Tour de France 2021 : Brest pour le grand départ, EELV Rennes se met le monde du cyclisme à dos

A LA UNE

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Après le report du Grand Départ de Copenhague à 2022 fin août, Brest a été choisie pour lancer l’édition 2021 de la Grande Boucle. La ville bretonne avait déjà accueilli la 1re étape en 2008. Il y aura d’ailleurs 4 étapes qui se dérouleront en Bretagne administrative, ce qui devrait ravir toute la Bretagne du cyclisme.

Un monde du cyclisme qui n’a pas apprécié le lobbying intensif de EELV (le parti politique qui se revendique « écologiste ») à Rennes, qui a oeuvré pour que la capitale de la Bretagne ne soit pas ville départ. Bernard Hinault, le régional de l’étape, s’est d’ailleurs chargé d’expédier les bobos, et notamment la très rouge gauchiste Valérie Faucheux, dans les cordes. Cette dernière, conseillère municipale d’une métropole qui, par définition, pollue plus par sa concentration de population que n’importe quelle course cycliste, s’inquiétait en effet des déchets produits à chaque étape par le Tour de France.

« Les 700 000 euros qu’il faut dépenser pour accueillir cette épreuve c’est l’équivalent d’une année de rallonge du budget de la CCAS et les retombées économiques n’ont jamais été prouvées, » avait par ailleurs indiqué Valérie Faucheux, l’adjointe aux mobilités de Nathalie Appéré.

Le blaireau s’est fendu d’une sortie remarquée (remarquable ?). « Ça me met un peu en colère parce qu’on ne peut pas dire que le cyclisme est quelque chose d’arriéré. Elle parle d’événement du passé. C’est peut-être elle qui est du passé. Elle est écologiste, non ? Il faudrait qu’elle regarde ce qu’elle met à ses pieds. Elle pollue peut-être plus la terre, plus que n’importe quelle personne à vélo. Ça me met un peu en colère parce qu’on ne peut pas dire que le cyclisme est quelque chose d’arriéré. Elle ferait mieux de réfléchir avant d’ouvrir sa gueule » fustige Bernard Hinault auprès de Ouest-France

N’en déplaise à Madame Faucheux et aux ayatollahs de la nouvelle religion écologiste (qui n’aborde jamais le principal, c’est à dire la démographie, mais également la concentration de population qui s’agglutine dans des métropoles gérées depuis des décennies par les mêmes familles de copains politiques), le tour de France aura bien lieu en 2021, passera 4 journées en Bretagne, et fera le bonheur de petits et grands sur le bord de la route (mais aussi des communes qui accueilleront les départs et arrivées).

YV

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Finistère : les élus de l’agglomération quimpéroise capitulent face à Amazon

Une majorité des élus de l'agglomération quimpéroise a dit "oui", ce jeudi soir, au projet d'implantation de la plateforme...

Bistro Libertés. Sébastien Meurant (LR) dans l’arène face à Jean Messiha (RN)

L'invité de Bistro Libertés, Sébastien Meurant, est un dirigeant des Républicains qui se revendique de la droite de conviction....

Macron, la psychose covid

Au sommaire de ce journal : gouverner par la peur. https://www.youtube.com/watch?v=FHCuerRAQKY Avec les annonces de fermetures d’établissements restaurants et bars notamment et la menace de reconfinement,...

Urgence climatique. Des écologistes antinucléaires font volte-face en Allemagne

En voilà un article particulièrement intéressant, signé de la rédaction du journal Economie Matin. Ce dernier évoque deux figures du mouvement anti nucléaire en...

Algues vertes en Bretagne. Une nouvelle alerte « contre le déni des autorités sanitaires devant le danger de l’hydrogène sulfuré dans les sédiments sableux...

L'association Sauvegarde du Trégor, dirigée par Yves-Marie Le Lay, vient d'adresser une mise en garde à l'Agence Régionale de Santé Bretagne. Il s'agit d'une...

Autonomie médicale et système immunitaire (entretien avec Soazig Baumann)

Soazig Baumann, praticienne en médecine libre et thérapeute en soins manuels, nous présente sa conception des médecines naturelles, fondée sur l'expérience et l'idéal d'autonomie...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -