Hongrie. Le rôle de la Commission européenne en faveur de l’immigration dénoncé de nouveau

A LA UNE

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Selon un homme d’État hongrois, la Commission européenne travaillerait systématiquement à attaquer toutes les mesures visant à renforcer les frontières européennes.

Une commissaire européenne accuse la Hongrie de « fake news »

Le climat est toujours tendu entre la Hongrie et la Commission européenne. Dernier acte en date, les déclarations du secrétaire d’État hongrois à la diplomatie publique et aux relations Zoltán Kovács le 10 juin. Celles-ci intervenaient en réaction aux propos de la commissaire européenne chargée des valeurs et de la transparence Věra Jourová. Laquelle avait critiqué le même jour certaines des 13 questions à venir lors de la prochaine consultation nationale en Hongrie. Une consultation portant notamment sur un certain nombre de mesures gouvernementales liées au coronavirus.

Věra Jourová estimait alors que la dernière question contenait une « fake news » car indiquant que Bruxelles poussait les Hongrois à changer leur constitution sur l’immigration et à accepter des migrants sur leur sol. Les autorités hongroises sondant alors leur population pour savoir si elles devaient restées fermes, « même au prix d’un conflit ouvert avec Bruxelles ». Selon la commissaire européenne, l’Union européenne n’a pas l’intention d’obliger la Hongrie à modifier sa constitution.

L’UE accusée d’affaiblir la défense des frontières européennes

Le questionnaire proposé au peuple hongrois est le huitième consultation de ce type émis par le gouvernement depuis 2010, et reprend donc des points similaires utilisés lors des consultations précédentes : conflit avec Bruxelles, lutte contre l’immigration, et résistance au « plan Soros ».

Suite aux propos de Věra Jourová, Zoltán Kovács a déclaré que, « contrairement à ce qu’a dit la commissaire européenne, la vérité est que la Commission européenne a systématiquement attaqué chaque mesure mise en œuvre par le gouvernement hongrois pour renforcer les frontières de l’Europe et améliorer la protection des frontières ».

Selon le secrétaire d’État hongrois à la diplomatie publique et aux relations, la précédente Commission européenne a « monté une attaque politique » contre la Hongrie à travers la clôture qu’elle a érigée le long de sa frontière sud et a coopéré avec les ONG qui « organisent et soutiennent ouvertement l’immigration clandestine ».

Il a aussi rappelé que la Commission avait lancé une procédure d’infraction contre la Hongrie en ce qui concerne ses zones de transit et la loi « Stop Soros ». Et de conclure que « tout cela montre que la Commission travaille systématiquement à affaiblir la protection des frontières européennes et à priver les États membres, en particulier la Hongrie, de leurs moyens efficaces contre l’immigration clandestine ».

Enfin, Zoltán Kovács a ajouté que dans le cas du cadre financier pluriannuel 2021-2027, la Commission européenne triplerait le montant de son soutien aux organisations non gouvernementales, dont un nombre important d’entre elles travaillent en faveur de l’immigration extra-européenne.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot revient sur le Covid, les régionales, le RN

L'ex numéro 2 du FN et président des Patriotes est revenu sur les élections régionales au micro de Boulevard...

Jean-Yves Le Gallou sur le RN : « La pasteurisation du discours mène à l’abstention ! »

Dans une série de tweets, Jean-Yves Le Gallou est revenu sur les scores décevants du Rassemblement national lors des...

Articles liés

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d’origine étrangère

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d'origine étrangère. C'est ce qu'indique le Vlaams Belang dans un article paru sur son site,...

La Hongrie va prendre des mesures contre la promotion de l’homosexualité et des LGBT auprès des mineurs

La Hongrie a décidé de protéger sa jeunesse de la promotion de l'idéologie LGBT. Le Fidesz vient en effet de déposer des amendements visant...

Black Lives Matter : Viktor Orbán ne veut pas voir la Hongrie s’agenouiller… [Vidéo]

« Les Hongrois ne s’agenouillent que devant Dieu, la Patrie et lorsqu’ils demandent en mariage leur dulcinée » : vous désiriez connaître l'avis du...

Black Lives Matter. Les joueurs de football irlandais et anglais soumis à l’ethnomasochisme, pas les supporters hongrois [Vidéo]

Les joueurs de l'équipe d'Irlande de football, soumis au mouvement Black Lives Matter, ont tous mis le genou à terre lors d'un match amical...