Pontivy. Deux migrants afghans agressent sexuellement une jeune femme… et ne vont pas en prison

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Deux Afghans ont été condamnés à de la prison avec sursis après avoir été reconnus coupables d’agression sexuelle en réunion et de séquestration sur une jeune femme à Pontivy en mai dernier. Un laxisme judiciaire déroutant alors que des faits similaires se multiplient en Bretagne.

Agression sexuelle en réunion et séquestration à Pontivy

Une nouvelle affaire sordide de violences sexuelles sur fond d’immigration extra-européenne secoue de nouveau la Bretagne. Revenons-en tout d’abord aux faits qui se sont déroulés le 30 mai dernier. Ce soir-là, une femme « un peu alcoolisée » se rend dans un bureau de tabac de Pontivy pour y acheter des cigarettes. Sur le retour, tandis que son chemin la fait passer devant un groupe de cinq personnes, elle se fait alpaguer. Bien que ne prêtant pas attention aux invectives, l’un des hommes en question la suit avant qu’elle ne se mette à courir, puis finisse par tomber dans un buisson, projetée par l’agresseur. C’est alors que le cauchemar va commencer…

Deux individus vont la ceinturer avant de la conduire dans l’appartement de l’un d’eux, situé non loin du domicile de la victime. Après une série d’attouchements forcés, ils tenteront de la déshabiller. Par chance, la femme va réussir à prendre la fuite après avoir déverrouillé la porte puis à se réfugier chez un voisin.

Par ailleurs, plusieurs témoins affirmeront avoir vu la victime sortir de l’immeuble situé rue de la Fontaine en criant : « J’ai été violée ». Les deux comparses sortiront à leur tour peu de temps après et seront identifiés comme étant les agresseurs présumés.

Du sursis pour les deux Afghans jugés à Lorient

Ces faits ont donc été jugés le 28 juillet devant le tribunal correctionnel de Lorient. Les deux prévenus en question, des Afghans âgés de 29 ans, comparaissaient libres tout en étant poursuivis pour séquestration et agression sexuelle en réunion. Incapable de comprendre le français, ils bénéficiaient de l’aide d’un traducteur lors de l’audience. Pas de quoi rendre leurs explications plus crédibles pour autant, reconnaissant finalement partiellement les faits tout en niant l’agression sexuelle. Un argumentaire peu crédible compte tenu des nombreux hématomes et griffures retrouvés sur le corps de la victime.

Les deux Afghans seront finalement condamnés à huit mois de prison avec sursis pour agression sexuelle en réunion et séquestration et devront en outre verser à la victime 1 500 € au titre de son préjudice moral et 135 € pour les frais médicaux. Cette dernière s’étant vu prescrire 90 jours d’incapacité totale de travail.

Ils écopent en parallèle d’une interdiction de 5 ans de séjour sur le territoire de Pontivy. Autant dire que cette sanction leur laisse une certaine liberté de mouvement (et de nuisance ?) en Bretagne…

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés

Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus...

Propagande. Comment éduquer les collégiens rennais à l’immigration ?

Que cela est joliment dit ! « Résidence d'artiste », « lettres à l'ailleurs », « travail scolaire », « raconter la distance et l'amour des siens », l'enfer progressiste est toujours pavé...

Immigration. Le Royaume-Uni va sanctionner les pays qui refusent de reprendre leurs migrants

Le Royaume-Uni va bloquer les visas des visiteurs provenant de pays dont le ministre de l'intérieur estime qu'ils refusent de coopérer pour reprendre les...

Vannes. Dix ans de réclusion en appel pour un violeur de nationalité algérienne

Un homme de 33 ans de nationalité algérienne a été condamné à dix ans de réclusion criminelle en appel par la cour d'assises du...