Immigration. La Grèce menacée par des dizaines de milliers de migrants… contaminés ?

A LA UNE

La Grèce redoute un nouvel afflux de migrants en provenance de Turquie. Ce qui nous rappelle que, malgré l’omniprésence du coronavirus dans l’actualité, la menace migratoire pesant sur l’Europe ne faiblit pas.

Immigration : dernières nouvelles de Grèce

La Grèce se prépare à un afflux de migrants en provenance de Turquie après que des images satellites aient montré qu’Ankara libérait des dizaines de milliers de réfugiés de ses centres de rétention. En conséquence de quoi les forces grecques ont été mises en état d’alerte renforcée. De plus, d’autres sources font état de près de 2 000 migrants mis en quarantaine dans des camps en Turquie qui auraient été emmenés en bus vers des villes côtières en face des îles grecques de Lesbos et de Chios.

Cette mobilisation fait suite à des rapports de renseignement et des images satellites montrant des groupes de réfugiés déplacés de régions intérieures de la Turquie vers les côtes occidentales du pays, zones traditionnellement utilisées par les passeurs pour permettre aux migrants de gagner les îles grecques situées pour certaines à quelques kilomètres seulement de ces côtes. Face à cette menace, la Grèce a notamment renforcé les patrouilles de ses gardes-côtes ainsi de son aviation et de sa marine, venue renforcer les grades-côtes près des îles.

L’Europe toujours sous la pression des migrants

Selon le porte-parole du gouvernement grec, Stelios Petsas, les autorités nationales vont « continuer à faire tout ce qu’il faut pour défendre [leurs] droits souverains et garder les frontières de la Grèce et de l’Europe », confirmant par ailleurs que celles-ci avaient repéré « des signes d’activité » sur les côtes turques.

Autre sujet d’inquiétude pour la Grèce, le flou total concernant une potentielle contamination de ces migrants au Covid-19 sachant que la Turquie a désormais largement dépassé la barre des 50 000 cas dépistés positifs et que la propagation du coronavirus dans des camps de migrants est un phénomène qui a déjà eu lieu ces dernières semaines en Europe.

Actuellement, ce sont plus de 100 000 demandeurs d’asile qui sont bloqués en Grèce, dont près de 40 000 dans des camps sur les îles de Lesbos, Chios, Samos, Leros et Kos. Si les traversées de migrants ont diminué en mer Egée la semaine dernière à cause de la pandémie, ce répit pourrait donc bien être de très courte durée. Le ministre grec de la défense Nikos Panagiotopoulos a pour sa part rappelé le 14 avril dernier que les forces de sécurité avaient pour ordre « d’empêcher l’entrée d’individus voulant pénétrer illégalement dans le pays » et qu’elles se tenaient prêtes au cas où la Turquie déciderait d’« accroître les tensions ». Dans le même temps, il a précisé que la Grèce renforçait actuellement sa clôture sur sa frontière terrestre avec la Turquie et confirmé l’éventualité évoquée précédemment : « Il est possible que certains migrants soient atteints du coronavirus ». Une situation doublement dangereuse…

Crédit photos : DR (Photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid : le retour des restrictions ? – Le JT de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021 [Vidéo]

À la Une du journal de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021, retour sur les réjouissances liées au Covid-19....

La Croatie sentinelle de l’Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre : la sélection littéraire hebdo

La Croatie sentinelle de l'Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés