Nations celtiques : retour de mesures très dures contre le covid-19

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

À partir de ce soir, l’Irlande sera reconfinée. Elle le restera pendant au moins six semaines. Cette mesure radicale a été annoncée par le Premier ministre, Micheál Martin, en direct à la télévision. Tous les Irlandais sont invités à rester chez eux. Toutes les réunions dans des lieux fermés sont interdites. Les visites chez des amis aussi. Tous les commerces non essentiels devront fermer, y compris les bars et restaurants.

Les écoles resteront cependant ouvertes. « Nous ne pouvons pas admettre que l’avenir de nos enfants et de nos jeunes soit lui aussi victime de la maladie », a expliqué Micheál Martin.

Les Gallois suivront de peu les Irlandais : à partir de vendredi, 18h00 heure locale, eux aussi seront reconfinés, comme ils l’avaient été au-delà du 23 mars. Pour deux semaines seulement – pas moyen d’obtenir le moindre effet avec une durée plus courte, a précisé le Premier ministre gallois, Mark Drakeford. Rien ne garantit pourtant que cette quinzaine suffira. Là aussi, les écoles resteront ouvertes.

Les mesures prises sont qualifiées de « coupe-feu » (firebreak). Elles portent sur l’interdiction des réunions privées de plus de six personnes, l’interdiction des rassemblements de plus de trente personnes en extérieur, l’obligation du port du masque dans les espaces publics fermés, l’interdiction de la vente d’alcool après 22h00 ainsi que de nombreuses mesures spécifiques pour certaines localités.

Tout le Royaume-Uni concerné par le regain de l’épidémie

Depuis la fin de la semaine dernière, déjà, le Pays de Galles avait fermé ses frontières aux personnes provenant des zones d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande du Nord les plus touchées par l’épidémie.

L’Écosse, de son côté, avait instauré des mesures renforcées dès le 9 octobre, pour au moins seize jours : fermeture des bars et des restaurants, interdiction des réunions de plus de vingt personnes. Des dispositions encore plus strictes s’appliquent à la « Central Belt », qui comprend Glasgow et Édimbourg : interdiction des manifestations sportives, fermeture des casinos, etc.

Comme en France, l’épidémie de covid-19 s’est envolée en Irlande et au Royaume-Uni ces dernières semaines (cf. graphique ci-dessous). Désormais, le nombre des nouveaux cas détectés est très supérieur à ce qu’il était en mars-avril dernier. Les hospitalisations et les décès restent cependant moins nombreux qu’au printemps.

Illustration : Temple Bar, Dublin, photo BI, droits réservés ; graphique Google sur données Wikipedia
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...

4 Commentaires

  1. Quelle épidémie ? Est-ce comme chez nous où on nous fait prendre des vessies pour des lanternes ? Nous sommes en automne et généralement, il y a des rhumes, des grippes de toutes sortes. Il ne faut pas confondre des positifs asymptomatiques qui ont effectivement rencontré le virus (mais il y en a plein depuis des milliards d’années) qui n’ont ni symptôme, ni quoi que ce soit et donc continuent de VIVRE normalement et ceux qui évidemment ont attrapé le virus au passage et dont le système immunitaire n’a pas trop bien fonctionné et ils sont effectivement à l’hôpital ou en soins intensifs…. mais combien sont-ils ?
    Pourquoi arrêter une économie et plonger les pays dans une récession dont on ne se relèvera pas ?

  2. « Le nombre de cas détectés est très supérieur à ce qu’il était en mars-avril dernier. Les hospitalisations et les décès restent cependant moins nombreux qu’au printemps. »

    Tout est dit dans ces deux lignes : les « cas » remplacent les décès pour apprécier quantitativement le niveau de l’épidémie. Avec la conséquence tragique pour l’économie de reconfinements totalement délirants. Rappelons ici, si cela est encore susceptible d’être entendu vu la force destructrice de la propagande, qu’un nouveau « cas » ne signifie pas un nouveau malade infecté, transmetteur et contamineur, mais seulement un cas dit « positif » à un test dont le degré d’amplification permet de déduire tout et n’importe quoi. 95% de ces nouveaux « cas » positifs sont,, de fait, de faux « positifs » absolument inopérants dans la transmission du virus.

    Thomas Jefferson said : « l’homme qui ne lit rien du tout est plus instruit que celui qui ne lit que les journaux »
    Extrait du communiqué d’American Frontline Doctors

    https://lbry.tv/@Miniver:4/Americafrontlinedoctors1:5

    Prise de parole salvatrice de médecins, professeurs et scientifiques américains contre la propagande qui vise à asservir les peuples du monde.

  3. Elévations ( anormale) des positifs ? OUI avec des tests PCR amplifiés 45 fois au lieu de 20 Donc , même des débris d’ARN tellement amplifiés , remontant à un rhume de 2018/2019 indiqueront un résultat positif
    Voilà le scandale de la dictature sanitaire !

Comments are closed.