Roms

Des centaines de Roms ont quitté le Royaume-Uni depuis le mois de mars en raison du Covid-19 pour rentrer en République tchèque. Mais d’autres arrivent…

Des Roms quittent le Royaume-Uni pour la République tchèque

Environ 350 Roms sont revenus du Royaume-Uni en République tchèque depuis la mi-mars et jusqu’à 850 autres envisagent la possibilité de le faire également. Des chiffres communiqués au quotidien tchèque Lidové Noviny par Tomáš Kostečka, directeur de l’école tchèque Comenius de Leeds, qui travaille au contact de la communauté rom locale.

Un départ motivé par la peur du Covid-19 mais aussi en raison des incertitudes économiques engendrées par la pandémie avec le risque pour ces Roms de perdre une partie de leurs « revenus » ainsi que leur emploi et leur logement. Par ailleurs, l’ambassade tchèque à Londres a toutefois rappelé que ce nombre demeure limité par rapport à l’ensemble de la population rom installée en Grande-Bretagne.

Autre explication justifiant ces départs selon la presse tchèque, la perte de confiance des Roms dans le système de santé britannique depuis l’épisode de coronavirus…

Combien sont-ils outre-Manche ?

Malgré ces départs, un exode massif et incontrôlé des Roms vers la République tchèque est très peu probable car il existe des communautés et des organisations d’expatriés tchèques (au moins une vingtaine) au Royaume-Uni qui aident à résoudre les problèmes potentiels sur le sol britannique. Ceux qui partent n’ont, dans la plupart des cas, aucun lien avec ces communautés.

Autre particularité à souligner, les Roms se trouvant en Grande-Bretagne ne vivent pas dans des campements comme ceux que l’on peut observer en France mais se voient attribuer en grande majorité des logements sociaux.

Si des passeurs sont à l’œuvre pour rapatrier illégalement les Roms en question vers la République Tchèque, Tomáš Kostečka indique que ces mêmes passeurs organisent en parallèle le transport de Roms de Slovaquie vers le Royaume-Uni. Ce qui constitue finalement une opération à somme nulle pour les Britanniques sur le plan migratoire…

Enfin, l’estimation de la présence rom en Grande-Bretagne est, encore à l’heure actuelle, une entreprise hardie. Les seuls Roms tchèques seraient entre 35 000 et 40 000 et il n’existe pas de chiffres officiels. Les plus grandes communautés se trouvent à Leeds, Sheffield, Liverpool et Manchester.

Un article du Telegraph datant de 2013 faisait état à l’époque d’un nombre de Roms avoisinant les 200 000 individus au Royaume-Uni. Une autre estimation du Conseil de l’Europe (Commission européenne, 2018) tablait sur environ 225 000 Roms vivant sur le sol britannique.

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Водник) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine