Hongrie. Le rôle de la Commission européenne en faveur de l’immigration dénoncé de nouveau

A LA UNE

Mickaël Mary : « J’ai souhaité proposer un panorama de la grande richesse naturaliste en baie du Mont St Michel »

Inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1979, le Mont-Saint-Michel et sa baie sont une destination touristique incontournable qui...

Anne-Sophie Chazaud : « En France, la pensée dite progressiste contient en son sein un ferment puissamment liberticide »

Anne-Sophie Chazaud, philosophe et essayiste, a publié il y a plusieurs semaines un livre important, « Liberté d’inexpression: nouvelles...

Covid-19. Toujours pas de vraie 2ème vague en vue mais un rebond saisonnier d’ampleur limitée pour l ‘Europe et les USA

Au niveau planétaire, si la contamination progresse principalement en Europe, la courbe générale des décès ne permet pas encore...

Monsieur K : « Nos ennemis nous ont déclaré une guerre à mort » [Interview]

Il est la voix de plusieurs émissions, anciennement sur Méridien Zéro et aujourd'hui sur ERFM. Ils sont des milliers...

Nantes. Le MIN, un marché magnifique, mais couteux et plein de malfaçons ?

Nouveau ventre de Nantes achevé dans la précipitation avant les municipales pour accueillir ses 100 entreprises et 800 salariés,...

Selon un homme d’État hongrois, la Commission européenne travaillerait systématiquement à attaquer toutes les mesures visant à renforcer les frontières européennes.

Une commissaire européenne accuse la Hongrie de « fake news »

Le climat est toujours tendu entre la Hongrie et la Commission européenne. Dernier acte en date, les déclarations du secrétaire d’État hongrois à la diplomatie publique et aux relations Zoltán Kovács le 10 juin. Celles-ci intervenaient en réaction aux propos de la commissaire européenne chargée des valeurs et de la transparence Věra Jourová. Laquelle avait critiqué le même jour certaines des 13 questions à venir lors de la prochaine consultation nationale en Hongrie. Une consultation portant notamment sur un certain nombre de mesures gouvernementales liées au coronavirus.

Věra Jourová estimait alors que la dernière question contenait une « fake news » car indiquant que Bruxelles poussait les Hongrois à changer leur constitution sur l’immigration et à accepter des migrants sur leur sol. Les autorités hongroises sondant alors leur population pour savoir si elles devaient restées fermes, « même au prix d’un conflit ouvert avec Bruxelles ». Selon la commissaire européenne, l’Union européenne n’a pas l’intention d’obliger la Hongrie à modifier sa constitution.

L’UE accusée d’affaiblir la défense des frontières européennes

Le questionnaire proposé au peuple hongrois est le huitième consultation de ce type émis par le gouvernement depuis 2010, et reprend donc des points similaires utilisés lors des consultations précédentes : conflit avec Bruxelles, lutte contre l’immigration, et résistance au « plan Soros ».

Suite aux propos de Věra Jourová, Zoltán Kovács a déclaré que, « contrairement à ce qu’a dit la commissaire européenne, la vérité est que la Commission européenne a systématiquement attaqué chaque mesure mise en œuvre par le gouvernement hongrois pour renforcer les frontières de l’Europe et améliorer la protection des frontières ».

Selon le secrétaire d’État hongrois à la diplomatie publique et aux relations, la précédente Commission européenne a « monté une attaque politique » contre la Hongrie à travers la clôture qu’elle a érigée le long de sa frontière sud et a coopéré avec les ONG qui « organisent et soutiennent ouvertement l’immigration clandestine ».

Il a aussi rappelé que la Commission avait lancé une procédure d’infraction contre la Hongrie en ce qui concerne ses zones de transit et la loi « Stop Soros ». Et de conclure que « tout cela montre que la Commission travaille systématiquement à affaiblir la protection des frontières européennes et à priver les États membres, en particulier la Hongrie, de leurs moyens efficaces contre l’immigration clandestine ».

Enfin, Zoltán Kovács a ajouté que dans le cas du cadre financier pluriannuel 2021-2027, la Commission européenne triplerait le montant de son soutien aux organisations non gouvernementales, dont un nombre important d’entre elles travaillent en faveur de l’immigration extra-européenne.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Covid 19 : La 2ème vague de confinement arrive

Au programme ce soir, le temps est suspendu en attendant que le gouvernement décide du futur sort de la...

Alexandre Del Valle : « La Turquie s’attaque à la France parce qu’elle est faible »

Alexandre Del Valle : « La Turquie s'attaque à la France parce qu'elle est faible » https://www.youtube.com/watch?v=CTbaVirl8GA Crédit photo : DR...

Eric Zemmour : « Il faut arrêter l’immigration musulmane, fermer les mosquées turques, fermer les écoles turques, et accepter l’affrontement »

Eric Zemmour : « Il faut arrêter l’immigration musulmane, fermer les mosquées turques, fermer les écoles turques, et accepter l’affrontement ». Face à l'info du...

Islamisme. Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu’il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité

Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu'il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité. Les masques tombent. Les propos ont...

Nantes : nouvelles lignes de tram, la concertation est ouverte

A l’horizon 2026, trois nouvelles lignes de tramway seront mises en service à Nantes. Les habitants de Nantes Métropole sont dès à présent conviés...

Décision de l’ANSM sur l’hydroxychloroquine : Le Professeur Raoult s’exprime

L'Agence du médicament (ANSM) a refusé au Pr Didier Raoult une utilisation plus étendue de l'Hydroxychloroquine, qui n'a toujours pas fait la preuve de...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -