Éducation. Quand le breton devient une « langue étrangère » dans les écoles du Finistère…

A LA UNE

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

L’initiation au breton dans les écoles primaires du Finistère est menacée par une circulaire ministérielle visant à réduire le temps imparti.

L’initiation à la langue bretonne menacée dans le Finistère

Déjà bien peu présent dans les écoles de la région, le breton pourrait encore reculer un peu plus à la rentrée 2020 dans le Finistère. Si une initiation à la langue bretonne est dispensée à environ 8 000 élèves répartis dans 110 écoles publiques sur 75 communes du département, la poursuite de celle-ci est remise en question pour la rentrée de septembre 2020.

Cette initiation, à raison d’une heure par semaine et dispensée à seulement 15 % des élèves des écoles non-bilingues du Finistère, est effectivement menacée de disparaître au regard d’une circulaire ministérielle du 12 avril 2017. Face à cette nouvelle attaque contre le breton tandis que la situation de la langue est déjà exangüe, quatre associations(An Oaled, KLT, Sked et Mervent) sont montées au créneau. Ce sont ainsi ces dernières qui mettent à disposition les quarante salariés effectuant les initiations auprès des élèves du département. Ces heures de breton sont financées à hauteur de 50 % par le Conseil départemental et de 33 % par les communes, le reste étant à la charge de la Région.

L’État met en concurrence le breton et l’anglais

Le texte de la circulaire incriminée pourrait donc priver de découverte de la langue bretonne les élèves des cycles 2 et 3 (du CP au CM2) à partir de la rentrée prochaine. La raison ? La circulaire introduit un apprentissage d’une langue étrangère ou d’une langue régionale dans les programmes scolaires à hauteur d’une heure et demie chaque semaine. Mais ce temps est déjà imparti à l’initiation à l’anglais depuis près de dix ans maintenant.

Tandis que les petits Bretons du Finistère pouvaient se familiariser en parallèle à l’anglais et au breton jusqu’à présent, le ministère de l’Éducation nationale a décidé de venir perturber cette cohabitation harmonieuse. Avec à la clé le fort risque de voir les écoles logiquement opter pour l’anglais face à ce choix imposé par Paris.

Langue bretonne, une langue étrangère en Bretagne ?

De leur côté, les quatre associations susmentionnées réclament un délai supplémentaire d’une année afin de prendre le temps de proposer des pistes alternatives à l’État. Cette situation est d’autant plus regrettable que certains élèves de maternelle tout comme ceux des collèges bénéficient d’initiations au breton, rendant cette rupture durant les cycles 2 et 3 totalement contre-productive pour l’apprentissage de la langue. Les associations, le Conseil départemental et le Conseil régional ont fait savoir leur opposition à cette nouvelle mesure auprès du rectorat.

Enfin, le fait de vouloir dorénavant imputer le volume horaire imparti au breton sur le temps d’enseignement des « langues étrangères » est symboliquement très lourd pour la langue bretonne.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Euro 2021. Les résumés d’Ukraine-Autriche, Belgique-Finlande, Danemark-Russie, Pays-Bas-Macédoine du Nord

Euro 2021. Les résumés d'Ukraine-Autriche, Belgique-Finlande, Danemark-Russie, Pays-Bas-Macédoine du Nord Les Belges auront du pousser pour arracher cette victoire face...

Eric Zemmour : « Marine Le Pen a abandonné tout ce qui faisait la spécificité du RN, même sur l’immigration »

Eric Zemmour : « Marine Le Pen a abandonné tout ce qui faisait la spécificité du RN, même sur...

Articles liés

Signature de la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !”

La région Bretagne vient de signer, avec chaque partenaire, la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !” qui vise à favoriser l’usage du...

Laissez respirer nos enfants. Un appel à ne pas envoyer ses enfants à l’école le 18 juin

Une initiative se développe actuellement sur les réseaux sociaux, pour appeler les parents responsables à retirer, vendredi 18 juin, leurs enfants de l'école, symboliquement,...

Manifestadeg Gwengamp, fulor ar Vretoned

Kuzul ar Vonreizh he deus korbellet al lezenn Molac votet e miz Ebrel. Ar brezhoneg, e-lec’h mont war-raok, en deus graet meur a gammed...

Ur Redadeg evit ar c’horseg

Goude degouezh ar Redadeg e Gwengamp e c'hello ar rederien kenderc'hel gant o c'hoant da c'haloupat e Bro-gKorsika. « A Currilingua » a loc'ho eus Borgu...