Vannes. Une pétition dénonce squats, bagarres et trafic dans le quartier St Guen

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Ce père de famille ne se sent plus en sécurité dans son quartier St Guen à Vannes. Et il n’est pas le seul, en quelques jours 340 personnes ont rejoint son appel pour plus de sécurité dans leur quartier.

Voici le texte de la pétition ci-dessous :

Bonjour, je suis père de famille résident au quartier de St Guen à Vannes et je lance cette pétition pour vous demandez votre aide et votre soutien au sujet des squatteurs qui se sont installés sur le parking de l’école et de l’église.
Et j’imagine que vous les avez remarqué depuis la reprise des classes!

Résumons: le jour du confinement, un petit groupe s’est installé autour des toilettes public, sdf comme il y en avait eu auparavant. Mais rapidement le lieu est devenu un squat, en moyenne 15-20 personnes s’installent tous les soirs, crient, hurlent même, se battent, jetant leurs bouteilles et cannettes dans notre jardin et sur la voie publique.
Nous avons tenté de calmer les choses mon voisin et moi, afin de vivre en bon voisinage et sans histoire. Mais malheureusement cela s’est empiré, et ce durant tout le confinement. Un soir, excédé, je suis retourné leur demander de faire moins de bruit… On se serait cru sur un ring de catch, ils hurlaient et se frappaient avec des chaises. Dans l’histoire j’ai pris un coup de boule puis on m’a menacé de mort!!! Je n’ai pas porté plainte, étant donné les menaces et de peur de représailles pour ma famille…

Je vous résume les faits mais aujourd’hui les choses n’ont pas changé et je souhaite vous faire part de ce qui se passe vraiment, ici tous les jours, devant notre école et notre église!
Et je n’ose imaginer continuer à vivre près de ces gens plus longtemps, pour le bien de ma famille mais aussi pour la votre!

Sanitaires, eau, électricité avec l’église, la croix rouge leur apporte à manger et Emaus leur apporte du mobilier.
Est-ce normal?
Car nous ne sommes plus en train d’aider des gens dans le besoin mais nous aidons des squatteurs à s’installer de mieux en mieux chaque jour.

Et certains d’entre eux sont dangereux et violents!

Êtes vous à l’aise à l’entrée ou à la sortie des classes? Ou lors d’une cérémonie à l’église?
Ne craignez-vous rien pour vos enfants?

Parents d’élèves, paroissiens, résidents, promeneurs, s’il vous plait, aidez nous à rendre de nouveau notre quartier calme et sans danger en signant et en partageant cette pétition.

Merci.

A ce jour, 340 personnes ont signé la pétition, et tous attendent encore une réponse des autorités, notamment de la mairie de Vannes, mais plus globalement des autorités qui laissent le climat se détériorer année après année dans cette ville, en parallèle de l’installation progressive (notamment via des logements sociaux) de populations venues d’ailleurs (et parfois de très loin alors même que des locaux attendent depuis des années parfois un logement…)

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

2 Commentaires

  1. […] Nantes, certains habitants n’en peuvent plus ; où l’on constate l’action mortifère des associations immigrationnistes : « Sanitaires, eau, électricité avec l’église, la Croix-Rouge leur apporte à manger et Emmaüs leur apporte du mobilier. Est-ce normal ? Car nous ne sommes plus en train d’aider des gens dans le besoin mais nous aidons des squatteurs à s’installer de mieux en mieux chaque jour. »  https://www.breizh-info.com/2020/05/30/144711/vannes-une-petition-denonce-squats-bagarres-et-trafic-… […]

  2. […] Nantes, certains habitants n’en peuvent plus ; où l’on constate l’action mortifère des associations immigrationnistes : « Sanitaires, eau, électricité avec l’église, la Croix-Rouge leur apporte à manger et Emmaüs leur apporte du mobilier. Est-ce normal ? Car nous ne sommes plus en train d’aider des gens dans le besoin mais nous aidons des squatteurs à s’installer de mieux en mieux chaque jour. »  https://www.breizh-info.com/2020/05/30/144711/vannes-une-petition-denonce-squats-bagarres-et-trafic-… […]

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Morbihan. Délinquance : A Vannes des coups de feu, à Lorient des tirs de mortier contre la police

Il n'y a pas qu'à Nantes que les balles sifflent en Bretagne. Les 26 et 27 juillet, des coups de feu ont été entendus...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée par E. Macron et sa...

Pleaol : un hanter-bost divyezhek dilemet er skol gatolik

Setu danvez labour evit Kristian Troadeg, ar c'huzulier e-karg eus yezhoù Breizh er c'huzul rannvro nevez ! Dilemet e vo un hanter-bost divyezhek er skol...

Rezé (44). Les parents de Tom, polyhandicapé à 80%, se mobilisent pour obtenir un logement décent et adapté

Une pétition rencontre actuellement un franc succès sur la plateforme Change. Lancée par une famille recomposée avec 4 enfants, dont Tom, âgé de 16...