours pas bons. Le nombre de nouveaux cas déclarés a augmenté de 50% dans la journée d’hier par rapport à la veille. Peut être est ce parce que le nombre de tests effectués a lui même fortement augmenté, ce qui serait une bonne chose. Le nombre de cas critiques déclarés ne baisse pas vraiment et reste à un niveau très élevé au niveau national. Les choses semblent aller beaucoup mieux à Marseille : allez savoir pourquoi … (voir 3ème vidéo conseillée). La semaine s’annonce encore difficile…

La situation s’améliore doucement pour l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et l’Iran. Ces quatre pays font clairement reculer l’épidémie. La petite poussée des décès déclarée hier peut s’expliquer, pour l’Allemagne et l’Italie, par une régularisation des décès survenus lors du week end pascal.

La situation semble se stabiliser en Belgique, au Pays Bas, en Turquie, en Suisse, au Canada et continue de se détériorer progressivement au Brésil.

La Russie continue de tester énormément, de diagnostiquer et traiter au plus tôt. Ses indicateurs de cas critiques et de décès restent très bons et ses pertes très faibles.

La Suède qui n’a pas confiné vient juste de passer le cap des 1 000 décès depuis le début de l’épidémie. Sa situation reste stable malgré une poussée des décès probablement liée au rattrapage post week-end. Son taux de mortalité par million d’habitants reste très inférieur à de nombreux pays européens, grands ou petits, qui ont confiné. L’immunité de groupe qui se construit peu à peu pourrait constituer un atout considérable pour ce pays en cas de deuxième «vague» de l’épidémie.

Le Danemark, pays entré dans l’épidémie en même temps que nous, entame aujourd’hui un déconfinement progressif, il remet le pays au travail et ré-ouvre les écoles primaires, tout en conservant quelques restrictions …. Il y aura déjà quelques retours d’expérience bien avant le 11 mai, date probable du début du déconfinement français. Parce qu’il a réagi plus tôt et que sa population est plus disciplinée et responsable que d’autres, il n’a enregistré à ce jour que 52 décès par million d’habitants contre 241 pour la France……

Le tableau ci après ne comporte que les 61 états ou territoires ayant enregistré plus de 1 500 cas. Ce tableau représente plus de 99 % du bilan humain de la pandémie.

Général (2s) Dominique Delawarde

 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. « Les non vaccinés portent le mal dans les établissements de santé ». Lettre à la direction du CHRU Brest-Carhaix

Dans une interview donnée à Ouest-France le 3 décembre 2021, le professeur Eric Stindel, président de la commission médicale...

Pornizh (44) : Katoliked a reklem overennoù e latin

Bez ez eus overennoù mod kozh, overennoù e latin neuze, e parrez Saint-Clément e Naoned. Hogen, reklem a ra...

Articles liés