Slovaquie. 4 ans et 4 mois de prison pour Marian Kotleba, le leader du parti parlementaire « Notre Slovaquie »

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

En Slovaquie, Marian Kotleba, président du parti nationaliste Notre Slovaquie, qui siège au Parlement slovaque, a été reconnu coupable d’utilisation illégale de symboles néo-nazis et condamné lundi à quatre ans et quatre mois de prison.

Marian Kotleba, chef du parti populaire Notre Slovaquie, était en procès après avoir remis à trois familles pauvres des chèques de 1 488 euros le 14 mars 2017, jour de la création de « La République Slovaque » en 1939, sous autorité de l’Allemagne nazie. Les juges y ont vu une référence appuyée à un symbole utilisé dans les milieux néo-nazis, le 14 pouvant signifier les « Quatorze mots » de David Lane : « We must secure the existence of our people and a future for white children » (« Nous devons préserver l’existence de notre peuple et l’avenir des enfants blancs ») et le 88 souvent vue comme une référence aux lettres HH (huitième lettre de l’alphabet) pour Heil Hitler.

Marian Kotleba devrait faire appel du verdict rendu par le tribunal pénal spécialisé de Pezinok sur lequel devra se prononcer la Cour suprême du pays.

Le parti populaire d’extrême droite Notre Slovaquie souhaite que la Slovaquie quitte l’Union européenne et l’OTAN. Il s’agit de la cinquième force politique en Slovaquie d’après les résultats lors des élections législatives de février, élections pour lesquelles le parti a récolté 8 % de suffrages (229 000 voix).

L’an passé, la Cour suprême a rejeté une demande du procureur général du pays visant à interdire le parti de Kotleba. Pour motiver sa demande, Jaromir Ciznar a déclaré que le parti populaire Notre Slovaquie était un groupe extrémiste dont les activités violent la constitution du pays et son objectif est de détruire le système démocratique du pays. Mais le tribunal a jugé que le procureur général n’avait pas fourni suffisamment de preuves pour justifier l’interdiction.

La semaine dernière, en Grèce, l’organisation nationaliste Aube Dorée a été déclarée « organisation criminelle » par la Cour pénale d’Athènes, sous les applaudissements d’une foule, dense, composée de nombreux militants de gauche, d’extrême gauche et d’antifas. L’organisation Aube dorée a été jugée coupable de plusieurs crimes, notamment le meurtre en 2013 du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas, celui du Pakistanais Sahzat Luckman, également en 2013, ainsi que l’agression de pêcheurs égyptiens en 2012 et de syndicalistes communistes en 2013.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

3 Commentaires

  1. Quatre mois de prison pour avoir utilisé le chiffre 1488 ? Diable ! Mais alors, quid de la commémoration de la défaite des armées bretonnes à Saint-Aubin-du-Cormier le 28 juillet 1488 ? Va-t-on poursuivre prochainement leurs organisateurs pour apologie d’un régime défunt ? Quelle soit slovaque, française ou autre, décidément la démocratie parlementaire ne cessera de nous émerveiller !

  2. la democratie des cons. Elle commenc au niveau des députés. avant elle finissée au president,maintenant,c’est pire ,il y a tout ceux de l’Europe,c’est pas rien car ceux là,ce sont des Cons d’or

  3. Nous sommes rentrés dans la dictature du Nouvel ordre mondial dont le but est de passer la population de 7 milliards et demi à 500 millions donc tout ce qui peut aider les gens à VIVRE est considéré comme « crime » Et le pire ce sont tous les gogols qui applaudissent sans penser que leur tour viendra aussi ! La bêtise du peuple est parfois incommensurable !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

La Slovaquie expédie 50 000 kits de dépistage de COVID-19 au Kenya

SlovakAid, un programme d'aide humanitaire du ministère slovaque des Affaires étrangères et européennes, a envoyé dimanche un avion depuis Bratislava transportant des fournitures pour...

Les choses bougent en Slovaquie

Via le Visegrád Post.  Si l’on voulait résumer les événements de l’année 2019, il faudrait se focaliser sur deux personnalités : l’une est Zuzana...

Hongrie, Slovaquie, République tchèque, Pologne. Analyse des résultats de l’élection européenne dans le V4 (Visegrad)

Nos confrères de Visegrad post nous adressent une analyse qu'ils viennent de publier à propos de l'élection européenne dans le V4, dit le groupe...

Ferenc Almássy (Visegrad Post) : « La presse en Europe centrale est beaucoup plus variée qu’en France »

Nous avons évoqué cette semaine un excellent article de nos confrères du Visegrad Post à propos de changement au sein du Jobbik hongrois. En...