Que Sophie Pétronin aille au diable !

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Julien Dir, chroniqueur et polémiste officiant régulièrement sur Breizh-Info, est l’invité pour 8 semaines du quotidien Présent. Il poursuivait sa mission mardi dernier, par une tribune évoquant la libération de Sophie Pétronin. Le ton ne change pas par rapport à ce qu’il écrit sur Breizh-Info. Piquant.

« Pour le Mali, je vais prier et implorer la bénédiction d’Allah, parce que je suis musulmane. Vous dites Sophie, mais c’est Mariam que vous avez devant vous. » 

Ainsi donc, Sophie Pétronin a osé. Alors que la France vient de contribuer à la libération de 200 islamistes qui sont potentiellement remobilisables immédiatement pour aller tuer du soldat français au Mali, cette « humanitaire » de 75 ans, otage depuis plusieurs années des djihadistes dans le nord du pays, vient provoquer la France entière par ses déclarations scandaleuses.

Non seulement elle y annonce sa conversion à l’islam, ce qui, en termes de communication, est bien évidemment un message fort adressé à la population française (cela signifie « ils ont réussi à faire de moi une musulmane »). Mais au mépris de tous les jeunes soldats français qui meurent encore aujourd’hui les armes à la main dans un pays qui n’est pas le leur, sur un continent où l’on se demande encore ce que la France fait, elle annonce vouloir retourner rapidement à Gao, pour travailler de nouveau auprès de son ONG.

Certains évoquent le syndrome de Stockholm et le fait qu’après 4 années de captivité, Sophie Pétronin ait pu s’éprendre de ses ravisseurs. Mais rien n’est moins sûr. Car cette septuagénaire aime l’Afrique de longue date, le Mali plus particulièrement, et Gao par-dessus tout. Elle y est d’ailleurs installée depuis 2001.

Qu’elle y exerce depuis une tâche noble (venir en aide aux enfants souffrant de malnutrition) n’enlève rien au scandale de cette déclaration, alors même que le chef des armées en France, Emmanuel Macron, qui nous bassine sans arrêt avec son combat pour l’égalité, a considéré que la vie de cette Française avait autant d’importance que 200 vies maliennes. Un otage pour 200 islamistes, les chiffres et les décisions ont un sens !

Il semblerait même que les Américains se soient opposés à la libération de certains détenus impliqués directement dans la mort de leurs ressortissants.

Elle n’aura même pas eu la décence d’appeler islamistes ou djihadistes ses ravisseurs. «Appelez-les comme vous voulez, moi je dirais que ce sont des groupes d’opposition armés au régime ». Là encore, les soldats français qui meurent pour des intérêts qui, bien souvent, ne sont pas les nôtres apprécieront.

Il faudra un jour que ceux qui ont favorisé cette libération d’une femme qui se moque éperdument de son propre peuple, obnubilée qu’elle est par l’Afrique et ses petits protégés, rendent des comptes. Combien cette libération a-t-elle coûté  aux contribuables français ? On sait déjà que le Vatican, qui n’en est plus à une trahison près concernant les Européens, aurait déjà versé 10 millions d’euros.

Quelles conséquences militaires et géopolitiques concernant la libération de ces 200 otages, visiblement considérés comme des êtres inférieurs par les dirigeants français au point de ne valoir qu’une seule femme ?

Sophie Pétronin est comme beaucoup de ces humanitaires qui se sentent investis d’une mission pour aller aider la terre entière, alors qu’à l’intérieur même de nos frontières, des gens eux aussi aimeraient que l’on prenne soin d’eux, que l’on éradique leur pauvreté, leurs conditions de vie déplorables.

Doit-on rappeler la mort récente de ces huit humanitaires, au Niger, qui ont cru bon d’aller sur le théâtre d’une guerre particulièrement sanglante, pour visiter une réserve de girafes ?

Selon l’ONU dans un rapport pour 2019, les attaques contre les humanitaires ont dépassé toutes les années précédentes, avec au total 483 travailleurs humanitaires attaqués, 125 tués, 234 blessés et 124 kidnappés lors de 277 incidents distincts (contre 228 en 2018).

Ces humanitaires, qui bien souvent se définissent « citoyens du monde » plutôt qu’appartenant à une patrie, pensent sans doute que dans les pays où ils agissent (encore une fois souvent de manière noble), les populations se pensent également « sans frontière » ou « libérés de tout dogme religieux ». Ce n’est pas le cas.

Les soldats qui ont pris en otage Sophie Pétronin en 2016 se battent pour leur Dieu et pour l’établissement, partout où cela est possible, d’un califat islamique. Ils continueront à le faire, et enlèveront (ou tueront) des individus tant qu’il y aura des naïfs, des aventuriers, ou des humanitaires (ou les trois réunis) qui pensent que chaque endroit sur cette terre est à tout le monde, et que « de toute façon, s’il nous arrive quelque chose, on viendra nous libérer, parce que quand même, on est une grande puissance mondiale ».

Sophie Pétronin s’est comportée comme une enfant pourrie gâtée. Elle a quitté son pays, pour aller aider le sacro-saint « autre ». Elle a joué, elle a perdu.

Et nos autorités sont criminelles d’avoir libéré 200 hommes pour cette vieille femme, mettant ainsi en danger la fine fleur de la jeunesse française engagée dans l’Armée.

Elle dit qu’elle s’appelle Mariam désormais ? Alors que Sophie Pétronin aille au diable !

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

4 Commentaires

  1. Puisqu’elle y était depuis 2001, la France n’aurait pas dû aller échange cette orgueilleuse contre 200 terroristes qui vont maintenant nous tuer !!! Quant à de l’humanitaire ya de quoi faire en France avec des centaines de nos compatriotes qui crèvent dans nos rues, car priorité aux étrangers d’Afrique !!!!!

  2. Je ne comprend même pas qu’on ait levé le petit doigt pour rapatrier cette personne qui a délibérément choisi le camp de la mort. Son fils peut la suivre au Mali s’il le souhaite. Comme cela, il sera auprès de sa maman chérie.

  3. l’enfer, elle connait déjà…, par inversion des valeurs elle y est soumise: c’est la secte méphitique du voleur, violeur pédophile présenté comme pseudo prophète de l’islam, qui n’a rien écrit ni prophétisé puisqu’illettré.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Laxisme, erreurs judiciaires. On veut pouvoir juger les juges ! [LAgora]

Gabrielle Cluzel, journaliste qui intervenait récemment sur Cnews, revenait sur ce nouveau drame de l'immigration, un de plus, qui a vu une femme se...

Guerre raciale au Darfour, couleur de peau des Egyptiens et réchauffement de l’Afrique au menu de l’Afrique réelle 136

Guerre raciale au Darfour, couleur de peau des Egyptiens et réchauffement de l'Afrique au menu de l'Afrique réelle 136 dont vous trouverez ci-dessous éditorial...

Bernard Lugan : La vérité sur la guerre au Mali

L’historien et spécialiste de l’Afrique, Bernard Lugan, revient sur la guerre en cours au Mali et dans la bande sahélienne. Alors que plusieurs soldats...

Eric Zemmour : « Les terroristes islamistes ne veulent pas nous diviser, ils veulent nous massacrer. Ils ne s’attaquent pas à nos valeurs, mais...

Eric Zemmour : « Les terroristes islamistes ne veulent pas nous diviser, ils veulent nous massacrer. Ils ne s’attaquent pas à nos valeurs, mais...