Assassinat des humanitaires français au Niger : explications par Bernard Lugan

A LA UNE

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

L’attaque qui s’est produite le dimanche 9 août au Niger, à l’est de Niamey, dans le cercle de Kouré, et qui a coûté la vie à huit personnes, dont six Français de l’organisation humanitaire ACTED, appelle les réflexions suivantes :

    • La zone de l’embuscade est située au Niger, hors périmètre opérationnel actuel de Barkhane, dans une zone  connue de repos et de transit des groupes terroristes. Il est donc pour le moins inconcevable que des irresponsables locaux aient autorisé des ONG à s’y aventurer…pour y observer des girafes…
    • Cette zone est située à l’est de la région dite des « Trois frontières », actuel épicentre du terrorisme où Barkhane vient de remporter de puissantes victoires. La vie leur y étant rendue de plus en plus difficile, les GAT (Groupes armés terroristes)  étendent donc leur champ opérationnel plus à l’est.
    • Nous sommes face à une réorganisation des groupes terroristes qui se traduit par une surenchère. Depuis plusieurs semaines, les groupes jihadistes se combattent en effet dans la BSS (Bande sahélo-saharienne) où un conflit ouvert a éclaté entre l’EIGS (Etat islamique dans le Grand Sahara), rattaché à Daech, et les groupes se réclamant de la mouvance Al-Qaïda, l’EIGS accusant ces derniers de trahison.

En réalité, les deux principaux chefs ethno-régionaux de la nébuleuse Al-Qaïda, à savoir le Touareg ifora Iyad Ag Ghali et le Peul Ahmadou Koufa, chef de la Katiba Macina, négocient actuellement avec Bamako ce qui provoque la fureur de l’EIGS qui cherche par des actions spectaculaires, à attirer à lui les déçus d’Aqmi.

Si elle était couronnée de succès, la stratégie du saucissonnage des groupes terroristes verrait le retour dans le jeu politique des Touareg ralliés au leadership d’Iyad ag Ghali, et des Peul suivant Ahmadou Koufa. Cela permettrait donc de concentrer tous les moyens sur l’EIGS dans la « Région des trois frontières ». Voilà pourquoi ce dernier cherche de nouveaux terrains d’action…et notamment dans la zone de Kouré. Tous ceux qui connaissent un minimum le terrain le savent. Pas les  ONG…

Pour ne pas s’en tenir à l’écume journalistique des événements qui ensanglantent la BSS, mais pour, tout au contraire, en connaître les causes profondes ainsi que leur évolution sur la longue durée, il est essentiel de se reporter à mon livre Les guerres du Sahel des origines à nos jours.

Bernard Lugan

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les derniers articles

Finistère : les élus de l’agglomération quimpéroise capitulent face à Amazon

Une majorité des élus de l'agglomération quimpéroise a dit "oui", ce jeudi soir, au projet d'implantation de la plateforme...

Bistro Libertés. Sébastien Meurant (LR) dans l’arène face à Jean Messiha (RN)

L'invité de Bistro Libertés, Sébastien Meurant, est un dirigeant des Républicains qui se revendique de la droite de conviction....

Macron, la psychose covid

Au sommaire de ce journal : gouverner par la peur. https://www.youtube.com/watch?v=FHCuerRAQKY Avec les annonces de fermetures d’établissements restaurants et bars notamment et la menace de reconfinement,...

Urgence climatique. Des écologistes antinucléaires font volte-face en Allemagne

En voilà un article particulièrement intéressant, signé de la rédaction du journal Economie Matin. Ce dernier évoque deux figures du mouvement anti nucléaire en...

Algues vertes en Bretagne. Une nouvelle alerte « contre le déni des autorités sanitaires devant le danger de l’hydrogène sulfuré dans les sédiments sableux...

L'association Sauvegarde du Trégor, dirigée par Yves-Marie Le Lay, vient d'adresser une mise en garde à l'Agence Régionale de Santé Bretagne. Il s'agit d'une...

Autonomie médicale et système immunitaire (entretien avec Soazig Baumann)

Soazig Baumann, praticienne en médecine libre et thérapeute en soins manuels, nous présente sa conception des médecines naturelles, fondée sur l'expérience et l'idéal d'autonomie...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -