À partir d’aujourd’hui, ne pas porter de masque risque de vous coûter 135 euros d’amende

A LA UNE

Le RN en tête aux Régionales en Bretagne. Un sondage LREM pour faire peur ?

 La République en Marche (LREM) a fait réaliser - et volontairement fuiter semble-t-il - un sondage sur les intentions...

« L’immigration est une chance pour la France » : 40 ans déjà

« L’immigration est une chance pour la France » : le plus souvent, de nos jours, cette formule est utilisée par antiphrase,...

Laurent Ryder : « La France compte plus de dix millions de joueurs et joueuses qui s’adonnent aux jeux vidéo »

E-sport, deviens le maître du jeu. Tel est le titre du livre de Laurent Ryder, aux éditions Dragon D'oc,...

Thierry Lentz : « Nous faisons tous du Napoléon sans le savoir » [Interview]

Thierry Lentz est le directeur de la Fondation Napoléon et enseignant à l’Institut catholique de Vendée. Il s'agit d'un...

Jean-Paul Gourévitch : « L’avenir de l’Union européenne ne se fera pas sans les Africains ni contre eux » [Interview]

La présence française en Afrique fait partie des tabous de l’Histoire. Depuis les indépendances, aucun pays d’Afrique francophone subsaharienne...

Dès ce lundi 20 juillet, omettre de porter un masque de protection dans tous les lieux publics clos pourra valoir une amende de 135 euros. Objectif du gouvernement : « faire bloc contre l’épidémie de coronavirus ».

Dans tous les lieux publics clos

C’était une des annonces phares d’Emmanuel Macron lors de son entretien du 14 juillet. Prévue initialement pour le 1er aout prochain, l’obligation de porter un masque de protection dans tous les lieux publics clos entre finalement en vigueur dès ce lundi 20 juillet.

Une mesure d’ores et déjà mise en place dans plusieurs départements comme la Mayenne, le Finistère ou la Seine-Saint-Denis.

« Faire bloc contre le coronavirus »

Face aux injonctions de certains députés et de certains maires, qui réclamaient une application rapide de cette mesure, le gouvernement a en effet viré sa cuti et a opté pour une entrée en vigueur dès ce lundi. Objectif : « faire bloc contre le coronavirus ».

Dès ce 20 juillet donc, le port du masque devient obligatoire dans tous les lieux publics clos. Et gare à celui qui tenterait la fraude puisque l’amende ne lui couterait pas moins de… 135 euros.

Un montant calqué sur celui de l’amende pour non-respect des règles de sortie lors du confinement ou encore celui de l’amende pour toute personne ne portant pas de masque dans les transports en commun.

Le décret rendant obligatoire le port du masque devrait être publié ce lundi, au plus tard mardi, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Port du masque : quid des entreprises

Concrètement, dès ce lundi, et sous réserve que le futur décret infirme ces affirmations, le masque sera obligatoire dans les lieux suivants : transports en commun, commerces, grande enseignes, restaurants, débits de boisson, lieux de culte, établissements scolaires, musées, bibliothèques, centre de vacances, salles de jeux et centre commerciaux.

Dans l’attente du décret indiquant l’intégralité des lieux concernés par cette mesure et donc susceptibles d’occasionner 135 euros d’amende en cas de non-respect de cette règle, le ministre Olivier Véran a fait savoir sur Twitter que « les marchés couverts et les banques » seront également concernés.

Selon LCI, les masques pourront toutefois être retirés dans les cinémas, les théâtres et les salles de sport.

Enfin, en ce qui concerne les entreprises, le flou demeure. Le Premier ministre Jean Castex l’a assuré devant le Sénat lors de son discours de politique générale : « dans les locaux dits professionnels, une évolution des protocoles sanitaires régissant les activités concernées » sera passée en revue.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Pr Christian Perronne : « La France est championne du monde de létalité du COVID »

André Bercoff reçoit le Pr Christian Perronne, chef du service d'infectiologie à Garches. Gestion du #Covid_19 : après le...

Brest. Nouvelle fusillade à Kerdern, un blessé

La guerre des gangs, ça se passe également à Brest, les métropoles bretonnes étant gangrénées, comme d'autres en France,...

La mairie de Nantes veut un sapin de Noël écolo, artificiel et énergivore

La France entière s’est moquée de Pierre Hurmic, le maire écolo de Bordeaux qui ne veut pas installer de sapin de Noël, un «...

Covid-19 : La macronie en déroute

Au programme de cette édition, l’exécutif étouffe ! Après plusieurs mois de crise sanitaire, les décisions du gouvernement sont toujours à rebours de toute...

Où sont les hommes ? Par Valek

L'instant détente du jour avec Valek, dans une vidéo intitulée « Où sont les hommes ? ». https://www.youtube.com/watch?v=vKcNj33gTh4 Illustration : DR Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie...

Paris. Des dealers coupent l’électricité d’un quartier pour vendre de la mort dans le noir

Dans le 19e arrondissement de Paris, les habitants de la cité Reverdy en ont ras-le-bol. Un réseau de trafiquants plonge régulièrement le quartier dans...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -