Questembert (56). Un demi-poste pour la classe bilingue de l’école Beau Soleil

A LA UNE

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Grâce à la mobilisation très rapide des parents d’élèves de la classe bilingue de l’école maternelle Beau-Soleil de Questembert, et aux actions menées entre mercredi 2 et jeudi 3 septembre, le collectif a obtenu l’ouverture d’un demi-poste pour la classe bilingue de l’école Beau Soleil

« Nous avons réussi à mettre en lumière la situation préoccupante de la filière bretonne publique à Questembert auprès des institutions concernées, et faire entendre notre demande d’ouverture de classe supplémentaire » indique le collectif dans un communiqué.

« Après l’envoi d’un communiqué collectif au DASEN 56, à l’IEN 56, à l’IEN Langues et Cultures de Bretagne ainsi que le rassemblement du collectif devant l’école, une délégation de quelques parents s’est déplacée ce matin à Vannes à la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale, où avait lieu la commission de répartition des enseignants. Cette délégation a été entendue par chacun des syndicats présents, et reçue par la secrétaire générale du DASEN. Soutenue par la municipalité de Questembert, notre demande a été entendue et la décision a été prise d’ouvrir un demi poste d’enseignant supplémentaire. Nous sommes très heureux et fiers de cette décision, même si la situation n’est pas encore idéale (3 demi postes, dont un en monolingue). C’est pourquoi nous avons décidé de rester attentif au devenir de cette filière et de nous structurer en association en rejoignant le réseau « Div Yezh Breizh ». De nouveaux défis seront vite à relever, telle que l’ouverture du CP, la présence exclusive d’enseignants bilingues, et la diminution des temps partiels. Forts de cette première expérience, nous sommes très motivés et confiants pour le futur de nos enfants »

Cette décision intervient alors que dans le même temps, une autre école permettant d’apprendre la langue bretonne, l’école Diwan de Questembert est officiellement fermée depuis le 1er septembre 2020, date de la rentrée scolaire.

Delphine Jeannin, a officialisé la fermeture de l’établissement après vingt ans d’existence à Questembert.  Dans un communiqué elle explique les raisons qui ont amené à cette fermeture.

« Le projet d’école Diwan a été lancé à l’automne 1998. L’ouverture a eu lieu il y a tout juste 20 ans dans un bâtiment privé rue Joseph le Brix à Questembert aménagé par les familles pour accueillir une quinzaine d’enfants.  En 2006, l’école a acquis deux classes modulaires installées près de l’école beau soleil. La croissance de l’effectif à été importante à la fin des années 2000 grâce à ce local très bien situé. L’effectif a culminé à 35 enfants.
Une école associative Diwan repose essentiellement sur l’investissement des familles pour trouver des fonds car les aides publiques sont limitées. Peu de Communes ont participé au financement bien que certaines années plus de la moitié des enfants ne venaient pas de Questembert, c’est une des grandes difficultés du réseau des écoles Diwan, mobiliser les élus autour de ce projet.
Grâce à cette école de nombreux  enfants du pays de Questembert ont pu faire la totalité de leur scolarité de la maternelle au lycée en breton tout en maîtrisant d’autres langues. Ce qui n’est pas le cas des autres filières bilingues qui en général s’arrêtent au CM2 car peu de collèges proposent un enseignement en langue bretonne.

En grande difficulté depuis quelques années, le Covid n’a fait qu’amplifier les problématiques et engendré la démotivation de l’ensemble des acteurs.

Un dernier élan s’est créé en fin d’année scolaire, soutenu par la nouvelle municipalité de Questembert, afin de raviver la petite flamme qui subsistait mais cela n’a pas suffit à mobiliser assez de nouveaux membres pour reprendre les rennes.

C’est avec nostalgie et amertume que nous annonçons la fermeture de notre école,
avec tout de même une certaine fierté de constater que le Breton est enseigné dans les 2 écoles primaires privée et publique de Questembert.
C’est une belle victoire pour la survie de notre langue régionale.

Le comité de soutien Andon continuera de promouvoir la culture Bretonne dans le Pays de Questembert. Les cours de Breton et le vide grenier du 20 septembre sont maintenus.

Un grand merci aux parents, enseignants et enfants, aux partenaires locaux, aux musiciens, sonorisateurs, aux nombreux bénévoles et donateurs…. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot revient sur le Covid, les régionales, le RN

L'ex numéro 2 du FN et président des Patriotes est revenu sur les élections régionales au micro de Boulevard...

Jean-Yves Le Gallou sur le RN : « La pasteurisation du discours mène à l’abstention ! »

Dans une série de tweets, Jean-Yves Le Gallou est revenu sur les scores décevants du Rassemblement national lors des...

Articles liés

Hag anavezet e vo Flamank-ar-C’hornôg gant an Deskadurezh-Stad ?

E-touez ar yezhoù rannvro, darn n'int ket anavezet gant an Deskadurezh-Stad, kontet ma'z int da rannyezhoù pe trefoedachoù ur yezh all, galleg pe izelvroeg...

Signature de la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !”

La région Bretagne vient de signer, avec chaque partenaire, la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !” qui vise à favoriser l’usage du...

Manifestadeg Gwengamp, fulor ar Vretoned

Kuzul ar Vonreizh he deus korbellet al lezenn Molac votet e miz Ebrel. Ar brezhoneg, e-lec’h mont war-raok, en deus graet meur a gammed...

Ur Redadeg evit ar c’horseg

Goude degouezh ar Redadeg e Gwengamp e c'hello ar rederien kenderc'hel gant o c'hoant da c'haloupat e Bro-gKorsika. « A Currilingua » a loc'ho eus Borgu...