Belle-Île-en-Mer. Des habitants mobilisés contre l’installation d’une antenne relais dans le cloche de l’église

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Le projet d’installation d’une antenne relai mobile FREE dans le bourg de Bangor, à Belle-Île-en-Mer, à proximité des habitations, de l’école et de la crèche de la ville a été validé par la mairie. C’est un projet qui inquiète un grand nombre d’habitants de la ville. Une cagnotte sur la plateforme GoFundMe a été lancée par Amélie, Julia et Charlotte pour couvrir les frais d’une action en justice.

Des habitants et parents réunis en collectif se mobilisent contre l’installation dans le clocher de l’église d’une antenne relai, qui sera située à une vingtaine de mètres de l’école et de la crèche du village. Ils mettent en avant la préconisation du Conseil de l’Europe qui incite à prescrire les antennes relais à moins de 100 mètres des populations fragiles. Le « collectif contre l’installation d’une antenne relai dans le bourg de Bangor » a décidé de déposer un recours en urgence devant le tribunal administratif de Rennes pour contester l’emplacement de l’antenne.

Les premiers dons collectés en date du 11 octobre permettent au collectif de lancer un audit sur le risque sanitaire de cette antenne, avec l’aide d’un avocat spécialisé.

Pour plus de détails, consulter le dossier d’information remis à la mairie de Bangor en avril 2020: https://drive.google.com/file/d/1xhvN9yEY2PnzW6cgSr6cU7XQEz9nEzZN/view?usp=sharing

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Un jour on gagnera le Tour de France : le documentaire sur les Men In Glaz de Laurent Cadoret

En Bretagne, une équipe porte haut les couleurs de la région, ce sont les Men In Glaz. Au départ...

3 Commentaires

  1. La nuisance d’une antenne relais est bien moindre que celle du téléphone portable lui-même. Celle-ci est en effet inversement proportionnelle au carré de la distance. A puissance égale le téléphone que l’on porte à 20mm de soit est donc 1 million de fois plus nocif que l’antenne relais à 20m. Certes, la puissance d’émission de l’antenne relais est plus forte mais pas beaucoup plus : elle doit seulement permettre d’atteindre l’antenne relais suivante qui est justement celle que doit pouvoir aussi atteindre tous les téléphones portables en l’absence de la nouvelle antenne relais. Bref, la présence d’une antenne relais près de chez soi bien loin d’augmenter les radiations électro magnétiques que nous subissons le réduit considérablement en diminuant non moins considérablement la puissance d’émission du téléphone que l’on porte sur soi.

  2. ONILLON Marc et RIMBAUD Aleth

    Les arguments de Jean-Louis sont exacts. Ce qui compte, c’est l’orientation de l’antenne et surtout la hauteur des ondes émises. Si elles passent au ras du sol, ce n’est pas bon. Si elles passent au-dessus de l’école, c’est sans danger.
    Il faut aussi prendre en considération l’esthétique d’un paysage dénaturé par ce genre d’antenne… mais cet argument doit naturellement passer après un éventuel risque sanitaire qui peut donc être facilement évité si on prend en compte la hauteur des émissions.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

A Belle-Ile-en-Mer (Morbihan), le maire prend un arrêté anti-pesticides [Vidéo]

Après le maire de Langouët, Daniel Cueff, c'est au tour de Frédéric Le Gars, maire de Palais de prendre un arrêté anti-pesticides. https://www.youtube.com/watch?v=5GLf1kS3Ho8 Crédit photo :...

Belle-Île-en-Mer (56). Vers un nouvel un été sans Internet ni Mobile ?

Le 13 juin 2019. À Belle-Île-en-Mer les utilisateurs d'Internet et de téléphone mobile sont toujours excédés de ne plus pouvoir communiquer comme les autres...

Belle-île-en-mer : une pétition pour dénoncer les problèmes Internet et téléphone

A Belle-Île-en-Mer les utilisateurs d’Internet et de téléphone mobile sont excédés de ne plus pouvoir communiquer comme les autres Français. Une pétition a déjà...