Irak. Mossoul, après la guerre

A LA UNE

Nantes. Le MIN, un marché magnifique, mais couteux et plein de malfaçons ?

Nouveau ventre de Nantes achevé dans la précipitation avant les municipales pour accueillir ses 100 entreprises et 800 salariés,...

Michel Maffesoli : « Le transhumanisme est l’aboutissement de la paranoïa moderne » [Interview]

Au dernier colloque de l’Institut Iliade, en date du 19 septembre 2020, dont le thème était « La nature comme...

Enquête : ces Tchétchènes déjà arrêtés pour terrorisme

Après la décapitation du professeur d’histoire de Conflans, Samuel Paty, par un jeune Tchétchène radicalisé d’Evreux, Abdullakh Anzorov, le...

État d’urgence sanitaire. Que dit le projet de loi présenté en conseil des ministres ce matin ?

Après avoir laissé planer un couvre-feu à 19h dans les grandes villes, ou généralisé à tout le territoire, dans...

Document : le texte de la décision qui a accordé le droit d’asile à la famille du terroriste islamiste

D’abord déboutée de l’asile à cause d’un « récit stéréotypé » par l’Office français pour la protection des réfugiés...

Pendant un an, la journaliste Anne Poiret a suivi les efforts des Mossouliotes pour rebâtir leur ville, ravagée par le conflit contre Daesh. Une reconstruction minée par des rivalités politiques dans un contexte sécuritaire toujours précaire. Si depuis la reprise de Mossoul à l’organisation État islamique, le 10 juillet 2017, l’est de la cité reprend vie peu à peu, à l’ouest du Tigre, la vieille ville – fief sunnite dans lequel les djihadistes se sont repliés et ont lutté jusqu’à la mort – reste un immense champ de ruines.

Outre les efforts limités de la communauté internationale, la réédification de la ville est plombée par les affaires de corruption locales et les démêlés de Muzahim al-Khayat, l’interlocuteur du gouvernement irakien, avec Nawfal al-Sultan, le gouverneur de la province. Abandonnés à leur sort, des habitants se relaient chaque jour pour déblayer les rues, tandis que d’autres tentent de rebâtir eux-mêmes leurs habitations et leurs commerces. Un tel vide politique à long terme pourrait favoriser une résurgence des violences extrémistes, à l’heure où subsistent des cellules dormantes islamistes dispersées dans les environs. Désormais, les familles des militants de Daech se terrent dans les faubourgs, traquées par les milices chiites installées en ville. En suivant le travail de reconstruction de la cité, la réalisatrice Anne Poiret (prix Albert-Londres 2007) dépeint avec acuité les défis socio-économiques, sécuritaires et géopolitiques qui le sous-tendent.

Documentaire d’Anne Poiret (France, 2019, 1h)

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Rennes. Trois clandestins en instance d’expulsion dégradent, incendient et outragent au CRA

Trois clandestins en instance d’expulsion, âgés de 18 à 29 ans et détenus actuellement au centre de rétention administrative...

Les bras d’Odin, Mon poing sur les i « être de droite et le revendiquer » : à la découverte de Philippe Olagnier

Philippe Olagnier est déjà l'auteur de plusieurs livres à la thématique différente, sur le marketing : Brèves de managements, sur la politique : Lettres...

Armes à feu. Peut-on se cacher derrière une voiture dans une fusillade ?

Dans les films américains – et français – les voitures sont souvent présentées comme des abris fiables, en cas de fusillade. La firme russe...

Interdiction à venir de l’école à la maison. Elle écrit à Emmanuel Macron

L'interdiction annoncée de l'école à la maison par Emmanuel Macron sous le faux prétexte de lutter contre le séparatisme islamiste (alors qu'aucun des terroristes...

Que se passe-t-il en Bolivie ?

Les choses bougent en Amérique du Sud, Luis Arce, fidèle d'Evo Morales, vient d'emporter largement les présidentielles en Bolivie, dès le premier tour. L'occasion pour...

Immigration. Mais pourquoi font-ils tout ça ? [L’Agora]

C’est vrai, c’est tellement évident que l’immigration massive est un problème et que l’accueil et l’intégration sont des fiascos insondables qu’il est parfois difficile...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -