La Ligue de Défense des Conducteurs appuie la demande du député Dino Cinieri de supprimer le malus CO2

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La voiture que vous achetez en 2020 émet 138 g de CO2 par kilomètre ? Le malus vous coûtera 50 €. Vous achetez strictement le même véhicule l’année prochaine ? Ce sera 210 €. Soit 320 % d’augmentation, si l’on en croit le Projet de loi de finances (PLF) 2021.

Un malus que le député Dino Cinieri voudrait voir supprimé, puisqu’il a déposé un amendement (n°I-131) dans ce sens, demandant la suppression pure et simple de l’article 14 du Projet de loi des finances 2021, relatif à la « Refonte des taxes sur les véhicules à moteur ». Ce qui reviendrait donc à mettre le COaux oubliettes.

Une initiative appuyée par la Ligue de Défense des Conducteurs qui communique à ce sujet.

Si l’on en croit le Projet de loi de finances 2021, limiter les émissions automobiles de CO2 passe exclusivement par la case malus, avec une grille de tarifs qui pèse toujours plus lourd dans le budget des acheteurs de voitures neuves. Une tactique des taxes tristement familière, qui ne résout rien, ne propose rien, et qui concerne un dispositif contreproductif. 

Pourquoi augmenter le barème du malus, alors que les constructeurs automobiles atteindront les objectifs d’émissions de CO2 fixés par l’Europe, quoi qu’il arrive ?

Pourquoi continuer à diaboliser le diesel, alors que cette motorisation est aujourd’hui aussi vertueuse que l’essence, tout en émettant moins de CO2 ?

Pourquoi ne pas pérenniser à long terme les avantages du GPL, carburant qui émet moins de polluants et moins de CO2 et surtout, dont la technologie est financièrement abordable ?

Pourquoi ne pas créer un environnement plus favorable au développement de l’E85, carburant fabriqué en France à partir du surplus de production de betteraves sucrières, permettant lui aussi de diminuer les émissions de CO2 ?

Toutes ces questions, la Ligue de Défense des Conducteurs souhaite les adresser au gouvernement, alors que dans son Projet de loi des finances 2021, la pression fiscale se concentre sur les émissions de CO2, avec un barème de malus toujours plus sévère… Exemple : alors qu’en 2020, une voiture neuve émettant 138 g de COpar kilomètre est touchée par un malus de 50 €, la taxe grimpera à 210 € en 2021, soit 320 % d’augmentation.

Si la Ligue de Défense des Conducteurs convient évidemment de la nécessité, pour l’automobile, de limiter son impact sur la planète et sur la santé, elle n’en souligne pas moins les défaillances du malus soi-disant écologique, dont l’efficacité sur l’amélioration de la qualité de l’air vient d’ailleurs d’être mise à mal par une enquête réalisée par la Cour des comptes, publiée fin septembre.

Pire, ce dispositif se révèle totalement contreproductif. En effet, les technologies pour réduire fortement la consommation, donc les émissions de CO2, coûtent cher. Il faut compter en moyenne 2 000 € de plus pour un véhicule à technologie hybride (par rapport à un modèle thermique), 8 000 € de plus pour un hybride rechargeable et 12 000 € de plus pour un 100 % électrique, toujours comparé à son équivalent thermique. Dissuadées par ces prix élevés, mais aussi par le malus CO2, les familles modestes et celles de la classe moyenne finiront par renoncer à un achat neuf. Non seulement, c’est l’inverse de l’effet recherché, mais en plus, cela sclérose les ventes de véhicules neufs, alors que nos constructeurs ont plutôt besoin d’un marché dynamique pour préserver les emplois et rentabiliser les énormes investissements consentis pour baisser les émissions de CO2*. 

Pour toutes ces raisons, la Ligue de Défense des Conducteurs rejoint l’initiative du député de la Loire Dino Cinieri qui, le 2 octobre 2020, a déposé un amendement (n°I-131) dans ce sens, demandant la suppression pure et simple de l’article 14 du Projet de loi des finances 2021, relatif à la « Refonte des taxes sur les véhicules à moteur ». Ce qui reviendrait donc à mettre le COaux oubliettes.

La commission des finances de l’Assemblée nationale a débuté l’examen du projet de loi de finances 2021 ce 6 octobre. Voir ici les attendues importantes.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les Parisiens face à l’insécurité : micro-trottoir

Prévention ou répression ? Voilà la question que l'Institut pour la Justice a posé aux habitants des 18 et...

Vaccins : bientôt la levée des brevets ?

Au sommaire de cette dernière édition de la semaine : la levée des brevets protégeant les vaccins anti-Covid. Le président...

2 Commentaires

  1. le climat change comme il a toujours changé aux cours des millénaires. Ce n’est pas l’activité humaine qui détruira la Terre. Les Verts ne sont que les adorateurs d’une pureté originelle supposée. Dangereux car en réalité ils se dressent contre la Vie.
    Chaque génération trouvera par la raison les moyens de régler ses problèmes sans jeter d’anathèmes.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Interdiction des signalements des contrôles de vitesse sur les applications dédiés : « Le décret en trop » pour la Ligue de Défense des...

Paru au Journal officiel le 20 avril, un nouveau décret interdira aux applis de type Waze ou Coyote de signaler les contrôles de vitesse,...

Automobile. Le point sur le marché du véhicule d’occasion

En mars, malgré les nouvelles mesures de confinement, le marché de l'occasion confirme la bonne tendance enregistrée en début d'année avec un volume de 587...

Assurance auto. Comment économiser ?

L'assurance auto est obligatoire pour chaque voiture que vous possédez. Sans ce sésame, impossible de circuler librement au volant de son véhicule, sans s'exposer...

Automobile. Avec HistoVec, vérifiez le vrai kilométrage de votre voiture d’occasion

Depuis janvier 2021, le site HistoVec, mis en ligne par l'administration, donne accès à l'historique des kilométrages enregistrés lors des visites périodiques de contrôle...