Grèce. De nouveaux incendies déclenchés par des migrants à Samos [Vidéos]

A LA UNE

En Grèce, un nouvel incendie dans un camps de migrants a eu lieu, cette fois sur l’île de Samos. L’origine intentionnelle du sinistre est avancée.

Après Lesbos, Samos ravagé par les flammes

C’est le deuxième incendie en une semaine dans un camp de migrants sur les îles grecques. Après les flammes ayant ravagé le camp de Moria à Lesbos le 9 septembre dernier, un autre camp situé quant à lui sur l’île de Samos a vu éclater deux départs de feu en l’espace de quelques jours.

Mardi 15 septembre, un premier incendie fut déclenché après que deux cas de Covid-19 aient été recensés dans le camp. Sur place, les policiers grecs avaient alors interpellé deux individus originaires de Syrie et de Gambie pour incitation à des activités criminelles. En effet, les deux suspects auraient envoyé des messages sur WhatsApp et Facebook pour inciter les autres migrants à incendier le camp.

À croire que les affrontements entre migrants et forces de l’ordre à Lesbos suite à l’incendie ont inspiré les clandestins hébergés à Samos.

Comme à Moria, le dépistage du Covid-19 en cause

Quant au deuxième incendie, il a éclaté dimanche 20 septembre soir dans une zone abritant des migrants « mineurs non accompagnés » du centre d’accueil et d’identification. Trois conteneurs auraient été brûlés. Si les mineurs ont été déplacés en zone sûre, le caractère intentionnel de ce départ de feu ne fait pas de doute pour les autorités locales.

À l’instar du déroulement des faits à Moria, les autorités sanitaires de Samos avaient détecté 21 cas positifs de Covid-19 parmi les migrants peu de temps avant le début de l’incendie. Suite à celui déclenché à Lesbos, quatre individus en provenance d’Afghanistan avaient été arrêtés pour incendie criminel.

Le centre d’accueil et d’identification de Samos fait partie, avec celui de Lesbos, des cinq centres de ce type ouverts lors de la crise migratoire de 2015 sur cinq îles grecques en mer Egée (Lesbos, Samos, Kos, Leros, Chios). Tout comme Moria, le camp de Samos, bien que de taille plus modeste, est lui aussi surpeuplé avec près de 6 000 personnes pour une capacité initiale de 650…

Enfin, puisque plusieurs États de l’UE se sont engagés à accueillir des migrants après l’incendie du camp de Lesbos, cette inflexion accordée aux clandestins a possiblement donné des idées aux migrants bloqués sur d’autres îles grecques.

AK

Crédit photo : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Reportage au 7e Forum de la Dissidence de Polémia

« La majorité c’est vous, les extrémistes ce sont eux. Immigration, islamisation, laxisme judiciaire, partialité médiatique, comme vous 60%...

USA. Un juge américain porte un coup d’arrêt à l’obligation vaccinale des soignants dans plusieurs Etats

Aux #EtatsUnis, #JoeBiden essuie un nouveau revers dans sa volonté d’imposer la #vaccination à des millions d’Américains. Un juge...

1 COMMENTAIRE

  1. Comme les premiers envahisseurs incendiaires ont été relogés rapidement et dans de meilleures conditions, il ne fallait pas sortir de l’ENA pour deviner que le premier incendie aller entraîner bien d’autres…………!!!!!!!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés