La crise sanitaire liée au Covid-19 a suspendu le temps, et même James Bond ne peut rien contre ça. Le célèbre et intrépide agent britannique est lui aussi confiné… Le nouveau film de la saga, Mourir peut attendre, a déjà été repoussé plusieurs fois et on ne connaît toujours pas la date de sortie officielle. Il y avait des rumeurs pour une sortie en novembre ou décembre 2020, mais les studios ont finalement indiqué que la première projection ne se ferait pas avant mars ou avril 2021.

Si on ne sait pas encore exactement ce que nous réserve ce nouvel opus, le réalisateur Cary Fukunaga a donné des indications sur l’idée scénaristique plutôt folle qu’il avait eu au départ, mais qui a finalement été abandonnée par les studios.

La dernière apparition de Daniel Craig

Depuis maintenant 58 ans, James Bond nous vend du rêve sur grand-écran et le personnage a beaucoup évolué au fil des décennies. Des premiers films un peu clichés avec Sean Connery, jusqu’à l’agent très moderne et plus humain incarné par Daniel Craig, 007 n’a cessé de se métamorphoser. Il a tout de même toujours conservé son flegme britannique et ses accessoires fétiches, comme ses montres de luxe ou ses voitures aux options étonnantes.

Daniel Craig avait indiqué après le tournage de Spectre en 2015, qu’il préférait « se tailler les veines » plutôt que d’enfiler une nouvelle fois le costume de James Bond. Cependant, les 25 millions de dollars proposés pour tourner un cinquième film l’ont rapidement fait changer d’avis… On ne le blâme pas. C’est tout de même officiel, dans Mourir peut attendre, il fera sa dernière apparition sous les traits du plus célèbre des agents secrets.

Une idée folle finalement abandonnée

Pour ce dernier tour de piste avec l’acteur anglais, le réalisateur Cary Fukunaga voulait frapper fort et avait une idée de scénario assez étonnante. Dans un entretien pour Interview Magazine, il explique qu’il souhaitait que le film se déroule dans le repaire de Blofeld, le méchant du dernier film : Spectre.

Dans Spectre, James Bond est drogué pour tout oublier. Finalement, il parvient à s’échapper grâce à une bombe à l’intérieur de sa montre. Le réalisateur imaginait alors que tout ce qui se passe dans le deuxième acte de Spectre n’avait en réalité jamais existé, et que c’était la drogue injectée dans le bras de l’agent qui le faisait rêver de cette fin heureuse.

L’idée de Fukunaga était de dévoiler dans Mourir peut attendre que tout ce que le public avait vu jusqu’à la fin de Spectre était donc un simple rêve. Finalement, les studios ont rejeté ce scénario, estimant que ce serait trop risqué et que les fans auraient peut-être du mal à accepter ce retournement de situation.

On sait donc que l’histoire sera plus classique et n’aura rien d’onirique. L’agent 007 a pris sa retraite en Jamaïque, mais la CIA aura besoin de ses services pour retrouver un scientifique qui a été enlevé. Il devra combattre Safin, un adversaire encore très mystérieux, et Madeleine Swann, incarnée par Léa Seydoux, dévoilera quelques secrets cachés plutôt sombres, qui risquent de bouleverser 007.

C’est donc un nouveau James Bond qui devrait rester plus terre à terre que l’idée première du réalisateur, mais qui nous promet tout de même quelques grosses surprises. Les fans de la saga attendent donc impatiemment la date de sortie du film, qui on l’espère ne sera pas repoussée une nouvelle fois.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V